Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Haïti. Les greffiers annoncent deux semaines de trêve

03 Aoû 2017
165 fois

Port-au-Prince. Jeudi 3 août 2017. Lenouvelliste/CCN. Suite à une réunion de travail réalisée par la commission de crise devant résoudre le problème lié aux revendications des greffiers, ces derniers, au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 2 août dans la salle de conférence du ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), ont annoncé une trêve qui commence dès ce jeudi.

En grève depuis le 3 juillet 2017, les greffiers vont reprendre du service pour une durée de deux semaines. Il s’agit, pour eux, d'une façon de tester la bonne foi et la bonne volonté des dirigeants. « Si, après ces deux semaines de trêve, nous constatons qu’aucune satisfaction n’a été donnée à nos revendications, nous reprendrons, dès lors, le bâton de pèlerinage pour une nouvelle période de grève », a fustigé Yves André Joseph, président du Syndicat des greffiers haïtiens (SYGH). « 2 semènn pa yon mwa. 2 semènn pa yon ane. Se veye nou pral veye », a-t-il poursuivi, histoire de mettre en garde les responsables du ministère de la Justice.

Les greffiers se sont aussi faits le porte-voix des huissiers et commis-parquets qui subissent des « menaces » autant qu’eux, des commissaires de gouvernement, des doyens et des juges. Selon Yves André Joseph, ces derniers les provoquent en leur faisant croire qu’ils peuvent « procéder à leur transfert ou leur révocation ». Face aux menaces il leur a lancé un appel au calme. « N’ayez aucune inquiétude », a-t-il martelé. Une circulaire a été négociée pour être émise afin de corriger leurs écarts.

Selon le procès-verbal de cette réunion lu par Me Jean Thomas Lans, président de l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH), toutes les revendications ont été prises en considération, hormis « la demande de carte de débit et de bon d’achat [restée] en suspens ». En effet, en échange à cette trêve les représentants du MJSP ont signé ce document dans lequel ce ministère, de concert avec d’autres entités étatiques, travaillera à résoudre les problèmes des grévistes.

Ainsi, il y est dit que « le ministère de la Justice entreprendra des démarches auprès de celui des Finances pour aborder les problèmes des arriérés de salaire » et « s’engage à accorder [le] bénéfice de l’urgence au document relatif au statut des greffiers ». Concernant la formation initiale et continue « l’Ecole de la magistrature (EMA) planifiera sur la demande du ministère un programme ». L’OFATMA sera, quant à lui, responsable de « l’émission des cartes d’assurance » et fournira « un meilleur accueil à [leurs] bénéficiaires ». Pour finir, le Parlement statuera sur « la revalorisation salariale ».

Il est à noter que durant la réunion de travail, la commission a reçu la visite du président de la commission Justice du Sénat, Me Jean Rénel Sénatus, du ministre de la Justice, le magistrat Heidi Fortuné et du président de la fédération des barreaux, également bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Stanley Gaston.

Cette annonce intervient deux jours après la formation de cette commission de crise ayant des représentants du MJSP et du syndicat des greffiers.

Lien de l'article : http://lenouvelliste.com/article/174310/les-greffiers-annoncent-deux-semaines-de-treve

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires