Haïti. Insalubrité : Jovenel Moïse promet d'accompagner le SMCRS et les mairies

10 Jan 2018
408 fois

Port-au-Prince. Mercredi 10 Janvier 2018. Lenouvelliste/CCN. Le président de la République, Jovenel Moïse, lors de sa participation au premier Forum de la jeunesse, le samedi 6 janvier 2018 au ranch de Croix-des-Bouquets, a pris position pour une autre utilisation des ordures dans le pays.

Dans son discours qui a duré une cinquantaine de minutes, le chef de l’État n'a pas caché ses intentions concernant la gestion des déchets. Il dit mobiliser les équipements nécessaires pour gérer les fatras qui, selon lui, peuvent produire de l'électricité ou peuvent être transformés en compost.

Enthousiaste, Jovenel Moïse dit avoir la volonté de parvenir, au cours de l'année 2018, à une gestion digne et prometteuse des déchets dans tout le pays. Toutefois, il affirme qu'il n'a jamais su que la gestion des déchets se fait, avec la collaboration des mairies, par le Service métropolitain de collecte de résidus solides (SMCRS). «Je dois le dire, je ne le savais pas, c'est le maire de Port-au-Prince, Youri Chévry, qui me l'a appris. Je ne savais pas si les mairies avaient comme responsabilité de compiler les déchets pour être ensuite ramassés par le SMCRS afin de débarrasser les rues des ordures », a avoué franchement Jovenel Moïse.

Des promesses, de toute nature, ont été faites pour inciter surtout les jeunes à mettre la main à la pâte dans le développement du pays, en commençant par agir dans leur communauté. Faisant le point sur les immondices entassés tous azimuts dans les grandes villes, le premier mandataire de la nation entend prendre des mesures en vue de remédier à cette situation : « Nous avons un grand avantage du fait que 72% des fatras produits dans le pays sont organiques. De l'avis des experts, ils peuvent être transformés en compost et utilisés comme engrais », s'est réjoui le chef de l’État.

Invitant la population à se joindre à son administration pour l'aider à matérialiser ses différentes promesses, Jovenel Moïse affirme que ces mêmes fatras peuvent servir à bien des choses qui pourront mettre le pays sur les rails du développement. « Il faut cesser de faire de la politique avec les fatras car ces déchets peuvent également permettre de travailler sur plus de 22 carreaux de terre chaque année », a-t-il dit.

Selon le premier citoyen du pays, l'État n'est pas pauvre. Il confie qu'il a, d'ores et déjà, procédé à l'acquisition de 123 millions de dollars d'équipements avec une garantie de 5 ans, y compris les réparations et les entretiens. « Ces fonds, à crédit, sont issus des banques du système financier haïtien », a-t-il fait savoir tout en révélant que le budget de l’État est de l'ordre de 144 milliards de gourdes pour le présent exercice fiscal.

Par ailleurs, le président de la République a signalé qu'il a déjà mobilisé du matériel pour équiper toutes les directions départementales du ministère des Travaux publics. Après avoir indiqué que l'État dont il est le chef a à sa disposition 604 unités d'équipements flambant neuves, dont 50 camions destinés au ramassage des résidus, il soutient que ces équipements vont progressivement desservir le pays tout entier. « Avant le 7 février, nous allons toucher au moins quatre départements et nous allons poursuivre jusqu'à la fin du mois d'avril 2018, car, à partir du 1er mai, l'ensemble des équipements finiront par arriver sur le sol national », a-t-il ajouté.

Jovenel Moïse soutient par ailleurs que le pays a un président, un gouvernement, des ministres dédiés et dévoués qui rêvent monts et merveilles pour Haïti : « Notre seule responsabilité est de laisser une Haïti meilleure pour les jeunes générations. Une Haïti capable de servir ses fils sur les plans sanitaire, environnemental, écologique avec de l'eau potable et de l'assainissement, de l'eau pour arroser des jardins, de l'électricité, de meilleures infrastructures... pouvant attirer des touristes en croisière ». Il promet que son administration compte travailler en collaboration avec les mairies et le SMCRS pour donner une nouveau visage à notre environnement.

Source de cet article : http://lenouvelliste.com/article/181544/insalubrite-jovenel-moise-promet-daccompagner-le-smcrs-et-les-mairies

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires