Breaking News

Bannière les iles de Guadeloupe

Haiti. Cuba : Fidel Castro s’est éteint à 90 ans (bref survol de ses relations avec Haïti)

28 Nov 2016
2135 fois

Port-au-Prince, Lundi 28 Novembre 2016 AlterPresse/ CCN. --- Le célèbre dirigeant de la révolution cubaine (qui renversa le régime dictatorial du général Fulgencio Batista), Fidel Castro Ruz (né le 13 août 1926 à Birán dans la province de Holguín, à Cuba), est mort, vendredi soir 25 novembre 2016, à l’âge de 90 ans, à La Havane, a annoncé son frère Raúl Castro Ruz à la télévision cubaine.

« Ce soir, à 10:29, le commandant en chef de la révolution cubaine, Fidel Castro Ruiz, est mort… Jusqu’à la victoire, toujours », a déclaré Raul Castro (qui lui a succédé au pouvoir depuis février 2008), vêtu de l’uniforme vert-olive, popularisé par Fidel Castro, lorsqu’il était à la tête de l’Etat cubain.

Les réactions se sont multipliées, de la part de dirigeants politiques, à travers le monde, sur le décès de Fidel Castro, dans la soirée du 25 novembre 2016 à Cuba.

Comme il fallait s’y attendre, des opposants anticastristes à Miami ont, plutôt, célébré la mort de Fidel Castro, qui, à leurs yeux, devrait marquer le retour à la « liberté » sur l’île… et des millions d’exilés anticastristes ( ?)…

Fidel Castro, artisan de la lutte pour l’autonomie des peuples et anti-impérialiste convaincu, aura marqué la fin du XXe siècle, en faisant, notamment, face, à l’hostilité des Etats-Unis d’Amérique et un embargo économique, imposé par le grand voisin du Nord.

Après la révolution cubaine, Fidel Castro aurait échappé à plus de 600 tentatives d’assassinat, selon les services secrets cubains.

Après 50 ans d’embargo étasunien, le président sortant étasunien (20 janvier 2009 - 20 janvier 2017), Barack Obama, aura été celui, qui a ouvert les portes de la coopération, en rétablissant les relations diplomatiques, en juillet 2015, entre les Etats-Unis d’Amérique et Cuba, dont une partie, Guantánamo, louée depuis le 23 février 1903, par les Etats-Unis d’Amérique, abrite, depuis 2002, un camp étasunien (un centre de détention militaire de haute sécurité, sur la base navale de la baie de Guantánamo, dans le Sud-Est de Cuba).

« L’Histoire jugera l’impact énorme de Fidel Castro », a notamment estimé Barack Obama, en apprenant le décès du « lider maximo » cubain.

Les discours-fleuves et les connaissances de Fidel Castro sur les réalités géopolitiques internationales ont également suscité le respect, à travers le monde.

Dans des rencontres avec des Haïtiens, Fidel Castro a montré, de son vivant, combien il était fort imbu de l’histoire de la révolution haïtienne…

Son régime a également permis, à de nombreuses descendantes et de nbombreux descendants d’Haïtiennes et d’Haïtiens de résider à Cuba, sans auscune difficulté.

Une des ressortissantes d’Haïti, qui a vécu longtemps à Cuba, aura été la chanteuse Martha Jean-Claude (1919 – 2001), « la mujer de dos islas » (femme de deux îles) qui a gagné l’exil à Cuba, suite aux persécutions politiques en Haïti

Des informations font état d’une grande communauté de descendantes et descendants d’Haïtiennes et d’Haïtiens, résidant à Camagüey (troisième plus grande ville de Cuba).

Le Créole haïtien est parlé, à Cuba, par ces descendantes et descendants, ainsi que par beaucoup de Cubaines et de Cubains.

Avec Haïti, la coopération cubaine a commencé, dans les années 1990, avec l’envoi régulier (par rotation) de médecins, d’infirmières et d’infirmiers, dont beaucoup sont encore en mission, en différents points du territoire national.

Au début des années 1990, plusieurs citoyennes et citoyens haïtiens ont visité Cuba, comme touristes, particulièrement La Havane et Santiago de Cuba.

Parallèlement, un nombre important d’étudiantes et d’étudiants d’Haïti ont été formés, ou continuent d’être rodés à Cuba, particulièrement dans les sciences médicales et agronomiques.

Du 2 décembre 1976 au 24 février 2008 (date de sa démission pour des raisons de santé), Fidel Castro fut président des Conseils d’Etat et des ministres de la république de Cuba, après avoir occupé les fonctions de 
Premier ministre de Cuba (du 16 février 1959 au 2 décembre 1976), puis de Premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (de la création de cette structure, en 1965, jusqu’au 19 avril 2011, date à laquelle Raúl Castro lui succéda à ce poste).

Les observatrices et observateurs attendent de voir ce qui va se passer à Cuba, après la mort du chef de la révolution cubaine, Fidel Castro.

Mais, depuis le début des années 1990 et la chute du régime communiste soviétique, beaucoup de réformes ont commencé à être entamées, à Cuba, et mises en œuvre, notamment avec l’arrivée, depuis 2006, de Raúl Castro… à la tête du régime politique sur l’île de Cuba. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires