Breaking News

Haïti. 3 titres de champion du monde en Italie

07 Déc 2017
164 fois

Port-au-Prince. Jeudi 7 Décembre 2017. Lenouvelliste/CCN. 3 médailles d’or, 3 d’argent et 5 de bronze: le compte est bon. La sélection nationale haïtienne de kyokushinkai a raflé 11 médailles de valeur mondiale au 2e championnat du monde de karaté unifié organisé par la fédération mondiale de cette discipline, à Montecadini en Italie du 30 novembre au 3 décembre.

Sundiata Gaston en catégorie 12-13 ans, Jean Reynold Joseph en +90 kgs, Donalson Bell en catégorie +75 kgs débarqueront mardi à Port-au-Prince avec une médaille de champion du monde autour du cou. Ils ont en effet remporté la médaille de champion mise en jeu dans la 2e édition du championnat mondial dans leurs catégories respectives.

Sundiata Samara Gaston, championne du monde à 12 ans

3e lors de la première édition à Koper, en Slovenie en 2015, Sundiata Samara Gaston a été la première, en 2017, à gagner le droit de monter sur la plus haute marche du podium en remportant la finale du championnat du monde en catégorie 12-13 ans au Sport Hall Sandro Pertini de Montecatini en Italie.

Née le 28 novembre 2005 à Pétion-Ville, la jeune fille, qui vient à peine de fêter son 12e anniversaire, avait promis en mai dernier qu’elle allait se préparer en vue de ces championnats du monde après une compétition nationale mi-figue mi-raisin. « Je vais me battre pour faire un bon championnat », avait-elle annoncé pour masquer sa honte d’avoir été battue en national. Promesse tenue et de belle manière puisque c’est la petite championne qui montrait la voie aux autres qui devaient combattre dimanche au dernier jour de la compétition.

Darline Jn Mary, 2e avec des circonstances atténuantes

Dimanche, la championne du monde en catégorie Open lors de la première édition, Darline Jn Mary, a dû se contenter d’une médaille d’argent en ayant été battue en finale. Née à Thomonde le 29 septembre 1988, la championne du monde avait connu quelques petits problèmes juste avant son anniversaire cette année puisque des bandits l’avaient dépouillée de sa valise contenant son passeport, son permis de conduire, ses carnets de banque, son badge de travail, ce qui fait qu’elle s’est longtemps inquiétée sur son éventuelle participation à ces championnats du monde vu qu’elle a dû mettre beaucoup de temps à chercher à reconstituer ses documents au lieu de s’entraîner comme elle le souhaiterait. Conséquence, la Thomondaise est parvenue jusqu’en finale mais n’a pas pu conserver son titre de championne du monde.

Jn Reynold Joseph atteint enfin son objectif en devenant champion du monde

Donalson Bell l'avait détrôné en championnat national en mai dernier et certains Haïtiens espéraient les revoir face à face en championnat du monde à Montecatini, en Italie. Leur catégorie de poids le permettant, la Fédération haïtienne de karaté a choisi de les aligner dans deux catégories différentes leur accordant ainsi la chance d’être rois dans leurs catégories respectives. Bien lui en prit. En catégorie 90 Kgs et plus, Jn Reynold Joseph est parvenu à confirmer son titre Mas Oyama international obtenu au Japon en 2016 en remportant le championnat du monde de karaté unifié. A 32 ans depuis le 25 octobre, le natif de Pétion-Ville atteint enfin son objectif. Il est champion du monde.

En 2015 déjà, il avait manqué le championnat du monde à cause d’un tibia récalcitrant et assistait impuissant à la victoire de son élève et petite ou ex- petite amie, Darline Jn Mary. « J’ai pleuré discrètement quand j’ai su que j’allais devoir manquer le championnat du monde, mais quand je me trouvais en présence de la sélection, je faisais semblant que cela ne m’affectait pas pour ne pas déstabiliser le groupe », avait-il raconté après le championnat du monde. Vainqueur en 2016 du Mas Oyama catégorie poids lourd au Japon, il s’était senti prêt pour le championnat du monde. Mais la perte de sa fille dans un accident de voiture et plusieurs autres petits pépins allaient le perturber au point qu’au championnat du monde il n’a été que l’ombre de lui-même face au jeune Hinchois, Donalson Bell, qui l’avait détrôné de son fauteuil de champion national. A Montecatini, il a démontré qu’il est le meilleur au monde dans sa catégorie même s’il n’a pas rencontré Donalson Bell.

Donalson Bell confirme l’espoir placé en lui et devient champion du monde à 21 ans

A 21 ans, Donalson Bell confirme la promesse tenue en mai dernier quand il avait détrôné le vainqueur du Mas Oyama international au Japon en 2016, Jn Reynold Joseph. Aligné en catégorie 75 kgs et plus, Donalson Bell termine la compétition sur le toit du monde.

Né à Hinche le 13 avril 1996, ce jeune et brillant karatéka n’est qu’en rhéto, mais son titre de champion du monde était la fin espérée de tous les mordus du karaté haïtien après sa brillante victoire aux dépens de Jean Reynold Joseph en finale du championnat national en mai dernier. Ses deux Ushiro geri aériens réussis en championnat national aux dépens de Jean Reynold Joseph sont restés dans tous les esprits. Son premier titre mondial devrait logiquement ouvrir la porte sur plusieurs autres et, sauf accident, il sera attendu en 2018 au Mas Oyama japonais avant éventuellement d’aller défendre son titre lors de la 3e édition du championnat du monde de karaté unifié en 2019.

À côté de son titre de champion du monde kumite, Jean Reynold Joseph a réussi à s’offrir aussi une médaille d’argent en katas. Un plus. Deux autres Haïtiens ont réussi à se faire une petite place sur le podium en catégorie katas. Rolain Bontemps a obtenu le bronze en senior katas alors que Fabiola Privert a réussi à s’offrir le même métal en catégorie senior féminin.

La liste des athlètes qui ont remporté des médailles :

Sundiata Gaston Or catégorie 12/13

Donalson Bell Or Cat + 75kg

Jn Reynold Joseph Or + 90kg

Darline Jn Mary Argent Open féminine

Vanessa Wherley Jean Charles Argent catégorie 16/17 ans

Rolain Bon temps Bronze + 90kg

St Riola Milord Bronze catégorie - 70kg

Israël Lhérisson Bronze catégorie - 70kg

KATAS

Joseph Jn Reynold Argent en senior Katas

Rolain Bontemps Bronze en senior Katas

Fabiola Privert Bronze en Senior féminine

12 athlètes avaient quitté le pays à destination de Montecatini, en Italie le dimanche 26 novembre en vue d’aller défendre les couleurs nationales à la 2e édition du championnat du monde de karaté unifié. Ils rentreront mardi avec 11 médailles et 3 titres de champion du monde, de quoi imposer le respect d’Haïti dans les compétitions internationales de karaté unifié

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/180028/un-grand-coup-de-la-pnh

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires