Breaking News

Caraibe. L'OECO bénéficiera de l'adhésion de la Guadeloupe et de la Martinique

16 Avr 2019
1059 fois
Directeur général de la Commission de l'OECO Dr. Didacus Jules Directeur général de la Commission de l'OECO Dr. Didacus Jules

Caraibes. Mardi 16 avril 2019. CCNLes îles Sœurs de l'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) devraient bénécier énormément des territoires français de la Martinique et de la Guadeloupe qui ont obtenu le statut de membre. Les îles françaises sont membres associés de l'organisation. La Guadeloupe est devenue membre le mois dernier et la Martinique il y a environ quatre ans.

M. Didacus Jules, directeur général de la Commission de l'OECO, a expliqué que le statut de membre des territoires français ne les rend pas moins membres par rapport aux membres à part entière. Il a toutefois ajouté que certains protocoles interdisaient aux deux territoires français de devenir partie à part entière. activités et initiatives.

Il a mentionné la monnaie de la CE comme un aspect que seuls les États membres indépendants peuvent participer au fait que la Guadeloupe et la Martinique sont des territoires de la France.

“Dans l'OECO, si vous regardez le traité, il existe deux catégories de membres. Il y a des membres à part entière et des membres associés. Dans le traité, ils sont tous deux décrits comme membres. En ce sens, nous embrassons tout le monde. Cependant, il existe certains protocoles auxquels un membre associé ne peut pas adhérer », a déclaré Jules.

«Néanmoins, il y a beaucoup de possibilités de collaboration... une collaboration fonctionnelle dans un grand nombre de domaines et ce qui est intéressant, c'est que ces domaines de collaboration fonctionnelle intéresseront les gens sur le terrain», a ajouté Jules.

Il a indiqué que la collaboration fonctionnelle dont il a été question avait déjà été initiée par le biais de programmes d'échanges d'étudiants, de bourses d'études accordées à des universités des territoires français et d'autres avantages oerts à la fois à l'OECO et aux territoires français.

"Il y a des avantages des deux côtés et c'est ce qui est excitant", a-t-il déclaré. «Par exemple, la Martinique est intéressée par l'obtention par l'OECO de produits alimentaires frais destinés à son programme d'alimentation scolaire, y compris les produits à base de poisson. Pour pouvoir exporter cela en Martinique, nous devons respecter les normes européennes. C'est un dé, mais c'est aussi une opportunité. Si nous respectons ces normes européennes, cela signie que la porte pour exporter en Europe s'ouvre pour nous. ”

«La Guadeloupe et la Martinique ont des députés qui siègent au Parlement français pour pouvoir parler au nom de l'OECO d'une manière que nous ne pouvons pas. Par exemple, sur la réduction des risques et la liste noire, etc. Ainsi, nous pouvons obtenir le soutien de la France grâce à notre partenariat avec la Guadeloupe et la Martinique », a expliqué Jules.

Le directeur général de la Commission de l'OECO était alors en train de s'entretenir avec des journalistes en route pour l'ouverture du Parlement mardi.

Dans le même temps, de nombreuses personnes de la sous-région de l’OECO considèrent l’adhésion des deux territoires français comme une occasion capitale dans la vie de l’OECO.

M. Ralph Gonsalves, président de l'OECO et Premier ministre de Saint-Vincent-et-les Grenadines, au sujet de l'adhésion de la Guadeloupe à l'OECO le mois dernier, a déclaré qu'une telle initiative approfondissait et élargissait davantage l'intégration régionale des petites îles des Caraïbes orientales.

Notre histoire géographique commune du colonialisme européen et la réalité de notre région des Caraibes, l'essence même de notre civilisation caribéenne, nous préparent à une union plus étroite dans l'intérêt de l'humanisation de notre peuple", a déclaréle Premier ministre Gonsalves. 

L'élargissement de l'OECO, avec l'adhésion de la Guadeloupe à la qualité de membre associé, ouvre d'énormes possibilités, non seulement pour survivre, mais pour prospérer de manière plus marquée dans les domaines de l'économie, de la société, de la culture et de la politique" a t-il ajouté. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires