Breaking News

Venezuela : Le contrat que Guaidó a signé avec SilverCorp

16 Mai 2020
478 fois
Foto: Prensa Presidencial Foto: Prensa Presidencial

Caracas. Samedi 16 mai 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le contrat que Guaidó a signé avec SilverCorp comprenait l'assassinat du président de la République, Nicolás Maduro, des membres de son Gouvernement, de Diosdado Cabello et du haut commandement militaire de la Force Armée Nationale Bolivarienne (FANB). La première phase du contrat aurait un coût de 50 000 000 de $, a révélé vendredi le vice-président pour le secteur de a Communication, du tourisme et de la Culture, Jorge Rodríguez, et il a lu à la télévision une partie des annexes au contrat de 41 pages publié à l'origine par The Washington Post sur son site.

 

Page 2

Le contrat établir que le travail de l'entreprise SilverCorp USA est d'assister le groupe d'alliés dans la planification et l'exécution d'une opération de capture, d'arrestation et de transfert du Président Nicolás Maduro, de la vice-présidente Exécutive, Delcy Rodríguez, de Diosdado Cabello et des autres focntionnaires de haut niveau du Gouvernement, de renversement du régime actuel et l'installation de Juan Guaidó comme Président.

Le coût de cette mission serait de 212 900 000 $. Cette partie du plan durerait 495 jours parce qu'ils continueraient à agir en tant que « force de sécurité du Gouvernement » pendant qu'ils « stabiliseraient la situation. »

Page 1

« Si Nicolás Maduro démissionne, est remplacé par un autre groupe ou remet le pouvoir à un autre individu avant que l'opération soit menée, l'entreprise continuera à prêter ses services pour le temps prévu. »

Le texte siganle aussi qu'un gorupe d'investisseurs accordera un prêt pour financer le projet et que Guaidó s'engage à lui payer 55% d'intérêts. Si le plan réussit, Goudreau recevra un bon de 10 000 000 de $ et Guaidó accordera la préférence aux investisseurs privés dans les affaires qui seront conclues après son arrivée au pouvoir.

Page 3

Seront déclarées « forces hostiles » les forces militaires du régime précédent, ce qui comprendra la Force Armée Nationale Bolivarienne, les forces navales, terrestres conventionnelles et non conventionnelles.

Page 8

Seront déclarés hostiles Nicolás Maduro, Diosdado Cabello, leurs lieutenants et alliés et ils seront éliminés.

Page 9

Goudreau aura toute autorité pour approuver toute attaque et raviver le feu contre des objectifs militaires et non militaires, « des infrastructures et des objectifs de l'économie vénézuélienne, » « des voies et des moyens de communication vénézuéliens et des édifices qu'ils déclarent « associés avec des terroristes ou des forces hostiles. »

Page 9

Les infrastructures,  les voies et les lignes de communication et les objectifs de l'économie vénézuélienne seront rendus inutilisables, neutralisés ou détruits.

Page 7

« Ils étaient autorisés à éliminer des éléments militaires du régime ou des éléments militaires terroristes, ce qui comprend les membres des conseils communaux, les habitants des logements de la Grande Mission Logmeent Venezuela ou tout Vénézuélien, » a déclaré Rodríguez.

Sera autorisée « l’utilisation de tout type d'arme, des mines.

Goudreau « pourra autoriser une attaque contre des éléments non militaires de commandement et de contrôle de l'ancien régime, » dit le document et il précise qu'il s'agit d'assassinats sélectifs.

Page 9

Goudreau aura pratiquement autorité pour éliminer tout ce qui pourrait être qualifié de « groupe, cellule ou bâtiment aasocié au terrorisme, » y compris les quartiers résidentiels de la GMVV, les mouvements sociaux, etc...

Page 11

Les mines anti-personnelles pourront être utilsiées.

Page 11 et 12

S'il y a des protestations ou des « menaces » on fera un « usage graduel de la force » ainsi que lors de l'arrestation de civils et même l'usage de la force létale est permis.

Page 15

L'usage de la force létale sera permis pour protéger des propriétés considérées comme «vitales pour la mission. »

Page 15 et 16

Une autre annexe établit la création d'une sorte de « maison militaire » pour protéger Guaidó pendant les assassinats et les actions violentes. « C'est un docuement de la mort, » a prévenu Rodríguez.

SilverCorp ne sera tenu pour responsable d'aucun acte de violence ou d'aucune destruction commise par un tiers pendant l'exécution du contrat. S'il y a une plainte contre SilverCorp, ce sera aux Etats-Unis et le Gouvernement de Guaidó devra payer les dépenses de défense et assumera la responsabilité financière.

Page 38

L'entreprise, ceux qui ont mis de l'argent et les mercenaires pourront entrer dans le pays sans passeport, quand isl voudront et seulement avec une carte de Silvercorp, porter des armes à feu « quand isl sont en service. » Tous les participants nord-américians seront assurés par l'adminsitration et si l'un d'entre eux est affecté ou neutralisé (assassiné) pendant l'action, Guaidó devra payer 450 000 $ à sa famille la plus proche.

La chaîne de commandement de cette opération :

Commandant en chef: Juan Guiadó

Superviseur du projet: Sergio Vergara

Chef de stratégie: Juan José Rendón

Commandant sur le terrain : à déterminer.

En plus du document complet, le vice-président a présenté une vidéo sur laquelle Juan José Rendón reconnaît la signature par l'entreprise de mercenaires Silvercorp. d'un contrat pour perpétrer des actes terroristes au Venezuela : « Oui, il exsite un contrat et moi, je l'ai signé, » déclare-t-il.

Il ya aussi la signature de Guaidó. « Nous comparons la signature avec un graphologue. Qu'il se rende devant l'opinion publique et le démente. Jordan Goudreau, JJ. Rendón et Sergio Vergara ont signé le contrat et ça a été avoué, » a déclaré Rodríguez.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires