Breaking News

Pérou : La police tire sur des manifestants qui protestent contre le projet minier

11 Sep 2019
192 fois

Lima. Mercredi 11 septembre 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Lors d’une manifestation dans la zone d'El Fiscal, l'une des zones d'influence du projet de la transnationale Southern Copper Corporation, la police a dégagé de force un blocage de route.

L'avocat Arturo Dueñas qui défend les victimes, a fait savoir que le blessé le plus grave, Hugo Roque, 23 ans, a été évacué vers l'hôpital d'Etat du port de Mollendo où les médecins ont constaté qu'il avait un projectile dans le corps.

L'autre blessé, qui n'a pas été identité, a reçu une balle dans la jambe et a été soigné à l'hôpital de Cocachacra, le plus proche de Tía María et n'a pas voulu donner son nom par crainte de représailles de la part des policiers.

Dueñas déclare qu'une fois extrait le projectile, le Ministère Public devra faire une expertise pour déterminer ce que c'est et d'où il peut venir. 

Ce nouvel incident remet en question la version de la Police disant qu'elle n'utilise pas d'armes à feu bien que des dirigeants sociaux et le journal électronique El Búho aient affirmé qu'elle en utilise quotidiennement mais le cache.

Le même média ajoute que, selon les villageois, des blessures de la même sorte ont été enregistrées quotidiennement mais que les victimes ne se rendent généralement pas dans les centres de santé de l'Etat parce qu'elles craignent d'être arrêtées par la police.

Une grève générale et des manifestations contre Tía María ont commencé le 5 août après que le Gouvernement, sous la forte pression politique et médiatique des secteurs néolibéraux et de Southern, aient accordé le permis de construire du projet d'exploitation du cuivre qui devrait coûter 1 400 000 000 de dollars.

La protestation a eu lieu bien que le président Martín Vizcarra ait affirmé que les travaux ne commenceraient pas avant que Southern obtienne l'approbation de la société mais l'entreprise a tenté de discréditer les protestations et a allégué qu'elle avait un aval de la majorité qu'elle n'a pas.

Les organisations sociales de la province d'Islay , où se trouve Tía María, et des groupes de la région ont demandé l'annulation du permis de construire.

Le 9 août, le Conseil des Mines, un organe officiel consultatif, a suspendu le projet pour 120 jours face à la demande d'annulation faite par les citoyens et devrait rendre sa décision fin octobre.

Ensuite, le président Vizcarra a réaffirmé que le projet ne sera viable que si la population l'accepte et ne sera pas imposé par la force comme cherchent à la faire les politiciens et les entreprises néolibéraux.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/09/08/peru-policia-disparaba-contra-dos-manifestantes-en-protesta-contra-proyecto-minero/

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires