Breaking News

Haïti. Electricité : Jovenel Moïse maintient ses promesses, ouvre le marché aux investisseurs privés

30 Jan 2018
1395 fois

Port-au-Prince. Mardi 30 Janvier 2018. Lenouvelliste/CCN. Le président de la République a réitéré sa promesse de doter le pays d’énergie électrique 24 heures sur 24. Il en a encore fait l’annonce ce dimanche, alors qu’il faisait un bilan de son séjour en Italie la semaine dernière.

« Il nous reste 19 mois avant d’atteindre cet objectif », précise-t-il. Dans la foulée, Jovenel Moïse a, pour la première fois, évoqué un autre paramètre dans la concrétisation de sa promesse. Il s’agit de la possibilité pour l’Etat d’octroyer un droit d’exploitation à toute entreprise souhaitant produire, transporter, distribuer et commercialiser l’énergie électrique. « Le directeur de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE) a lancé un appel à manifestation d’intérêts pour les petites villes.

Cela dit, les entrepreneurs n’ont aucune difficulté pour électrifier les petites villes. Il suffit de présenter son offre et témoigner son intérêt. L’Etat va leur accorder le droit d’exploitation. Si les entreprises réalisent des bénéfices, elles vont payer taxe et impôt à l’Etat. Sinon, l’Etat va leur offrir une garantie d’investissement. Il y aura un système d'audit indépendant afin d’auditer toutes les entreprises », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Jovenel Moïse a obtenu plusieurs promesses de coopération avec l’Italie sur la question de l’énergie. Une commission mixte, formée des représentants des 2 pays, devra être créée. L’idée a eu l’aval du président italien, Sergio Matarella, selon Jovenel Moïse. Cette commission aura à travailler sur le développement des secteurs de l’énergie, de l’agriculture et du tourisme. De plus, le président haïtien compte sur l’expertise des Italiens pour la construction de turbines hydroélectriques dans la construction du barrage Artibonite 4 c. Le locataire du Palais national a également obtenu la promesse d’un support des Italiens dans la production d’engrais et d’énergie électrique à partir des déchets organiques.

« Selon une étude, environ 72% des déchets produits dans les grandes villes sont organiques. Ces déchets peuvent produire du méthane et des engrais pour l’agriculture biologique. Une équipe d’experts aura à visiter le pays pour dégager les perspectives. Au lieu de construire des centres de décharge, les mairies de la région métropolitaine seront invitées à construire des centres de tri pour prélever les déchets organiques des matières plastiques et des déchets industriels », a-t-il souligné.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/182509/electricite-jovenel-moise-maintient-ses-promesses-ouvre-le-marche-aux-investisseurs-prives

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires