Breaking News

Nicaragua: Washington sanctionne la vice-présidente et un conseiller du Président

30 Nov 2018
265 fois

Managua. Vendredi 30 novembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le Gouvernement étasunien a annoncé aujourd'hui des sanctions contre 2 fonctionnaires nicaraguayens après avoir menacé au début du mois d'appliquer cette sorte de mesures au pays s'il refusait de répondre aux demandes de Washington.

La Maison Blanche et le Département du Trésor ont fait savoir que les sanctions concernent la vice-présidente du pays, Rosario Murillo, et Néstor Moncada, conseiller du président nicaraguayen Daniel Ortega.

Selon l'agence fédérale, son Bureau de Contrôle des Actifs Etrangers (OFAC) a pris ces mesures suite à l'émission d'un nouvel ordre exécutif par le président nord-américain Donald Trump intitulé « Blocage de la propriété de certaines personnes qui contribuent à la situation au Nicaragua. »

Ainsi, toute propriété des personnes désignées par l' OFAC sous la juridiction des Etats-Unis ou en transit, en possession ou contrôlée par un citoyen étasunien doit être bloquée et dénoncée, a fait savoir le Département du Trésor.

Le Gouvernement Trump justifie ces mesures par de soi-disant violations des Droits de l'Homme et par ce que Washington appelle « démantèlement des institutions démocratiques. »

De plus, il a criqué la réponse du Gouvernement de Managua aux protestations qui ont commencé en avril dernier sans évoquer les dénonciations du fait que Washington a financé ces manifestations violentes.

Selon un communiqué de la Maison Blanche, le Gouvernement nord-américain continuera à faire pression sur le Gouvernement d'Ortega et sur ses partisans « en utilisant tous les outils économiques et diplomatiques à notre disposition. »

Les nouvelles sanctions ont été annoncées après que le 1° novembre, dans un discours prononcé en Floride, le conseiller controversé à la Sécurité Nationale de Trump, John Bolton, ait augmenté l'hostilité envers Cuba, le Venezuela et le Nicaragua.

Dans le cas particulier du Nicaragua, le conseiller a demandé des « élections libres, justes et anticipées » car il ne reconnaît pas les autorités élues dans le pays.

Les Etats-Unis prennent ces mesures contre les 3 « régimes » pour « défendre l'Etat de Droit, la liberté et la décence humaine de base dans notre région, » a affirmé en septembre un président qui défendait à l'ONU ce qu'on appelle la Doctrine Monroe.

Cette Doctrine a servi à justifier l'expansion des Etats-Unis et leur interventionnisme unilatéral en Amérique Latine et par conséquent, a servi à Washington pendant des décennies de plateforme pour une longue liste d’interventions comprenant des invasions et des coups d'Etat.

(Avec des informations de PL)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires