Breaking News

Venezuela : L'Union Européenne ne doit pas soutenir le coup d'Etat

31 Jan 2019
1375 fois

Caracas. Jeudi 31 janvier 2019. CCN/Bolivarinfos/Françosie Lopez. Le Réseau Européen de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne lance une campagne de lettres à adresser à Federica Mogherini Haute Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité pour exiger que l'Union Européenne ne soutiennent pas le coup d'Etat en cours au Venezuela. 

N'hésitez pas à inonder le bureau de courrier le bureau de cette dame...

Françoise Lopez

présidente de Solidarité Bolivarienne 

Ecrire à la Haute Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité, Federica Mogherini

Voici 2 modèles de lettre :

le 1° pour une organisation, le 2° pour les citoyens 

1°)

Bureau de Madame la Haute Représentante de l'Union Européenne 

pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité

Federica Mogherini

Madame,

Nous, les signataires de la présente représentant différents collectifs, mouvements sociaux, partis politiques, syndicats, intellectuels, journalistes et personnes qui nous sommes joints à une campagne du RED Réseau de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne que nous avons organisée pour la défendre inconditionnellement le peuple vénézuélien et le respect de sa souveraineté.

C'est pourquoi, face aux dernières déclarations de l'Union Européenne concernant la situation au Venezuela, nous exigeons ce qui suit :

1.Que cette institution applique le principe de légalité et de non ingérence dans les affaires intérieures d'un autre pays et respecte le Droit International et la Charte des Nations Unies.

2.Que cette institution lance un appel à un dialogue de paix entre les Vénézuéliens, destiné à trouver des solutions, à ce que les parties se concertent dans le respect du cadre de la loi et de l'autodétermination du peuple vénézuélien.

3.Que cette institution ne soit pas le champion de la montée en épingle des différents qui peuvent exister entre les secteurs qui existent au Venezuela mais qu'au contraire, elle serve de médiateur entre ceux-ci pour que les conflits soient résolus de la bonne manière.

4.Que cessent les sanctions ou les mesures coercitives unilatérales appliquées au Venezuela par l'Union Européenne parce que celles-ci affectent et sont au détriment du peuple vénézuélien.

5.Qu'elle respecte la volonté du peuple vénézuélien exprimée dans les urnes et que cette institution ne cherche pas à reconnaître une personne sans aucune légalité ni dans le cadre de la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela ni dans le cadre du Droit International.

Enfin, nous demandons que le Gouvernement vénézuélien soit entendu au sein de l'Union Européenne car il ne semble pas sensé que des décisions soient prises dans cette institutions alors qu'une seule des parties a été entendue.

2°) A adresser en tant que simple citoyen :

Bureau de Madame la Haute Représentante de l'Union Européenne 

pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité

Federica Mogherini

Madame,

Face aux dernières déclarations de l'Union Européenne concernant la situation au Venezuela, en tant que citoyen européen qui croit au postulat des Nations Unies qui dit que « la démocratie est une valeur universelle basée sur la liberté librement exprimée du peuple... » défendant inconditionnellement le peuple vénézuélien et le respect de sa souveraineté, j'exige ce qui suit :

1.Que cette institution applique le principe de légalité et de non ingérence dans les affaires intérieures d'un autre pays et respecte le Droit International et la Charte des Nations Unies.

2.Que cette institution lance un appel à un dialogue de paix entre les Vénézuéliens, destiné à trouver des solutions, à ce que les parties se concertent dans le respect du cadre de la loi et de l'autodétermination du peuple vénézuélien.

3.Que cette institution ne soit pas le champion de la montée en épingle des différents qui peuvent exister entre les secteurs qui existent au Venezuela mais qu'au contraire, elle serve de médiateur entre ceux-ci pour que les conflits soient résolus de la bonne manière.

4.Que cessent les sanctions ou les mesures coercitives unilatérales appliquées au Venezuela par l'Union Européenne parce que celles-ci affectent et sont au détriment du peuple vénézuélien.

5.Qu'elle respecte la volonté du peuple vénézuélien exprimée dans les urnes et que cette institution ne cherche pas à reconnaître une personne sans aucune légalité ni dans le cadre de la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela ni dans le cadre du Droit International.

Enfin, nous demandons que le Gouvernement vénézuélien soit entendu au sein de l'Union Européenne car il ne semble pas sensé que des décisions soient prises dans cette institutions alors qu'une seule des parties a été entendue.

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/01/venezuela-l-union-europeenne-ne-doit-soutenir-pas-soutenir-le-coup-d-etat.html

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires