Breaking News

Venezuela : Arrestation de Marrero Rojas pour incitation au terrorisme

23 Mar 2019
793 fois

Caracas. Samedi 23 mars 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Jeudi, Piñera a reçu Iván Duque au Palais de la Moneda (siège du Gouvernement) et tous 2 ont fait des déclarations à propos du groupe terroriste démantelé lié à Juan Guaidó qui a été démantelé au Venezuela.

A la sortie de leur réunion, Duque a déclaré que le Chili s'était engagé à « recevoir les migrants qui viendraient des forces militaires qui ont déjà refusé leur loyauté à la dictature et juré fidélité à Guaidó » le 23 février dernier quand ils ont essayé de violer la frontière du Venezuela et de la Colombie.

Piñera a dit que « le temps des positions ambigües ou des positions faibles était révolu et  que le temps était venu de parler fort et clair, que le Venezuela a besoin (…) de récupérer sa liberté. »

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela condamne fermement les déclarations d'ingérence insolentes faites aujourd'hui, 21 mars 2019 par Iván Duque et Sebastián Piñera.

Une fois de plus, l'anti-diplomatie, le manque de respect et la soumission aux diktats des Etats-Unis de 2 patrons qui font passer leurs intérêts économiques particuliers avant les besoins des peuples de la Colombie et du Chili sont évidents.

Il est absurde que cette honteuse déclaration soit faite alors qu'en Colombie, où il n'y a aucune garantie du droit à la vie car être dirigeant social te conduis directement à la mort, où la crise humanitaire dans le Chocó, la Guajira et dans les zones rurales et urbaines est générale, où la production de drogue augmente avec une efficacité qui n'est possible qu'avec la complicité d'un Gouvernement trafiquant de drogues et paramilitaire qui le permet, lui donne son aval et l'encourage, il est de plus en plus difficile de gouverner et la démocratie est de plus en plus précaire.

Quelle autorité morale a monsieur Piñera pour parler des Droits de l'Homme au Venezuela alors qu'au Chili, les peuples Mapuches sont systématiquement persécutés et exterminés, comment ose-t-il donner des leçons de démocratie alors qu'il gouverne sous la Constitution de son mentor politique, un vrai dictateur, lui, Augusto Pinochet. Sebastián Piñera parle de droit et dans son pays, exiger le droit à l'éducation ou à la santé te conduit en prison.

Comment peut-on comprendre que messieurs Duque et Piñera invoquent le droit international quand ils soutiennent des groupes de choc et ont cherché, depuis al frontière colombienne, à faire entrer par la force une soi-disant « aide humanitaire » en violent toutes les règles du système des Nations Unies dans ce domaine.

Sans aucun doute, les Gouvernements de la Colombie et du Chili, utilisés comme satellites de Donald Trump, sont devenus un instrument d'agression du Peuple vénézuélien et de ses institutions en vertu de quoi ils se trouvent face au rejet de leurs Peuples et à la ferme décision du Peuple révolutionnaire du Venezuela de lutter contre opprobre, la menace et l'ingérence.

Le Gouvernement Bolivarien du Venezuela réaffirme que tôt ou tard, les nouvelles promenades s'ouvriront, sur lesquelles se déplaceront librement le Peuple chilien et le Peuple colombien.

Caracas , 21 mars 2019

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires