Breaking News

Venezuela : Juan Guaidó sous le coup d'une interdiction d'exercer une charge publique

29 Mar 2019
730 fois

Caracas. Vendredi 29 mars 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. L'Inspection Générale de la République (CGR) a décidé d'interdire à partir de ce jeudi au député de l'Assemblée Nationale dans l'illégalité Juan Guaidó d'exercer une charge dans l’Administration Publique. Dans des déclarations à la presse, l'Inspecteur Général Elvis Amoroso a indiqué que le fonctionnaire a réalisé 91 voyages à l'étranger qui ont coûté plus de 310 millions de bolívars seulement en billets et qu'il n'y a pas d'enregistrement des ressources qu'il a utilisées pour ces déplacements. Il est resté 248 jours hors du pays. Il a également refusé d'informer l'Inspection de l'origine de ces fonds qu'il ne pourrait pas joustifier uniquement par son salaire de député.

L'Inspecteur a indiqué que cette sanction sera appliquée pour la période maximale établie par la Loi contre la Corruption qui est de 15 ans. Amoroso a aussi signalé que Guaidó a usurpé des fonctions publiques et a commis avec des Gouvernements étrangers des actions qui ont porté préjudice au peuple du Venezuela et à son patrimoine public.

Selon les informations données par le bureau chargé d'enregistrer les mouvements migratoires de la République Bolivarienne du Venezuela, Guaidó « depuis qu'il a pris ses fonctions de député de l'Assemblée Nationale (AN) a fait plus de 91 voyages hors du territoire national dont les billets ont coûté plus de 310 millions de bolívars sans indiquer la source des revenus qui ont payé les énormes coûts de ces voyages, » a expliqué Amoroso.

De plus, « il est resté plus de 248 jours hors du territoire de la République Bolivarienne du Venezuela, un temps supérieur à 8 mois, pour un cout moyen de séjour de 200 millions de bolívars sans justifier d'où il a sorti ces revenus pour payer ces séjours de plusieurs millions. »

« En plus de l'utilisation de lignes aériennes commerciales, il (Guaidó) a utilisé des avions privés ou des « charters » sans justifier d'où il a sorti les ressources pour payer les faux-frais de ces innombrables voyages. »

Pour ces raisons entre autres, la CGR a décidé d'interdire à monsieur Juan Guaidó d'exercer toute charge publique pour la période maximale établie (15 ans) dans le décret de rang et à force de Loi contre la Corruption.

On a aussi ordonné à l'organe de la CGR qui assure le suivi des déclarations de patrimoine faites sous serment de « faire les démarches pour donner une amende en vertu de la découverte d'informations cachées » et au Ministère pUblic de prendre les mesures correspondantes.

On a aussi ordonné au SENIAT de contrôler les hôtels dans lesquels monsieur Juan Guaidó a séjourné sur le territoire vénézuélien pour que la CGR sache qui a financé le logement, la logistique et les banquets qui ont été réalisés pendant ces séjours.

Amoroso a aussi exhorté les organismes multilatéraux à ne pas se contenter d'une suele version des faits : « … Ils peuvent venir à la CGR pour vérifier chacune des données et vérifier pourquoi ce monsieur est sanctionné. »

Ces sanctions n'ont rien à voir avec la situation politique, elles sont appliquées à cause du non respect et de la violation systématique de la Constitution, des lois de la République et du règlement intérieur des débats de l'Assemblée Nationale par le député Juan Guaidó, » a conclu Amoroso.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires