Breaking News

Haïti. La pneumonie, grande tueuse d'enfants

13 Nov 2017
105 fois

Port-au-Prince. Lundi 13 Novembre 2017. Lenouvelliste/CCN. À travers le monde 15 % des cas de mortalité des enfants âgés entre zéro et cinq ans sont causés par la pneumonie. Un taux dépassant celui du sida, du paludisme et de la rougeole réunis.

Dans les décomptes des rapports des hôpitaux du pays, le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a remarqué que la pneumonie est la principale cause de mortalité infantile en Haïti. Des milliers d'enfants de moins de 5 ans sont morts de pneumonie en 2015. Pour sensibiliser la population haïtienne au danger que représente cette pathologie qui affecte le plus les enfants, la Société haïtienne de pédiatrie (SHP) a lancé des messages à la population. Le Dr Florence Siné Saint-Surin convie les parents à appliquer certains conseils qui leur permettront de protéger leurs enfants contre le germe pneumocoque.

Le mouvement du ventre, un signe de détresse respiratoire, est la phase où la pneumonie a atteint son plus haut degré. Chez l’enfant de moins de 5 ans qui présente une toux et/ou une respiration difficile, avec ou sans fièvre, en cas de polypnée ou d’une inspiration au niveau de la paroi thoracique inférieure s’accompagnant d’un repli ou d’une rétraction de la cage thoracique, l'intervention d'un médecin est nécessaire. La présidente de la SHP, le Dr Florence Siné Saint-Surin, exhorte les parents à ne pas laisser les enfants toucher ce stade. Elle encourage les parents à faire ausculter leurs enfants en cas de fièvre, toux, grippe, détresse respiratoire. « La pneumonie est une maladie qui tue les enfants », scande le Dr Florence Siné Saint-Surin.

Dans le souci d’informer la population sur cette maladie, la présidente de la SHP a énuméré une série de mesures à adopter pour contrecarrer la pneumonie, lors d’une conférence de presse donnée le vendredi 10 novembre 2017, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé. L’allaitement maternel, la vaccination, le lavage des mains, éviter aux enfants l’exposition à la fumée et le contact des personnes grippées, boire de l’eau tiède en cas de toux, protéger les enfants du froid et de la chaleur, réduire la pollution de l’air dans les habitations sont entre autres les différents conseils prodigués par la présidente de la SHP, qui estime que ces messages sont essentiels pour lutter contre cette pathologie.

Le représentant du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), le Dr Reynold Grand Pierre, a réitéré la volonté du ministère de la Santé dans la lutte contre cette maladie. Face à la tendance traditionnelle de certains parents haïtiens, le Dr Grand Pierre croit que les messages publicitaires de sensibilisation à la pneumonie peuvent aider ceux-ci à mieux comprendre cette maladie. « Cette pathologie, qui commence à partir d’une simple toux et de la fièvre, peut déboucher sur la mort », a déclaré le Dr Grand Pierre, encourageant la population et le personnel de la santé à ne pas laisser les enfants mourir à cause d'un mal qu’on peut prévenir et traiter. Le travail de prévention et de sensibilisation est, selon le Dr Grand Pierre, le premier mouvement pour réduire la mortalité car le traitement vient après.

La vaccination étant un moyen sûr pour protéger les enfants contre le virus pneumocoque, le ministère de la Santé promet de mettre le vaccin contre la pneumonie dans le calendrier vaccinal des enfants. Ce vaccin déjà disponible sur le marché est très coûteux. La SHP a salué cette démarche du ministère, pour qui elle a tant lutté.

Le directeur exécutif de la SHP, le Dr Jacques Alain Pelletier, a fait savoir que dans sa démarche pour accompagner le ministère dans le plaidoyer pour l’entrée au pays du vaccin contre la pneumonie, la SHP a utilisé divers outils. La sensibilisation est, selon le directeur exécutif, un outil essentiel pour cette lutte.

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë affectant les poumons est la première cause de mortalité dans le monde chez l'enfant . En cas de pneumonie, les alvéoles sont remplies de pus et de liquide, ce qui rend la respiration douloureuse et limite l’absorption d’oxygène. La pollution de l’air ambiant due à l’utilisation de la biomasse pour les feux de cuisine ou le chauffage (bois ou bouses), le tabagisme des parents, les logements surpeuplés sont des facteurs de risque exposant davantage les enfants à la pneumonie.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/178842/la-pneumonie-grande-tueuse-denfants

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires