Cuba, Venezuela : Luis Posada Carriles, anticastriste et ex-agent de la CIA, est mort

26 Mai 2018
251 fois
Luis Posada Carriles, vu ici en 2011. Photo Alan Diaz Luis Posada Carriles, vu ici en 2011. Photo Alan Diaz

La Havane. Samedi 26 mai 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Né à Cuba le 15 février 1928, il avait fait part à plusieurs reprises de son souhait d'assassiner Fidel Castro. Il s'était volontairement engagé en 1961 pour participer au débarquement de la Baie des Cochons, dont l'objectif était de renverser le régime castriste.

Il a travaillé pour l'agence de renseignement américaine CIA dans les années 1960 et 1970.

Selon son avocat, il souffrait d'un cancer de la gorge et est mort à son domicile de Miramar, au nord de Miami. En 2015, il avait subi plusieurs fractures à la suite d'un accident dans les transports à Miami.

En 1976, Posada Carriles et Orlando Bosch - Cubain décédé en 2011 - ont été arrêtés à Caracas par la police vénézuélienne, accusés d'être les «cerveaux» de l'attentat en plein vol contre un avion de ligne cubain, qui avait fait 73 morts cette année-là. L'appareil s'était écrasé quelques minutes après son décollage de La Barbade, en route pour la Jamaïque.

Posada Carriles, qui attendait sa sentence dans cette affaire, s'est évadé de sa prison vénézuélienne en 1985 et s'est installé à Miami, bastion américain des opposants au régime castriste.

Depuis, à la fois le Venezuela et Cuba réclamaient aux États-Unis son extradition à cause de l'attentat de 1976. Mais la justice américaine a toujours refusé de leur donner satisfaction, au prétexte qu'il pourrait être torturé dans ces deux pays dont il possédait la nationalité.

Cuba le tenait également pour responsable d'une série d'attentats à la bombe contre des hôtels de La Havane en 1997, qui avaient fait un mort de nationalité italienne.

Il s'était néanmoins retrouvé devant la justice américaine, accusé d'avoir menti aux agents américains de l'immigration. Arrêté en mars 2005 aux États-Unis pour avoir traversé la frontière illégalement, il avait été remis en liberté en mai 2007 par un juge fédéral du Texas.

Le juge avait argué que le gouvernement américain lui avait tendu un piège en tentant d'utiliser un entretien préalable à l'obtention de la citoyenneté américaine comme moyen d'obtenir des preuves contre lui.

Le gouvernement américain affirmait que Posada Carriles avait menti en indiquant ne pas avoir participé à la vague d'attentats de 1997.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires