Breaking News

Venezuela : 8 officiers blessés dans les troubles à Altamira

01 Mai 2019
430 fois

Caracas. Mercredi 1 mai 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le président vénézuélien, Nicolás Maduro, a fait savoir que 8 fonctionnaires ont été blessés dans les escarmouches survenues sur l'Echangeur Altamira de Caracas, conséquence de la tentative de coup d'Etat de ce mardi. Parmi eux, 3  sont des fonctionnaires de police et 5 des officiers de la Force Armée Nationale Bolivarienne (FANB) dont 2 colonels blessés par balles qui se trouvent dans un état grave.

Maduro a insisté sur le fait qu'il a ordonné expressément aux officiers qui sont venus sur place de ne pas favoriser un combat militaire sur l'autoroute Francisco Fajardo. Les impliqués devaient se rendre pacifiquement.

A ce sujet, il a dénoncé le fait que la réponse des rebelles aux bombes lacrymogènes a été un feu nourri, même avec des armes de guerre de gros calibre parmi lesquelles 4 mitrailleuses 7,62 millimètres de type AFAG avec lesquelles ils ont tenté de créer l'angoisse en les pointant sur l'autoroute.

Maduro a aussi annoncé que le Procureur Général, Tarek William Saab, avait désigné 3 procureurs « qui dirigent les investigations et les accusations pénales qui vont aboutir devant les Tribunaux » contre ceux qui ont organisé la tentative de coup d'Etat.

« Il faut identifier tous ces gens qui ont tiré et les soumettre à la justice. Il ne peut pas y avoir d'impunité ! Il faut que justice soit faite pour qu'il y ait la paix au Venezuela! »

Il a souligné qu'initialement, c'était Leopoldo López qui dirigeait la tentative de coup d'Etat.

Il a aussi montré le témoignage de plusieurs militaires qui ont affirmé qu'ils ont été amenés du siège principal du Service Garde Nationale de Renseignement National (SEBIN) à l’Hélicoïde à l'Echangeur Altamira grâce à un mensonge, pour participer soi-disant à une opération à haut risque à la prison de Tocorón.

Il a souligné que ces militaires, en voyant Juan Guaidó et Leopoldo López sur place, se sont retirés. Tout d'abord, ce sont les fonctionnaires du SEBIN qui se sont retirés, ensuite ceux de la Garde Nationale et chacun des 8 chars anti-émeutes VN-4 de la Garde Nationale Garde Nationale ont été transportés dans leurs unités militaires.

Les putschistes se sont retrouvés seuls, avec quelques 20 fonctionnaires totalement identifiés « pour avoir vendu leur âme à l'extrême-droite vénézuélienne et qui seront utilisés et abandonnés comme les militaires qui sont en Colombie (…) Et ils auront le destin des traîtres envers leur serment, envers la cause, envers l'héritage, envers la Constitution et envers notre peuple. »

Maduro a confirmé le retour de Gustavo González López à la direction du SEBIN après la destitution de Manuel Ricardo Cristopher Figuera qui a participé au plan de coup d'Etat.

Il a donné des instructions au vice-président pour le secteur de la Communication, de la Culture et du Tourisme, Jorge Rodríguez, pour qu'il diffuse dans les prochains jours les preuves de la tentative de coup d'Etat parce que « nous deovns montrer toutela vérité sur cette action armée et violente. »

Sur l'action de l'Armée, il a dit ce qui suit : « Je veux la féliciter pour l'attitude ferme, loyale, courageuse, d'énorme sagesse avec laquelle ils ont conduit le démantèlement et la défaite du petit groupe qui cherchait à amener la violence dans l'escarmouche putschiste et je demande au peuple du Venezuela d'applaudir cette FANB loyale, ferme, obéissante, disciplinée, soumise à la Constitution et à son Commandant en Chef. »

Il a réaffirmé que la base aérienne General Francisco de Miranda (La Carlota) n'a jamais été prise comme l'ont affirmé dans la matinée plusieurs médias. A ce sujet, il a condamné la position de certains de ces médias qui ont diffusé la fausse infirmation : Ici même a couru le bruit que la base militaire de La Carlota avait été prise. Jamais elle n'a été prise ! »

Il a déclaré que les bases militaires du pays, y compris celle-là, « ont été en alerte, fidèles à la Révolution, au Commandant en Chef et à la Constitution et étaient le centre des opérations des officiers qui surveillaient leurs installations pour éviter des dommages comme ceux survenus en 2017.

Le chef de l'Etat a déclaré : « Aujourd'hui (pardi) a été un jour intense, de réflexion sur ce que doit être le Venezuela, ça a été un jour d'opposition entre le Venezuela de paix et le Venezuela de violence, de violation des droits politiques, de a Constitution, de coups d'Etat. »

Il a également dénoncé le fait que, comme auparavant, la droite radicale a cherché un affrontement entre Vénézuéliens pour favoriser une intervention militaire dans le pays : « Il n'ont pas d'intentions pacifiques ni démocratiques, ils veulent s'imposer par la voie de la violence (…) Ils veulent un affrontement armé. »

Enfin, il a lancé un appel au dialogue et à la compréhension pacifique : « Nous devons résoudre nos différends dans la paix. »

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires