Breaking News

Vénézuela. Economie : 5 éléments pour comprendre la mort annoncée du dollar étasunien

12 Nov 2018
232 fois

Caracas. Lundi 12 novembre 2018. CCN/Bolivainfos/Françoise Lopez. La chute du dollar étasunien en tant que monnaie de réserve mondiale n'aura pas lieu dans l'avenir immédiat mais son affaiblissement s'est fait peu à peu depuis le troisième trimestre de 2014 et son effondrement pourrait survenir bien avant 2030, assurent des experts.

C'est l'utilisation du dollar dans le commerce des hydrocarbures qui garantit son statut de principale monnaie de réserve mondiale. C'est pourquoi, le faut que des pays exportateurs de pétrole décident d'utiliser l'euro ou leurs monnaies nationales menace l’hégémonie politique et financière des Etats-Unis (USA). Parmi les pays qui se sont unis pour dédollariser le marché de l'énergie se trouvent la Russie, la Chine, le Venezuela et l'Iran. 

L'affaiblissement du pétrodollar et du dollar limiterait les capacités de dépenses militaires des Etats-Unis, ce qui suppose une baisse de sa « politique de sécurité nationale » qui est dirigée vers l'organisation de guerres dans des pays qui s’opposent à la domination de sa monnaie sur le marché international.

 

L'Irak et la Libye sont des pays qui se proposaient de vendre leur pétrole en or et qui, en conséquence, ont été envahis.

Les raisons de la chute du dollar

  1. Il n'est pas soutenu

Le dollar étasunien n'est pas soutenu par l'or ni par aucune autre ressource naturelle.

  1. La dette étasunienne

Le dollar étasunien devient de moins en moins attractif pour les investisseurs à cause du fait que la dette des Etats-Unis continue à grimper et que la monnaie fluctue pour la couvrit, a expliqué l’investisseur Jim Rogers au Forum Économique International de Saint- Petersbourg (SPIEF).

Le fondateur de Morgan Creek, Mark Yusko, relie ce fait à ce qui s'est produit en 1913, quand le Royaume Uni est intervenu au Moyen Orient et s'est énormément endetté. Ces événements ont favorisé la chute de la livre sterling et le dollar a gagné du terrain.

« Ensuite, en 2013, les Etats-Unis sont intervenus au Moyen Orient, ont contracté des dettes et il s'est passé avec le dollar la même chose qu'avec la livre sterling, longtemps auparavant. Parallèlement, le prix du yuan chinois a considérablement augmenté par rapport à celui de la monnaie étasunienne, » a souligné Yusko.

  1. Sanctions et guerres commerciales

Le professeur chercheur de l'Université du Rosaire à Bogotá (Colombie), Giovanni Reyes, a expliqué que les sanctions du Gouvernement des Etats-Unis créent « une situation de méfiance qui s'ajoute au rôle des pays qui ont le rang de juges mondiaux ‘World Class’, comme par exemple la Chine. »

« Cela, ajouté au fait que la Chine s'est associée avec des pays comme la Russie, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud dans les BRICS crée une situation parfaite pour une nouvelle monnaie de référence qui pourrait être le yuan. Dans la mesure où les Etats-Unis perdent leur crédibilité, cela affectera aussi ou rendra possible la naissance d'une nouvelle monnaie, tout d'abord pour l'Asie et l'ère d'influence de la Chine. »

  1. L'essor du yuan chinois

Un rapport publié par Reuters en janvier de cette année a révélé que le yuan chinois se situe parmi les 5 premières monnaies de paiement dans le monde. Il est derrière le dollar canadien et le dollar australien. On s'attend, de plus, à ce qu'il dépasse le yen japonais.

Michael Snyder, sur son site du portail The Economic Collapse, ajoute que la Chine a acheté une grande partie de la dette des Etats-Unis et que cela lui donne le pouvoir sur le dollar étasunien et sur le système financier des Etats-Unis.

  1. Les pays pétroliers abandonnent le dollar

Les accords entre les pays pour commercialiser dans leur propre monnaie, l'euro ou le yuan, pourrait être l'estocade qui achève le dollar. L'avenir semble être une diversification des devises dans l'échange international et pas le règne de la monnaie étasuniennes. 

Depuis mars de cette année, beaucoup de pays africains envisagent de favoriser la devise chinoise plus que l'étasunienne. Cette possibilité a été envisagée au sommet de l'Institut de Gestion Financière et de Macro-économie d' Afrique Méridionale et Orientale qui a eu lieu en ars de cette année au Zimbabwe. 

Depuis septembre, l’Iran et l'Irak concluent leurs accords financiers en euros, en dinar iraquien et en rial iranien. De plus, après le retrait des Etats-Unis du pacte nucléaire, l’Union Européenne (UE) envisage d'employer l'euro pour payer le pétrole fourni par Téhéran. 

La Russie, pour sa part, envisage d'utiliser l'euro pour son commerce avec l’Union Européenne si le bloc européen s'oppose aux sanctions des Etats-Unis contre l’Iran.

Enfin, le Gouvernement du Venezuela a annoncé en octobre de cette année qu'il se détachera du dollar et qu'il injectera 2.000 millions d'euros dans l'économie et ouvrira des comptes bancaires en Europe et en Asie. Le but est de contourner les sanctions unilatérales des Etats-Unis qui limitent actuellement son accès aux marchés financiers.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires