Breaking News

Venezuela : Le plan militaire des États-Unis est toujours en vigueur

13 Mai 2019
623 fois
Los venezolanos viven bajo la amenaza de una intervención militar de EE.UU. | Foto: Reuters Los venezolanos viven bajo la amenaza de una intervención militar de EE.UU. | Foto: Reuters

Caracas. Lundi 13 mai 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Les autorités du Venezuela sont en alerte après les diverses menaces d'intervention faites par le Gouvernement des États-Unis (USA) et ratifiées par le représentant de l’opposition Juan Guaidó.

A Washington, ils ont à nouveau déclaré qu'ils gardaient ouverte « l'option militaire » pour renverser le Gouvernement du président Nicolás Maduro et samedi, l’opposant Guaidó a affirmé qu'il enverrait un représentant pour rencontrer le haut commandement du Commandement Sud pour « étudier les possibilités de coopération. »

Dans ce contexte, le Gouvernement vénézuélien a dénoncé dans un communiqué le fait que les États-Unis « encouragent, organisent et financent » une série d'actions pour « produire un changement de Gouvernement par la force. »

Le chef du Commandement Sud, Craig Faller, s'est déclaré prêt à rencontrer l'envoyé de Guaidó. Jeudi dernier, il a écrit dans un twitt : « Quand nous y serons invités par Guaidó et le Gouvernement légitime du Venezuela , nous allons parler de notre soutien (…) Nous sommes prêts ! » 

La force Armée Nationale Bolivarienne (FANB) a rejeté les déclarations du Commandement Sud (des forces armées des États-Unis dont le « rayon d'action » comprend toute l’Amérique Latine et une partie des Caraïbes) et le ministre de la Défense, Vladimir Padrino López, a invité Faller à se rendre au Venezuela.

Vendredi dernier, Guaidó a déclaré au journal italien La Stampa qu'il accepterait une intervention étasunienne dans son pays.

« Si les Nord-américains proposaient une intervention militaire maintenant, je l'accepterais probablement, » a-t-il dit.

Guaidó a tente le 30 avril dernier, à la tête d’un petit groupe de militaires, de faire contre le président Nicolás Maduro un coup d’État « planifié, financé et dirigé par Washington, selon le chancelier vénézuélien Jorge Arreaza.

La publication « Mission vérité » a prévenu que le président étasunien Donald Trump était réticent « à s'impliquer dans une aventure militaire » parce que cela pourrait faire baisser sa popularité et mettre en danger son désir d'être réélu aux élections de novembre 2020.

Le Gouvernement vénézuélien a aussi appelé à être en alerte face à la possibilité que des opérations de « faux drapeau » destinées à justifier une intervention militaire soient montées depuis la Colombie.

« De Colombie, ils organisent de faux positifs pour justifier une intervention étrangère, » a déclaré le président Maduro le 8 mai dernier.

L'ambassadeur vénézuélien aux Nations Unies (ONU), Samuel Moncada a prévenu dans un twitt que « la route ne va pas de la guerre à la diplomatie mais de la guerre directe à la guerre entre la Colombie et le Venezuela (...) Maintenant, ils ajoutent à l'asphyxie économique des provocations sur la frontière pour obtenir l'étincelle qui mettra le feu à la prairie. »

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/venezuela-pende-amenaza-opcion-militar-eeuu-20190511-0009.html

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires