Breaking News

Venezuela : Le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme de l'ONU, l'Espagne et les Etats-Unis demandent une enquête indépendante sur la mort de Fernando Albán

13 Oct 2018
491 fois

Caracas. Samedi 13 octobre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le Bureau du Haut Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies a demandé au Venezuela de permettre « une enquête indépendante et transparente » sur la mort du conseiller Fernando Albán.

« Il y a beaucoup de spéculations sur ce qui s'est passé, s'il s'est suicidé, s'il a été jeté par la fenêtre, s'il a été maltraité, il y a beaucoup de spéculation, c'est pourquoi nous avons besoin d'une enquête indépendante et transparente pour éclaircir les circonstances de sa mort, » a affirmé lors d'une conférence de presse Ravina Shamdasani, porte-parole du Bureau.

Shamdasani a souligné : «  Albán était sous la protection de l'Etat et par conséquent, l'Etat avait la responsabilité de veiller à sa sécurité, à son intégrité personnelle et à sa dignité. »

Elle a ajouté qu'au Bureau du Haut Commissaire, ils sont « préoccupés non seulement par sa mort mais par le fait qu'il n'avait pas été présenté à un juge dans les premières 48 heures comme l'établit la loi vénézuélienne. »

D'autre part, le ministre espagnol des Affaires Etrangères Josep Borrell a convoqué lundi l'ambassadeur du Venezuela en Espagne, Mario Isea, pour lui demander des explications pour la mort du conseiller d'opposition vénézuélien Fernando Albán alors qu'il avait été arrêté.

Borrell a exprimé à Isea sa « plus profonde préoccupation » pour la mort « dans des circonstances encore non élucidées » d'Albán alors qu'il était détenu dans les dépendances du Service Bolivarien de Renseignement, Place du Venezuela, pour ses liens présumés avec l'attentat contre le Président Nicolás Maduro le 4 août dernier.

L' Espagne appelle instamment le Gouvernement vénézuélien à mener à bien « une enquête indépendante qui établisse rapidement et réellement » les causes de la mort d'Albán.

L'ambassade des Etats-Unis à Caracas a envoyé ses condoléances à la famille du conseiller Albán et a demandé une enquête.

« Les démocraties qui fonctionnent protègent leurs citoyens, même ceux qui sont sous la garde du Gouvernement. Nous nous joignons à la demande d'une enquête indépendante sur la mort suspecte et violente de Fernando Albán”, dit le communiqué.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires