Breaking News

Bannière les iles de Guadeloupe
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Haiti. Port-au-Prince, entre eau et boue

03 Mai 2016
3119 fois

Port-au-Prince. Mardi 03 mai 2016. CCN. L’état des zones Laboule, Pèlerin 5, (Impasse Albin) et des rues de Port-au-Prince, notamment Martissant, les Avenues Bolosse, ou d’autres endroits, après la forte averse qui s’est abattue sur la capitale, dimanche soir, interpelle la responsabilité de l’État mais aussi de la collectivité, constate un reporter de HPN.

Les chaussées jonchées de pierres, de cailloux, de boue, inondées d’eaux, impraticables même pour la circulation piétonne. Des alluvions de toutes sortes et des  immondices encombrent les canaux d’évacuation, constate-t-on. À cause des canaux ensablés, des monticules de graviers et de boue accumulés aux coins des rues, de véritables rivières occupent partiellement des chaussées en largeur.

Au niveau de Pèlerin 2, 3, 5 et de Laboule, certaines maisons sont inondées par les eaux en furie. A Pèlerin 5, l’une des deux maisons de l’ancien ministre de la Défense sous l’Administration du président Martelly, Lener Renaud a été inondée. Mme Martine Isaac, coordonnatrice de HPN a eu également sa maison inondée au niveau de Laboule 12.

De nombreuses personnes se retrouvent, ce lundi matin, dans une situation extrêmement difficile, avec l’intérieur de leur maison transformée en amas de boue et d’eaux sales.

« Regardez, mai maison est complètement inondée. Je n’ai qu’un mois depuis que je la loue entre les mains de son propriétaire. J’ai bien peur de la prochaine pluie », marmonne Gisèle l’une des personnes dont les eaux ont fait du tort à Pèlerin 5, Impasse Albin.

C’est en effet ce spectacle accablant que présentent certaines zones de Port-au-Prince, après seulement quelques minutes de pluie le dimanche 1e mai au soir.

Un peu à l’image de divers endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince, circuler dans des rues ce lundi matin, n’a pas été du tout chose facile, tant pour les piétons que pour les véhicules.

En saison pluvieuse, les eaux en furie qui dévalent les pentes, ont de grands risques de causer des dégâts tenant compte de la négligence des uns et l’irresponsabilité des autres. A chaque goutte de pluie, des résidents en profitent pour se débarrasser de leurs détritus qui vont en contrebas s’amasser et augmentant l’insalubrité dans les rues.

Par ailleurs, les résidents de l’Impasse Albin, Pèlerin 5 appellent les Travaux publics et la mairie de Pétion-Ville à faire rapidement le nécessaire pour le curage des canaux de drainage avant que d’autres pluies ne viennent aggraver davantage la situation.

Alix Laroche - source HPN

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires