Breaking News

Amérique Latine: Discours prononcé par Fidel Castro à la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement, le 12 juin 1992

02 Sep 2019
271 fois

La Havane. Mardi 3 septembre 2019. CCN/Bolivarinfos/ Françoise Lopez. Monsieur le Président du Brésil, Fernando Collor de Mello, Monsieur le secrétaire Général des Nations Unies, Butros Ghali, Excellences, une importante espèce biologique court le risque de disparaître à cause de la rapide et progressive liquidation de ses conditions de vie naturelles : l'homme.

Maintenant, nous prenons conscience de ce problème quand il est presque déjà trop tard.

Il faut dire que les sociétés de consommation sont les premières responsables de l'atroce destruction de l'environnement. Elles sont nées des anciennes métropoles coloniales et des politiques impériales qui, à leur tour, ont engendré le retard et la pauvreté qui aujourd'hui frappent l'immense majorité de l'humanité. Avec seulement 20% de la population mondiale, elles consomment les deux tiers des métaux et les trois quarts de l'énergie produite dans le monde. Elles ont empoisonné les mers et les fleuves, elles ont contaminé l'air, elles ont affaibli et troué la couche d'ozone, elles ont saturé l'atmosphère de gaz qui altèrent les conditions climatiques avec des effets catastrophiques qui se manifestent déjà.

Les forêts disparaissent, les déserts s'étendent, des milliers de millions de tonnes de terre fertile vont chaque année aboutir dans la mer. De nombreuses espèces s'éteignent. La pression de la population et la pauvreté conduisent à des efforts désespérés pour survivre même au prix de la nature. Il n'est pas possible de rendre responsable de cela les pays du Tiers Monde,les colonies d'hier, des nations exploitées et pillées aujourd'hui par un ordre économique mondial injuste.

La solution ne peut pas être d'empêcher ceux qui en ont le plus besoin de se développer. La vérité est que tout ce qui contribue aujourd'hui au sous-développement et à la pauvreté constitue une violation flagrante de l'écologie. Des dizaines de millions d'hommes, de femmes et d'enfants meurent chaque année dans le Tiers Monde à cause de cela, plus que dans chacune des 2 guerres mondiales. L'échange inégal, le protectionnisme et la dette extérieure agressent l'écologie et favorisent la destruction de l'environnement.

Si on veut sauver l'humanité de cette autodestruction, il faut distribuer mieux les richesses et les technologies disponibles sur la planète. Moins de luxe et moins de gaspillage dans un petit nombre de pays pour qu'il y ait moins de pauvreté et moins de faim sur une grande partie de la Terre. Plus de transferts vers le Tiers Monde de styles de vie et d'habitudes de consommation qui ruinent l'environnement. Rendre la vie de l'homme plus rationnelle. Appliquer un ordre économique international juste. Utiliser toute la science nécessaire pour le développement soutenable sans contamination. Payer la dette écologique et non la dette extérieure. Faire disparaître la faim et non l'homme.

Alors que les soi-disant menaces du communisme ont disparu et qu'il n'y a plus de prétextes pour des guerres froides, les carrières relatives à l'armement et les dépenses militaires, qu'est-ce qui empêche de consacrer immédiatement ces ressources à promouvoir le développement du Tiers Monde et à combattre la menace de destruction écologique de la planète ?

Que cessent les égoïsmes, que cesse l'hégémonie, que cesse l'insensibilité, l'irresponsabilité et le mensonge. Demain, il sera trop tard pour faire ce que nous aurions dû faire il y a longtemps.

Merci.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos


Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/08/24/fidel-castro-advierte-del-desastre-ecologico-de-brasil-en-1992/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/08/amerique-latine-discours-prononce-par-fidel-castro-a-la-conference-des-nations-unies-sur-l-environnement-et-le-developpement-le-12-j

 

http://www.youtube.com/watch?v=6IIGOClg5f4

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires