Breaking News

Guadeloupe. Consommation : Et si nos déchets cachaient des ressources

12 Mar 2018
3805 fois

Pointe à Pitre. Mardi 13 mars 2018. CCN. Cap sur le réemploi de nos déchets, ou comment les réduire et mieux les consommer, car c’est possible. Ne dit-on pas que le meilleur des déchets est celui que l’on ne produit pas.

Le gaspillage alimentaire c’est 20 Kg par habitant, par an, dont 7 kilos de produits encore emballés. Et traiter les déchets c’est cher, tout particulièrement en Guadeloupe. Chez nous, un déchet produit coûte entre le ramassage et le tri 170 euros par habitant contre 98 euros en France. Mais réduire les volumes ne suffit pas. Il faut apprendre à donner une seconde vie à nos ustensiles, nos linges démodés, notre mobilier écorné. C’est dans cet esprit que l’Ademe, la Région et le Département ont organisé le 6 mars dernier un séminaire sur la manière de créer des ressourceries sur le territoire. Son objectif : présenter les actions des associations et des communautés de communes en faveur du « zéro déchet » et lancer un appel à projet pour donner envies aux collectivités de monter des recycleries.

Ademe_Prevention_dechets©CedricKabile-20.jpg

Huit nouvelles déchetteries aux allures de ressourceries

La collectivité régionale montre l’exemple. Cette année, elle a choisi d’organiser au cours du dernier trimestre 2018, le premier village régional de l’économie circulaire afin d’encourager sur le territoire, la réparation et le recyclage. Parallèlement huit déchetteries « nouvelle version » verront le jour sur l’ensemble du territoire. Elles recueilleront nos déchets mais pas seulement, puisqu’elles pourront jouer aussi le rôle de recyclerie, et collecter tous les matériaux en capacité d’être customisés, revisités et recyclés. «D’ici 2028, nous espérons réduire de 10% la production de déchets ménagers, argumente Sylvie Gustave dit Duflo présidente de la commission environnement à la Région, pour la collectivité c’est un enjeu prioritaire dans sa stratégie du territoire. Se concentrer uniquement à l’élimination des déchets c’est se priver d’une opportunité de création de valeur. » Rappelons que réduire de 10% nos déchets, c’est l’équivalent de 30 000 tonnes de déchets en moins par an et 5,5 millions d’euros d’économie.

Ademe_Prevention_dechets©CedricKabile-33.jpg

 

« La prévention des déchets c’est aussi un formidable vecteur de développement local avec l’opportunité de créer de nouvelles activités, rappelle Julien Vermeire de l’Ademe, réparer, partager, donner sont des actions qui créent des liens sociaux».

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires