Breaking News

Venezuela : Le garde du corps de la ministre des Affaires Pénitentiaires tué lors d'une action de la Force d'Action Spéciale

21 Jui 2020
659 fois

Caracas. Dimanche 21 juin 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le ministre de l'Intérieur Néstor Reverol a ordonné « une enquête approfondie sur les faits et les fonctionnaires qui ont agi » autour de ce qui s'est passé pendant une procédure de la Force d'Action Spéciale de la Police Nationale Bolivarienne (FAES) dans le secteur d'El Limón de la vieille route Caracas-La Guaira, où 5 personnes sont mortes. Le ministre a donné des instructions au chef de la Division des Homicides du Corps d'Investigations Scientifiques, Pénales et Criminelles (CICPC) pour qu'il se charge personnellement de l'enquête et qu'il collabore avec les 2 Procureurs du Ministère Public dans le domaine des Droits de l'Homme. 

Pour sa part, le Procureur Général, Tarek William Saab, a indiqué vendredi soir que l'enquête est en cours : « Sur l'affaire des exécutions présumées attribuées à la FAES sur la vieille route Caracas-La Guaira, le Ministère Public a fait sur les lieux toutes les constations de la police criminelle : les inspections hectiques, la trajectoire balistique, la planimétrie et les interrogatoires. » 

Il a indiqué que « notre engagement et celui de l'Etat vénézuélien en matière de Droits de l'Homme garantira l'éclaircissement des faits et les sanctions qui seront prises. »

Un des morts, du nom de Wilmer Yánez, travaillait en tant que garde du corps de la ministre des Affaires Pénitentiaires Iris Varela, selon sa femme, Solsiret Zorrilla. Elle a expliqué sur une vidéo diffusée par le journaliste Román Camacho, qu'à 3 heures du matin, jeudi, est arrivé un groupe d'individus qui ont donné des coups de pieds dans la porte de leur logement. Ils ont demandé à Yánez ce qu'il faisait et il leur a expliqué qu'il travaillait comme garde du corps de la ministre. Zorrilla explique qu'ils l'ont emmené, soi-disant pour le transférer au siège de Caricuao, et que 20 minutes plus tard, on a entendu plusieurs coups de feu.

Selon des médias privés, les autres morts ont été identifiés comme Arquímedez Ramón Martínez Fuenmayor, Andri Daniek González Narváez, Roger Blanco Narváez et Pedro Pablo Salcedo Herrera. 

A ce sujet, le ministre Reverol a diffusé le communiqué suivant sur le réseau social Instagram:

Après un fait illégal provoqué dans le secteur d'El Limón, de la vieille route Caracas-La Guaira, au cours duquel 5 citoyens sont morts à cause d'une procédure de la FAES, j'ai donné des instructions pour qu'une enquête approfondie soit ouverte sur les faits et les fonctionnaires qui ont agi.

J'ai également désigné le chef de la Division des Homicides du CICPC pour qu'il dirige personnellement l'enquête sur cette affaire et qu'il prête toute la collaboration due aux 2 Procureurs du Ministère Public dont la compétence est nationale dans le domaine des Droits de l'Homme qui ont été désignés pour faire les investigations dans cette affaire.

Notre présupposé inébranlable a été, est et sera toujours de garantir la sécurité des citoyens et la paix sociale en respectant les Droits de l'Homme et les principes concernant l’utilisation de la force qui régissent notre modèle de police.

Toute situation qui constituerait une distorsion de ce mandat ou impliquerait des illégalités dans les procédures établies sera soumise à une enquête comme il se doit et si les faits dénoncés sont prouvés, leurs responsables seront sanctionnés avec tout le poids de la loi.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires