Imprimer cette page

Venezuela : Trump reconnait dans son Discours de l'Etat de l’Union qu'il est à la tête de la tentative de coup d'Etat

12 Fév 2019
450 fois

Caracas. Mardi 12 février 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Dans son discours, le 5 février, devant le Congrès des Etats-Unis, Trump a évoqué différents sujets de politique intérieure et étrangère dans le cadre du rapport qu'il présente chaque année en tant que chef de l'Etat, devant les parlementaires.

A propos du Venezuela, il a déclaré : « Il y a 2 semaines, les Etats-Unis ont officiellement reconnu le Gouvernement légitime du Venezuela et son président par interim, Juan Guaidó. Nous sommes avec le peuple vénézuélien dans sa noble recherche de al liberté et nous condamnons la brutalité du régime de Maduro dont les politiques socialistes ont mis le pays le plus riche de l'Amérique du Sud dans un état de pauvreté et de désespoir. »

Le chancelier vénézuélien, Jorge Arreaza, lui a répondu sur Twitter: « Ce sont les politiques de de Trump contre le Venezuela qui sont brutales. 1 400 000 000 de dollars destinés à des aliments et à des médicaments pour les Vénézuéliens sont bloqués par le Département du Trésor des Etats-Unis. Sans parler du blocus et de la persécution dans le système bancaire occidental. »

 

Trump a profité de la situation au Venezuela pour attaquer le parti démocrate étasunien et en particulier l'aile représentée par Bernie Sanders et d'autres personnalités politiques qui sympathisent avec le socialisme et il a déclaré : « Ici, aux Etats-Unis, nous sommes alarmés par les nouveaux appels à adopter le socialisme dans notre pays. Les Etats-Unis ont été fondés sur la liberté et l'indépendance, pas sous la contrainte , la domination et le contrôle du Gouvernement. Nous sommes nés libres et nous resterons libres ! »

A ce sujet, Arreaza a twitté : « Ecouter aujourd'hui Donald Trump c'est comme écouter Nixon ou McCarthy en pleine guerre froide. Il prétend imposer la pensée unique et forcer à adopter le capitalisme sauvage dans le monde entier. Les peuples l'en empêcheront. L’égalité et la justice sociale s’imposeront. »

A propos des critiques du président étasunien contre le socialisme, le chancelier vénézuélien a déclaré : « Ce que Donald Trump, cache sous ses critiques du socialisme, c'est qu'il donne une accolade complète au fascisme. Le socialisme est une lutte destinée à construire un monde sans guerre. Au Venezuela, il est résistance et survie contre la cupidité envers le pétrole. »

D'autre part, Arreaza a rappelé que « plus de 2 737 enfants ont été séparés de leur famille arbitrairement sur la frontière des Etats-Unis entre juin 2917 et novembre 2018, selon un rapport publié par le Bureau de l'Inspecteur Général du Département de la Santé et des Services Humains des Etats-Unis. » Il a ajouté qu'il ne connaît pas le nombre total.

Il a aussi signalé que 32 000 000 de personnes, aux Etats-Unis, n'ont aucune assurance médicale. « Plus de 40% des Etasuniens se sont endettés à cause de problèmes de santé. Les dettes pour al santé sont la principale cause de faillites personnelles. » Et il aussi critiqué l'idée du mur sur la frontière sud des Etats-Unis que défend Trump et sa façon de criminaliser l'immigration : « La ségrégation et le racisme sont revenus aux Etats-Unis à travers cette élite suprémaciste qui est arrivée à la Maison Blanche. »

Arreaza a aussi twitté en anglais, critiquant le terme “illegal alien” (étranger illégal) utilisé par Trump dans son discours : « Trump ne peut pas surmonter son arrogance impériale et utilise encore le terme « étranger illégal. » Du Venezuela et de toute l'Amérique Latine, nous lui répondons : « aucun être humain n'est illégal. Aucun n'est un étranger. »

Tous les twitts d'Arreaza ont utilisé l'étiquette #TrumpLies (Trump ment) et #TrumpHandsOffVenezuela (Trump, bas les pattes du Venezuela) qui étaient à la première et à la seconde place dans la liste des tendances les plus actives sur le réseau social Twitter au Venezuela mardi soir.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Dernier de CCN