Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Trinidad. Criminalité : Plus de 400 homicides par an, l’ile la plus dangereuse des Caraibes ?

26 Déc 2016
250 fois

Port of Spain. Lundi 26 Décembre 2016. CNET NEWS/CCN. De plus en plus de Caribéens prennent le départ pour le djihad. Le cas de Trinidad est édifiant : selon un rapport du service de renseignement financier, il y aurait plus de 182 ressortissants de ce pays soupçonnés d'être impliqués dans des activités terroristes  partis  faire la Jihad en Irak. Il faut aussi rappeler que Trinidad est la seule ile des Caraïbes où il y a eu (en 1990) un coup d’état organisé par des Musulmans. La radicalisation djihadiste des Trinidadiens est une réalité. Dans la dernière livraison de « Dabik » le magazine en ligne de l’Etat Islamique, un djihadiste Trinidadien raconte dans une interview pourquoi il a quitté son pays pour rejoindre les rangs de l’E.I.



Cette information a été révélé par le Cabinet du Premier ministre, Stuart Young, lors de la conférence de presse ministérielle, c’est ce que rapportée le Trinida Express. Toujours selon le gouvernement, 35 Trinidadiens seraient morts en Irak.   


Stuart Young a aussi dit que, lorsque le Parlement reprendra le 6 Janvier 2017, le ministre des Finances va divulguer le rapport du Forum de Réforme Constitutionnelle (FRC). Plusieurs questions seront abordées y compris le financement du terrorisme, de clubs privés, le blanchiment d'argent, et les institutions financières. Des questions qui doivent être traitées surtout après l’accord signé avec l’ONU pour tenter d’empêcher les Trinidadiens de rejoindre le Djihad

Il a aussi dit que le FRC, qui est un organe de contrôle international indépendant, a indiqué que Trinité - et - Tobago a reçu un total de 739 déclarations d'opérations douteuses (DOD) et le rapport d'activité suspecte (DPV), soit une augmentation de 21,3% par rapport à l'année dernière. 

Stuart Young a noté que, sur les 739 rapports de transactions les rapports d'activités reçues, suspectes 670 étaient liés à des questions de blanchiment d'argent alors que 69 étaient liés au financement du terrorisme. 

"Pour la période d'examen, le FRC a terminé une analyse de 533 DOD et DPV, dont 490 étaient liés à des activités présumées de blanchiment d'argent et 43 liées au financement du terrorisme. L'analyse de ces DOD et DPV a généré 209 rapports de renseignement dont 170 liés à des soupçons de blanchiment d'argent et 31 liés au financement du terrorisme. Des rapports de renseignement 209 qui ont été générés 150 ont été envoyés aux organismes d'application de la loi locale, 59 étaient des divulgations spontanées qui ont été diffusés aux organismes d'application de la loi étrangère, URF étrangères et les autorités locales compétentes, "dit Young. 

La valeur monétaire totale des 739 déclarations de transactions suspectes présentées au FRC était de 805,5 millions de dollars de Trinidad soit 119 millions de dollars américains pour 2016 . Selon Stuart Young. cela représente une augmentation de 127% par rapport à 2015. 

En ce qui concerne le financement du terrorisme, Stuart Young a indiqué  que c’était là une préoccupation mondiale qui avait augmenté de façon significative. 

«Le paysage mondial en ce qui concerne le terrorisme et le financement du terrorisme continue d'évoluer avec un phénomène de combattants terroristes étrangers, dont l’impact local est  évident

 Donc, ce que nous avons trouvé pour la période entre l'année dernière et cette année, c’est une augmentation de ce qui semble être le financement des combattants terroristes étrangers de plus de 331%. Il est passé de 16 en 2015 à 69 en 2016, et à la fin de 2016, les renseignements ont révélé que 182 citoyens de Trinité-et-Tobago étaient soupçonnés d'être impliqués dans des activités terroristes.»

Ainsi , pour la période de 2016, ce que le FRC signalé dans ses DOD et DPV est que environ 182 Trinidadiens peuvent être soupçonnés d’être impliqués dans le financement des activités terroristes.

Trinidad n’est pas le seul territoire de la Caraibe à connaître ces problèmes Haïti, Barbade, Jamaïque, les Îles Cayman, Venezuela, Surinam, les chiffres ne sont pas connus mais le potentiel de radicalisation existe aussi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires