Cuba : Les nouveautés médicales en 2018

15 Avr 2018
239 fois

La Havane. Dimanche 15 avril 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Les Cubains bénéficient d’un très large accès aux services médicaux, ce qui signifie une meilleure qualité de vie et une longévité accrue

Nuria Barbosa Leon12 avril 2018 

Les Cubains bénéficient d’un très large accès aux services médicaux, ce qui signifie une meilleure qualité de vie et une longévité accrue. Cela se traduit par une augmentation du nombre de consultations médicales et des opérations chirurgicales, la mise en œuvre de méthodes de diagnostic et de traitements innovants, basés sur un système de santé qui s’organise autour de la génération de savoirs au niveau national.

L'un des principaux succès de la médecine cubaine a été de maintenir le taux de la mortalité infantile en dessous de 5 pour mille naissances vivantes durant une décennie. En 2017, ce taux était de 4,0, ce qui montre des indicateurs de santé maternelle et infantile en constante consolidation, au bénéfice des enfants et des familles.

Les maladies cardiaques, le cancer et les maladies cérébro-vasculaires constituaient les trois principales causes de décès. L'espérance de vie à la naissance était de 78,45 ans (80,45 ans pour les femmes et 76,50 ans pour les hommes) et le taux de mortalité des personnes âgées de 29 pour 100 000 habitants âgés de 60 ans et plus.

L’an dernier, 53 hôpitaux et 13 spécialités médicales ont été dotés d’équipements nouveaux permettant la réalisation de chirurgie mini-invasive.

On pourrait citer d'autres données offertes par le ministère de la Santé publique à la fin de 2017. Cependant, les chiffres présentés dans ces lignes résument le grand effort réalisé par un pays sous-développé qui subit un injuste blocus imposé par la principale puissance mondiale, les États-Unis.

Signalons également les produits exportables comme le vaccin CimaVax, utilisé pour traiter des patients atteints d'un cancer du poumon et en tant que mesure préventive pour les personnes à haut risque de souffrir de cette maladie. À l’heure actuelle, ce médicament est disponible dans le réseau des hôpitaux du pays, et il a été enregistré dans plusieurs pays.

Par ailleurs, des scientifiques cubains viennent d’achever leurs travaux de recherche concernant deux autres médicaments prometteurs contre le cancer : le Racotumomab et le VSSP. Le premier agit sur une molécule présente dans toutes les cellules cancéreuses, ce qui signifie que ce médicament pourrait un jour être efficace contre la leucémie et les tumeurs du poumon, du sein, de la prostate et du côlon, alors que le VSSP, conçu à l'origine comme un composé pour activer la réponse immunitaire aux vaccins, semble également stimuler la réponse immunitaire au cancer.

Mentionnons également le Nimotuzumab, utilisé pour le traitement de plusieurs types de cancers de la tête et du cou, notamment ceux qui se forment sur les surfaces muqueuses de la bouche, du nez, du cerveau et du nasopharynx. Ce médicament permet de relier les récepteurs du facteur de croissance épidermique dans les cellules cancéreuses, en les empêchant ainsi de se diviser et de se propager.

En outre, l'Heberferon se confirme comme un médicament qui réduit la masse tumorale et guérit les lésions, avec une réponse thérapeutique rapide et durable dans les cas de carcinomes basocellulaires de la peau de n'importe quel sous-type, taille et emplacement (notamment sur le visage). Ceci permet d'éviter des interventions chirurgicales complexes, et de conserver une meilleure qualité de vie.

Le Policosanol, connu sous le nom de PPG et fabriqué à partir de la cire de canne à sucre est prescrit pour abaisser le taux de cholestérol, mais il peut être efficace dans d'autres applications, car il a des effets anti-agrégants, anti-ischémiques et antithrombotiques, et du fait que ses composants actifs sont naturels, il a peu de contre-indications.

L'application du médicament cubain Heberprot-P à près de 290 000 patients dans une vingtaine de pays démontre son efficacité dans le traitement d’ulcères complexes, les ulcères ischémiques et ceux résultant d'ulcères du pied diabétique. Ses créateurs précisent qu’il s’agit d’un facteur de croissance de l'épiderme qui est injecté près de la zone affectée et peut accélérer le processus de guérison de la peau, en refermant la plaie dans un délai d’environ trois mois.

Ces médicaments, ainsi qu’une série de résultats scientifiques, seront exposés à La Havane, au 14e Salon international Santé pour tous qui aura lieu du 23 au 27 avril au Parc des expositions Pabexpo, en présence de 19 pays et plus de 160 entreprises, selon les informations fournies à Granma International par la master en Sciences Raquel Acosta Porta, vice-présidente du développement de l’entreprise Medicuba, chargée de l'importation et de l'exportation de produits, technologies et équipements médicaux.

« La Foire Santé pour tous constitue l’événement commercial le plus important pour notre secteur. Il s’agit d’un espace idéal pour les rencontres entre les responsables cubains d’entreprises et les professionnels du monde entier. Dans ce cadre, ils pourront établir des contacts de travail, des relations d'affaires et identifier de nouveaux partenaires. D’un point de vue scientifique, elle permet aussi de prendre connaissance de nouvelles technologies dans le domaine de la médecine », a-t-elle précisé.

Parallèlement se tiendra la Convention internationale Cuba Santé 2018 au Palais des Conventions, en présence de de 44 ministres du secteur. Une rencontre qui se veut un espace de réflexion scientifique pour mettre en évidence les progrès et les défis sur des questions telles que la qualité des soins, la coopération internationale, l'éducation médicale et la couverture universelle de la santé.

Deux forums sont prévus au programme : l'un sur l'agence de réglementation des essais cliniques et l'autre sur les investissements étrangers, organisés par la Chambre de commerce cubaine, où le groupe BioCubaFarma participera avec des projets de production de médicaments innovants et l’Entreprise de commercialisation des Services médicaux cubains (SMC).

La Dr Yamila de Armas Aguila, Première vice-présidente de la SMC, a expliqué que ces journées seront l’occasion de se souvenir du commandant en chef Fidel Castro Ruz, qui fut le précurseur de l’idée de l’aide médicale aux autres peuples du monde.

La Dr Yamila de Armas, qui est aussi professeur assistant à l'Université des Sciences médicales de La Havane et spécialiste de second degré en médecine familiale, a signalé que cette rencontre internationale aura aussi pour objectif la promotion des soins médicaux dans les institutions cubaines destinées aux patients étrangers, le tourisme de santé spécialisé dans le bien-être et la qualité de vie, la participation à des événements scientifiques et la formation de professionnels de la santé dans les universités cubaines.

Un espace est également prévu pour présenter la mise à jour des principaux programmes et en présentera un nouveau : La Route des eaux, dont l'objectif principal est la promotion des stations thermales, y compris la mer. « Nous espérons mettre en place une alliance étroite entre l'écotourisme et le tourisme médical », a-t-elle conclu.

QUELQUES RÉSULTATS DU SYSTÈME NATIONAL DE SANTÉ EN 2017

Programme maternel et infantile

Mortalité infantile : À ce jour, ce taux a été réduit à 4, 040 pour 1 000 naissances vivantes, ce qui représente 35 décès de moins d’enfants de moins de un an, et représente le taux le plus bas de l'histoire.

La mortalité due à des malformations congénitales est de 0,9 décès pour mille naissances vivantes, grâce au développement et au renforcement du Réseau de génétique.

La mortalité scolaire est réduite de 2,1 à 1,7 pour 10 000 enfants dans ce groupe d'âge, avec 67 décès en moins.

Faible poids à la naissance : Cet indicateur est réduit de 5,2 à 5,0 pour 100 naissances.

Taux de mortalité maternelle : baisse de 42,6 à 37,8 pour 100 000 naissances vivantes.

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGÉES

L'espérance de vie à la naissance est de 78,45 ans : 80,45 ans pour les femmes et 76,50 ans pour les hommes.

19,8% de la population cubaine est âgée de 60 ans ou plus.

Le taux de mortalité des personnes âgées reste stable avec un taux de 29 pour 100 000 habitants âgés de 60 ans et plus.

La réduction de la mortalité se poursuit dans le groupe des 75 ans et plus (de 62,4 à 61,9).

Le nombre de foyers du 3e âge est passé à 287 (11 de plus). Ils prennent en charge 9 838 personnes âgées (390 de plus) et 150 maisons de retraite (2 de plus) avec 11 912 lits (141 de plus).

51 services gériatriques ont été ouverts dans les établissements hospitaliers, qui disposent de 1 049 lits d'hôpital (22 de plus), soit 1 lit pour 2 000 personnes âgées adultes. Les aides techniques (fauteuils roulants, cannes, déambulateurs, lits spécialisés, entre autres ressources) sont en augmentation et ont bénéficié à101 582 patients au cours de l'année 2017. Les prothèses auditives sont disponibles dans 62 pharmacies dans tout le pays.

DON D’ORGANE ET DE TRANSPLANTATION

145 dons d'organes ont été effectués, ce qui a permis de réaliser 454 greffes contre 435 l'an dernier.

Le Programme de dons de sang a été respecté et a permis d’assurer l'assistance médicale et la production de composants et d'autres produits pour l'industrie biotechnologique et pharmaceutique. Sur un plan de 408 708 708 dons, 411 868 ont été effectués, pour un taux de conformité de 100,7 %.

PROGRAMME INTÉGRAL DE LUTTE CONTRE LE CANCER

Afin de garantir l'accessibilité de la population aux soins contre le cancer, 45 services d'oncologie, 25 services de médecine nucléaire et neuf services de radiothérapie ont été mis en place à l’échelle des régions. L'utilisation de techniques de recherche sur le cancer a amélioré le diagnostic à un stade précoce (col de l'utérus, peau et sein), ce qui permet la guérison ou de mieux contrôler la maladie.

Au cours des trois dernières années, la croissance de la mortalité due à cette maladie s'est arrêtée.

On enregistre une réduction de la mortalité par cancer chez les moins de 19 ans (moins 14,2 %) et chez les moins de 69 ans (sein - 4,45 %, col de l'utérus -2,38 % et côlon -2,04 %).

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires