Breaking News

Haïti. Carnaval de Jacmel : le groupe Sweet Micky a été exclu

30 Jan 2018
1885 fois

Port-au-Prince. Mardi 30 Janvier 2018. Lenouvelliste/CCN. Les rumeurs qui circulaient çà et là concernant une éventuelle interdiction de la participation de l’ancien président Michel Joseph Martelly aux festivités carnavalesques des Gonaïves et de Jacmel n’étaient pas qu’un effet d’estrade.

En effet, dans une note rendue publique le 29 janvier 2018, la mairie de Jacmel a décidé, après délibération en conseil municipal, d’interdire la participation du groupe « Sweet Micky » au carnaval de Jacmel 2018.

« Considérant que le carnaval de Jacmel constitue un patrimoine national, voire international, pour plus d’un, il nous convient de le protéger au profit des générations présentes et futures, en notre qualité de dépositaire digne et responsable », a-t-on lit dans une circulaire de la mairie de Jacmel.

Après les Gonaïves, c’est au tour de la mairie de Jacmel de donner une force institutionnelle à ce qui n’était jusque-là qu’une rumeur. La mairie de Jacmel explique que cette décision a été prise en considérant que les activités carnavalesques font partie intégrante de la culture haïtienne, et peuvent intéresser toutes les catégories sociales, tous les secteurs de la vie nationale, ce hormis leur confession religieuse et sans discrimination aucune.

Dans ce document où les justificatifs se ramifient à longueur de paragraphe, la municipalité de Jacmel rappelle que la période carnavalesque ne doit pas constituer « un moment de débauche, de violence, de vengeance, d’incitation à la débauche, encore moins d’infraction aux bonnes mœurs, d’ailleurs condamnés par les dispositions irritantes du code pénal haïtien ». Pour parvenir à une telle conclusion, la mairie de Jacmel souligne avoir consulté des secteurs organisés, des organisations de femmes, des organisations enseignantes, des associations universitaires, des organisations religieuses, des associations socioprofessionnelles, des organisations des droits de l’homme ainsi que l’Association des maires du Sud-Est (AMASE).

Les trois signataires de cette note, devenue virale sur les réseaux sociaux, Benissoit Jean Pierre, Marky Kessa et Lourdie Cesar estiment avoir fait l’œuvre qui vaille dans les intérêts supérieurs et majeurs de la commune de Jacmel.

En revanche, a conclu le conseil municipal, l’ex-président de la République, son Excellence Joseph Michel Martelly, et sa famille, peuvent venir se délecter du carnaval 2018 de Jacmel sous le thème « K-naval chanjman : jakmèl tout moun ladan l ».

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/182560/carnaval-de-jacmel-le-groupe-sweet-micky-a-ete-exclu

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires