Breaking News

Venezuela : Les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU condamnent une intervention militaire au Venezuela

26 Fév 2019
574 fois

Caracas. Mercredi 27 février 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Actuellement se déroule la session extraordinaire du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) que le Gouvernement des Etats-Unis (USA) a convoquée sur le Venezuela et lors de laquelle la majorité des délégations ont rejeté une intervention militaire dans ce pays.

Le représentant de l'Afrique du Sud, Jerry Matjila, a déclaré qu'il s'opposait énergiquement à la menace de l'usage de la force contre ce pays.

« Notre pays a subi l'un des pires régimes et même ainsi, nous pensons que le dialogue est la seule façon de résoudre les problèmes et nous voyons ici des pays qui refusent le dialogue,' a-t-il dit.

Il a appelé instamment le Conseil de Sécurité à ne pas définir d'avance l'avenir d'un pays : « Lançons un appel à respecter la souveraineté de tout Etat, » a-t-il déclaré.

L'option du dialogue a été soutenue par le représentant de de l'Afrique du Sud, du Koweit et de l'Indonésie qui a exprimé son soutien au mécanisme de Montevideo qui est favorable au dialogue au Venezuela.

C'est la seconde session du Conseil de Sécurité qui a lieu pour discuter de la situation politique au Venezuela après celle qui a eu lieu le 26 janvier dernier, également convoquée par les Etats-Unis.

L'usage de la force n'est pas une option

Malgré la position de certains pays opposés au Gouvernement vénézuélien, leurs représentants ont réaffirmé leur rejet de l'usage de la force que les autorités des Etats-Unis ont envisagé.

L'ambassadeur du Pérou devant cet organisme, Gustavo Meza-Cuadra, a souligné que la situation au Venezuela doit être résolue « par les Vénézuéliens eux-mêmes pacifiquement (…) sans utilisation de la force. »

Le représentant de la France, François Delattre, a souligné qu'il « faut éviter un recours à la force ou à la violence au Venezuela, il ne peut rien y avoir d'autre qu'une solution politique. »

Pour sa part, l'ambassadeur de la République Dominicaine, José Singer, a affirmé que son pays « n'est pas d'accord pour que la solution soit une intervention militaire étrangère. »

Information en développement...

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires