Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Haïti. A la Chambre basse : la politique étrangère l’emporte sur l’armée

03 Aoû 2017
329 fois

Port-au-Prince. Jeudi 3 août 2017. Lenouvelliste/CCN. Le Premier ministre Jack Guy Lafontant, accompagné du ministre des Affaires étrangères et des Cultes Antonio Rodrigue, du ministre de la Planification et de la Coopération externe Aviol Fleurant et de quelques ambassadeurs et chefs de mission était ce mardi 1er août 2017 au Parlement haïtien pour répondre à une convocation des députés.

Ils devraient fournir des explications à l’assemblée des députés sur la stratégie du gouvernement Moïse/Lafontant en matière de politiques étrangères à un moment où la diplomatie haïtienne souffre de toutes sortes de maux.

Alors que les députés ne laissent planer, jusqu’à lundi, l'ombre d'un doute sur la convocation, annoncée, en grande pompe, pour ce mardi 1er août 2017 du ministre de la Défense Hervé Dénis autour de la remobilisation des Forces armées d’Haïti, la Chambre des députés laisse entrevoir sa volonté de se défaire de cette très controversée convocation en choisissant de porter les discussions sur la politique étrangère du gouvernement, seul point à l’ordre du jour d’ailleurs.

Dans la salle de séance, 66 sur les 117 députés du peuple ont répondu à l’appel du bureau.

Aux côtés du Premier ministre et des ministres des Affaires étrangères et de la Planification, le bureau avait souhaité la présence d'ambassadeurs et de chefs de mission de certains pays comme : le Chili, la France, le Mexique, les Etats-Unis, le Canada, l’Equateur, la République dominicaine, l’Argentine et le Brésil. Des représentants du pays auprès des organisations comme l’OEA, l’ONU et l’UE étaient aussi invités pour mieux planter le décor.

Cependant, ces 13 ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques ont brillé par leur absence à cause « d'inconvénients majeurs, hors de portée » justifie le Premier ministre Jack Guy Lafontant.

De prime abord, le président de la Chambre des députés Cholzer Chancy juge nécessaire aujourd’hui de « questionner nos approches, nos actions dans ces deux domaines », à savoir la politique étrangère et la coopération externe. Et cette décision de la Chambre des députés vise à attirer l’attention des autorités « que de nouvelles politiques doivent être adoptées pour envisager les prochaines décennies ».

En matière de politique étrangère, le président de la commission Affaires étrangères de la Chambre basse Anouce John Bernard ne voit que « des problèmes urgents » dans la diplomatie haïtienne. Le plus frappant de ces problèmes, selon le constat du député de Beaumont, reste la quantité du personnel « pléthorique » qui ne cesse de rendre de plus en plus lamentable la situation des différentes missions d’Haïti à l’étranger.

Plaidant pour une épuration du système dans le plus bref délai, Anouce John Bernard estime qu’aucune évaluation de la performance d’Haïti en la matière ne sera possible dans de telles situations.

Sur le plan de la coopération externe, la faiblesse d'Haïti pays se fait surtout sentir dans le flot des ONG qui œuvrent dans le pays, la plupart du temps, sans le contrôle des autorités de l’État, souligne le président de la commission Coopération externe de la Chambre Alfredo Antoine sans crainte de se faire démentir par le ministre de la Planification Aviol Fleurant qui ne pouvait qu’encaisser les coups, sinon corroborer le constat du parlementaire.

Sur ces points, les parlementaires croient nécessaire aujourd’hui de redéfinir et la politique étrangère et la politique externe du gouvernement, et ce n’est pas le Premier ministre Jack Guy Lafontant qui va s’y opposer.

Le chef de la Primature indique que son gouvernement travaille déjà en ce sens et invite les parlementaires à partager la vision du gouvernement qui ne vise qu’à améliorer les conditions de vie des Haïtiens.

Lien de l'article : http://lenouvelliste.com/article/174214/a-la-chambre-basse-la-politique-etrangere-lemporte-sur-larmee

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires