Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Martinique. En direct de Fort-de-France - Le Panorama de l'actualité

21 Mar 2016
3559 fois

Fort-de-France. Lundi 21 mars 2016. CCN. Chaque semaine, CCN vous propose un tour d’horizon de l’actualité de la Martinique avec nos correspondants à Fort-de-France. 

Les salariés de total montgerald en grève

Vendredi 11 mars 2016, avec l’appui de leur syndicat la CGTM Produits Pétroliers, les salariés de la Station Service de Total- Montgérald se sont mis en grève pour protester contre le licenciement jugé abusif de leur collègue. Les grévistes reprochent à leur employeur le non-respect de la procédure et l’absence de preuve quant au  motif invoqué pour le licenciement. Ils dénoncent également la dégradation des relations sociales et le harcèlement au sein de l’entreprise lié à la volonté de la direction d’augmenter la productivité de manière insoutenable.

MOUVEMENT DE GREVE A L’AMEP

Mardi 15 mars 2016, c’est à l’appel de deux syndicats, la CFDT et l’UGTM, que des Personnels administratifs et techniques de l’AMEP (Association Martiniquaise d’Education Populaire) se sont mis en grève. Ils  protestaient contre les retards de paiement dans les salaires, le harcèlement moral, les mauvaises conditions de travail et la dégradation du climat social. Les grévistes ont demandé à être reçu par le Conseil d’Administration, le Directeur Général, le Commissaire aux Comptes, un représentant des Parents d’Elèves et un représentant de la commission éducation de la CTM. Après plusieurs heures de négociations, les syndicats ont  obtenu  la sécurisation des accès, la mise en place d’un nouveau dialogue social, une plus grande transparence dans la gestion et la restructuration de l’institution. Le travail a repris le jeudi 17 mars 2016.

Manifestation des lycéens contre le projet de loi El Khomri

Des Lycéens ont défilé le jeudi 17 mars 2016 dans les rues de Fort-de-France pour marquer leur désapprobation en scandant des slogans hostiles au projet de loi du Gouvernement Français présenté par la Ministre du Travail Myriam El Khomri. Ce projet de loi est beaucoup décrié par des Travailleurs, des Syndicats, des Etudiants, des Lycéens et des Politiques pour précariser le travail, atténuer considérablement le rôle des syndicats et parce qu’il trahi la vocation première du code du travail qui est de protéger les salariés et de contrebalancer la relation déséquilibrée en faveur de l’employeur aux dépens du salarié.

 

L’école de rivière l’or ne fermera pas

Le lundi 29 février 2016, la Municipalité de Fort-de-France annonçait  la fermeture de l’école de Rivière L’or à la prochaine rentrée. Elle justifiait  sa décision par le faible effectif d’écoliers  par rapport aux coûts engagés pour l’entretien de l’établissement. Les parents se sont mobilisés contre la fermeture faisant valoir la qualité de l’encadrement et de l’enseignement que permettent des effectifs réduits. Insistant sur la qualité de vie et des relations sociales au sein de la communauté scolaire et sur le fait que l’école était le poumon du quartier, ils ont lancé une pétition qui a connu un grand succès. Après une manifestation, le mardi 8 mars 2016, une rencontre a eu lieu entre la Municipalité et les représentants des parents un groupe de travail  a été mis sur pied pour explorer les pistes menant au maintien de l’école..

 

Discrimination a l’égard des personnes d’ascendance africaine : 7 juges cites a comparaitre

Dans le cadre de l’affaire Huygues-Despointes que le M.I.R. et le M.N.H. ont décidé de faire citer à comparaître 30  7 juges devant le tribunal correctionnel de Paris pour discrimination à l’égard des personnes d’ascendance africaine qui ont subi le crime contre l’humanité reconnu par la loi du 21 mai 2001.

Rappel de l’affaire : Alain Huygues-Despointes, figure de la communauté Béké en Martinique, avait déclaré au cours d’une émission télévisée, diffusée le 6 février 2009 sur Canal+, être « opposé aux unions mixtes  car ils produisaient des enfants dont la couleur et la texture des chevaux n’étaient pas en harmonie », que les békés avaient voulu « préserver la race » et il défendait les « bons côtés de l’esclavage ». Suite à ces propos le M.N.H. (Mouvement pour une Nouvelle Humanité) et le M.I.R. (Mouvement International pour les Réparations) avaient porté plainte au tribunal de Fort-de-France pour apologie et crime contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale. Alain Huygues-Despointes, condamné en première et en deuxième instance avait fait  un pourvoi en cassation. Le 5 février 2013, les juges de cette cour ont cassé les jugements au motif que la loi du 21 mai 2001 de reconnaissance du crime n’est que mémorielle et n’a aucune portée normative.

 

Séminaire de formation du CNCP

Le CNCP (Conseil National des Comités Populaires) a organisé le dimanche 13 mars 2016 un séminaire de formation/auto-formation. Alain Liméry, le Porte-Parole de l’organisation a présenté le premier thème : Clés pour comprendre la situation historique, politique, culturelle, économique et sociale en Martinique à partir de trois problématiques :

1- La Martinique est-elle toujours colonie ?

2- La Martinique est-elle un pays développé ?

3- Le peuple Martiniquais peut-il assumer sa souveraineté ?

Ces questions ont ouvert un vif débat et permis aux participants de faire un bilan de la situation et des propositions novatrices pour l’avancée de la Martinique, en particulier, le travail de coopération à travers le réseau. Ensuite, José MUCRET a introduit le deuxième thème du séminaire : « les clés pour comprendre les questions internationales ». Point essentiel de la formation qui a permis de constater les inégalités économiques et la mainmise sur l’économie par une classe dominante qui représente 1% de la population. En réaction à ce thème, l’assistance a conclu qu’il fallait faire appel à la capacité de tous et renforcer la conscientisation des jeunes afin d’éviter la guerre, le terrorisme, la déstructuration mentale. La solution passe par le développement des solidarités internationales. Après un repas convivial qui a permis des échanges informels entre les participants, les travaux ont repris autour du troisième thème : « Le CNCP, historique, bases idéologique et politique et orientations ». C’est Jean ABAUL, Président du CNCP, qui a présenté l’exposé introductif. Les échanges se sont fait autour de la problématique : le CNCP est-il un bon outil pour l’avenir de la Martinique ? En fin de journée, chacun a pu donner son sentiment sur l’organisation et le déroulement du séminaire. L’initiative a été unanimement saluée et tous ont souhaité son renouvellement. Le CNCP s’est engagé à reproduire ces formations, à être présent sur le terrain et à faire sa « part du colibri » POU FE AN PEYI NEF.

 

Appel à signalement de KTKZ pour la troisième édition de la soirée des reconnaissances 

Chaque année Kolé Tèt Kolé Zépol (KTKZ), cercle pour la promotion de la réflexion et de l’engagement collectif au service de la Martinique, récompense des actions alternatives menées par des acteurs engagés agissant trop souvent dans l’ombre, lors de sa « Soirée des Reconnaissances ». Cette reconnaissance est ouverte à tous les créateurs ou animateurs d’initiatives, quels que soit leur âge et leur domaine d’activité. Afin de procéder au choix des personnes qui seront présentées à l’occasion de la 3ème édition de sa soirée des reconnaissances qui se tiendra le 30 avril 2016, KTKZ lance un appel à toutes les associations qui souhaiteraient lui signaler des acteurs répondants aux critères définis. La date limite de réception de ces signalements est fixée au mercredi 30 mars 2016. Pour toute information complémentaire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 0696 50 94 99.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires