Breaking News

Venezuela : Le Venezuela condamne les déclarations inamicales de la Haute Représentante de l'Union Européenne

05 Nov 2018
119 fois

Caracas. Lundi 5 novembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. La Haute Représentante de l'Union Européenne, Federica Mogherini, a dit qu'au Venezuela, les conditions n'étaient pas réunies pour un dialogue avec l'opposition.

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela exprime sa plus ferme condamnation des déclarations inacceptables et tendancieuses de la Haute Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et a Politique de Sécurité, Federica Mogherini, contre les institutions démocratiques du Venezuela.

Ses déclarations sont un acte arrogant d'ingérence qui remet en question le soi-disant intérêt de l'Union Européenne pour l'établissement de relations cordiales avec le Venezuela. La Haute Représentante de l'Union Européenne a prouvé que l'Europe a l'intention d'encourager à briser, sous la tutelle du Gouvernement belliciste de la Maison Blanche, la stabilité sociale au Venezuela.

En se soumettant à la stratégie étasuniennes de discrédit et d'infamie contre la Révolution Bolivarienne, l'Union Européenne, oubliant les multiples violations de la dignité humaine qui sont commises quotidiennement sur son territoire, prétend donner des leçons de Droits de l'Homme, en particulier dans le domaine migratoire, un domaine dans lequel elle a été désapprouvée et remise en question par la Communauté Internationale. 

En ce sens, la Haute Représentante de l'Union Européenne oublie que la République Bolivarienne du Venezuela a une longue histoire de succès en matière de traitement des migrants et de l'attention qui leur est apportée car c'est un pays qui a donné asile à plus de 6 millions de réfugiés colombiens qui sont venus sur notre territoire, fuyant la guerre civile en Colombie. L'Union Européenne oublie également que les autorités vénézuéliennes n'ont jamais fait de l'attention aux migrants un négoce économique comme cherche à le faire le Gouvernement du pays voisin.

L'Etat vénézuélien garantit la sécurité, le bien-être et la jouissance totale de tous ses droits au Peuple du Venezuela malgré le blocus économique et le « terrorisme diplomatique » orchestré par le Gouvernement des Etats-Unis et ses néo-colonies en Amérique. A ce sujet, le Gouvernement Bolivarien déplore que l'Union Européenne se soumette également à cette stratégie hostile contre une démocratie validée par un Peuple qui ne se soumettra jamais à la tutelle d'une autorité étrangère quelle qu'elle soit. 

Enfin, le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela exhorte les autorités bureaucratiques de l'Union Européenne à remplir totalement et dans la transparence le rôle de facilitateur du dialogue politique entre les Etats membres de l'Union Européenne et le Venezuela et les appelle instamment à abandonner ses positions interventionnistes, agressives et favorables à une tendance antidémocratique qui a causé tellement de dommages au Peuple vénézuélien naguère et qui obtient le soutien international en offrant les immenses richesses du Peuple vénézuélien comme garantie face à une éventuelle rupture abrupte de l'ordre constitutionnel au Venezuela organisée de l'étranger.

Caracas, 26 octobre 2018

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires