Breaking News

Haïti. Jovenel Moïse joue gros avec le sort du Rapport PetroCaribe

01 Fév 2018
577 fois

Port-au-Prince. Jeudi 1er Février 2018. Lenouvelliste/CCN. Le rapport sur la gestion des quelque 2 milliards de dollars issus du fonds PetroCaribe revient au-devant de la scène avec la tenue, mercredi, d’une séance au Sénat de la République. Quelle que soit l’issue décidée par les sénateurs, le rapport pèsera lourd dans la balance.

Si le rapport est écarté, l’administration Moïse-Lafontant - qui s’est prononcée avec la majorité parlementaire contre les conclusions du document - trainera une mauvaise réputation. Si le rapport est adopté et suite donnée aux accusations qu’il contient, Jovenel Moïse et le gouvernement du premier ministre Jack Guy Lafontant se retrouveront dans de beaux draps, car seront lancées des poursuites contre des alliés qui ont fait le lit de leur arrivée au pouvoir.

Comme un chat qui surveille du lait sur le feu, la communauté internationale observe le jeu politique autour de la gestion des milliards de PetroCaribe.

À un moment où le gouvernement haïtien refuse de signer un accord avec le Fonds monétaire international, à un moment où le président de la République réclame des bailleurs et amis d’Haïti la mise à disposition de leurs ressources dans le pot de l’État, tout ce qui concourt à entacher la réputation du pays ou des bisbilles au plus haut niveau peut brouiller l’image de nécessaire rectitude de l’équipe en place.

Comment convaincre l’international de confier ses millions à une administration qui n’encourage pas la reddition des comptes de ses prédécesseurs ? Comment faire croire que l’on fera mieux que ceux d’avant si on cherche par tous les moyens comment éviter un examen des procédures et mécanismes entourant les dépenses publiques ? Comment promettre la bonne gestion si tous les voum sont des do dans l’orchestre Haïti ?

Ces questions sont sur le tapis au moment où le président de la République demande - fait injonction même, dit-on - aux pays amis d’Haïti de miser tous les fonds de la coopération internationale sur sa Caravane du changement qui sera déployée sur tout le territoire dès le 7 février prochain.

La population et l’opposition aussi observent et attendent de savoir à quelle sauce sera mangé le rapport sur la gestion des fonds PetroCaribe. Après les péripéties pour faire adopter sans débat le budget 2017-2018, devant les mauvaises perspectives économiques ou les décisions douloureuses qui s’annoncent en 2018, tout faux pas de l’équipe au pouvoir peut alimenter la contestation, ruiner les efforts pour stabiliser le climat politique et social.

Les cartes sont connues. Les dés sont jetés. Le président Jovenel Moïse et ses alliés ont une partie délicate à jouer avec le rapport PetroCaribe et tout ce que charrient les milliards de dollars dépensés entre 2008 et 2016.

Au moment de mettre sous presse, la séance au parlement était encore en cours et rien ne laissait entrevoir une issue ou la fin de la partie.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/182703/jovenel-moise-joue-gros-avec-le-sort-du-rapport-petrocaribe

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires