Breaking News

Amérique Latine : Le fils de Bolsonaro coordonne à Washington les attaques contre Cuba et le Venezuela

30 Nov 2018
767 fois

Amérique Latine. Vendredi 30 novembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le président élu du Brésil, Jair Bolsonaro, a chargé son fils de soumettre la politique étrangère du pays aux intérêts des Etats-Unis, en particulier en ce qui concerne Cuba et le Venezuela.

Eduardo Bolsonaro, sénateur du riche état de Sao Paulo, s'est rendu en début de semaine à Washington en tant qu'envoyé de son père au Département d'Etat, au Département du Trésor et au Conseil de Sécurité Nationale de la Maison Blanche, a révélé le journal O Globo.

Lors de ses rencontres avec des fonctionnaires de second et de troisième ordre à Washington, Bolsonaro Jr. s'est montré particulièrement intéressé par la signature d'un accord avec les Etats-Unis pour augmenter la persécution financière contre La Havane et Caracas.

Selon O Globo, le sénateur a dit qu'il existe des outils d'investigation dans ce qu'on appelle la Convention de Palerme contre le crime organisé que le Brésil pourrit utiliser contre ces 2 pays.

La judiciarisation de la politique a été le principale stratégie de la droite brésilienne pour chasser du chemin ses rivaux comme le dirigeant du Parti des Travailleurs (PT) Luiz Inácio Lula da Silva que tous les sondages donnaient favori aux dernières élections présidentielles mais qui n'a pas pu se présenter à cause des attaques du système judiciaire.

Selon ce qui ressort des déclarations de Bolsonaro, le plan du nouveau Gouvernement sera « l'internationalisation » des techniques qui ont permis de destituer la présidente élue Dilma Rousseff et ensuite d'enlever du milieu Lula grâce à des artifices légaux.

Le Brésil est en train d'étudier des alliances avec le Gouvernement étasunien dans ce but, a dit Bolsonaro Jr.

Il a même avancé que les actions contre Cuba et le Venezuela seront coordonnées par le Ministère de al Justice à la charge de Sergio Moro, le polémique juge qui a transformé les enquêtes de corruption de Lava Jato en chasse aux sorcières contre les dirigeants du PT.

« Il y a différents outils que le Brésil, intentionnellement, n'a pas pris au sérieux. Ce sont des instruments qui sont à notre portée. Le juge Sergio Moro sait mieux que personne ce qui concerne le blanchiment d'argent, le combat contre le crime organisé, la Convention de Palerme. Et avec l'équipe de l'ambassadeur Ernesto Araújo, fait beaucoup dans ce domaine, » a dit le sénateur sur Twitter.

Bolsonaro fils a aussi suggéré que les investigations de l'Opération Lava Jato qui était dirigées, jusqu'à présent par Moro, pourraient être utilisées pour pointer d'éventuels actifs vénézuéliens et cubains au Brésil.

L'envoyé du président élu du Brésil a été reçu à Washington par le secrétaire général de l'OEA, Luis Almagro.

Almagro est le fer de lance de Washington contre les Gouvernements progressistes en Amérique Latine et depuis qu'il est à la tête de l'OEA, les attaques contre les Gouvernements qui ne répondent pas aux intérêts nord-américains ont augmenté.

Bolsonaro Jr. A aussi rencontré la sous-secrétaire adjointe du Département d'Etat pour l'Hémisphère Occidental, Kim Breier, et des fonctionnaires du Conseil de Sécurité Nationale.

« Nous parlons principalement du premier pas que fait le Brésil avec les Etats-Unis dans les problèmes internationaux, » a dit le sénateur à des reporters en sortant de l'American Enterprise Institute.

Ce voyage aux Etats-Unis se déroule à la veille de l'arrivée à Río de Janeiro du conseiller controversé à la Sécurité Nationale des Etats-Unis, John Bolton, qui rencontrera Jair Bolsonaro jeudi prochain.

« Heureux de recevoir la visite du conseiller à la Sécurité Nationale des Etats-Unis, monsieur John Bolton, la semaine prochaine ; sûr que nous aurons une conversation productive et positive en faveur de nos pays, «  a écrit sur son compte Twitter le dirigeant d'extrême-droite.

L'actuel conseiller à la Sécurité Nationale de Trump a été sous-secrétaire d'Etat et ensuite ambassadeur à l'ONU du Gouvernement de George W. Bush. A ces 2 postes, il s'est distingué par ses positions ultra-conservatrices et agressives envers des pays souverains.

Elle a aussi été parmi ceux qui ont assuré qu'il y avait des armes de destruction massive en Iraq, ce qui a conduit Washington, en 2003, à une guerre qui a coûté des milliers de millions de dollars et fait un nombre de morts que certains évaluent à plus d'1 million, surtout dans la population locale.

Les liens de cet individu avec l'extrême-droite d'origine cubaine de la Florida sont connus ainsi que sa longue histoire de provocations et d'agressions contre Cuba.

La plus connue est un discours de 2002 dans lequel il déclarait que La Havane faisait partie de « l'axe du mal, » un groupe de pays qui pouvait être « bombardé à tout moment » par le Gouvernement de Bush. 

Le président élu du Brésil et son fils partagent certaines des idées les plus extrémistes de Bolton. 

Bolsonaro père a défendu la dictature militaire brésilienne pendant la campagne et son fils a menacé de rendre illégaux tous es partis politiques au Brésil.

Bien que le nouveau Gouvernement n'ait pas encore pris possession de sa charge, les menaces et les provocations du président élu ont déjà provoqué le départ des médecins cubains du Programme Plus de Médecins, ce qui laissera immédiatement environ 30 millions de personnes sans soins de santé.

Selon O Globo, Bolsonaro Jr. A reçu les félicitations des autorités étasuniennes pour avoir démantelé le programme auquel participaient plus de 20 000 médecins cubains et grâce auquel 100 millions de consultations ont été réalisées.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires