Breaking News

Cuba. Raul Castro préside la cérémonie du 149e anniversaire du début des guerres d'indépendance

11 Oct 2017
254 fois

La Havane. Mercredi 11 Octobre 2017. RHC/CCN. Le Chef de l'État cubain, Raul Castro, a présidé ce mardi au cimetière de Santa Ifigenia, à Santiago de Cuba, la cérémonie solennelle pour le 149e anniversaire du début des guerres d'indépendances.

Peu avant le président Raul Castro a fait partie de la garde d'honneur montée autour des restes de Carlos Manuel de Céspedes, connu comme le Père de la Patrie et de Mariana Grajales, mère des frères Maceo.

Les restes de Carlos Manuel de Céspedes et de Mariana Grajales ont été transférés aux tombeaux replacés à proximité de celui de José Marti, notre Héros National et du monolithe qui abrite les cendres de Fidel Castro, leader historique de la Révolution cubaine.

Au cours de la cérémonie, l'historien de la ville de La Havane, Eusebio Leal, a mis l'accent sur la poursuite de la lutte du peuple cubain pour l'indépendance.

«Aujourd'hui, le 10 octobre, nous évoquons le jour et l'heure où le Père de la Patrie a donné le coup d'envoi du grand mouvement, de la seule Révolution qui a existé dans notre terre, celle qu'il a amorcée et que nous poursuivons aujourd'hui.

Face à la découverte imminente de la conspiration, il a décidé, au petit matin du 10 octobre, de réunir ses esclaves à Demajagua, sa sucrerie, à proximité de Manzanillo et de prononcer l'appel historique au peuple cubain, à la nation et au monde en tendant, avec la liberté de Cuba, une main généreuse à tous les peuples et aux hommes de la Terre. En même temps, il proclamait dans un pays où il manquait encore beaucoup d'années pour l'abolition de l'esclavage, la libération de ses esclaves en rompant avec ses propriétés terriennes, avec sa position privilégiée, avec sa condition de maître pour devenir un libérateur. »

Au sujet de Mariana Grajales, Eusebio Leal a signalé qu'elle a élevé 14 enfants dans l'amour de la Patrie.

«Elle est surnommée la Mère des Maceo, la Mère de tous les Cubains, la Mère de la Patrie. Marti l'a appelée Mariana Maceo, nom des hommes courageux inscrits à jamais dans l'histoire, mais Mariana Grajales brille de sa propre lumière. C'est précisément dans la lutte où Mariana se fait remarquer. » a-t-il relevé.

Au terme de la cérémonie, le président cubain a réalisé un parcourt à l'intérieur du cimetière où il a rendu hommage à José Marti, Héros National de Cuba, à Fidel Castro, leader historique de la Révolution cubaine, aux assaillants de la Moncada tombés le 26 juillet 1953 et aux internationalistes morts en mission.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires