Breaking News

CCN

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

URL du site internet: http://www.caraibcreolenews.com

Managua. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. La Société Inter-américaine de Presse, c'est à dire les patrons des médias sur le continent américain accorderont le mois prochain le « Grand Prix Liberté de la Presse 2018  à la presse indépendante nicaraguayenne « pour son professionnalisme et son courage face à a violence généralisée du régime de Daniel Ortega, » dit le communiqué. Aucun média particulier n'est mentionné, on parle seulement de « presse indépendante » : même les américano-cubains en Miami sont considérés comme « presse indépendante » et reçoivent ainsi des millions de dollars des diverses façades de la CIA.

Caracas. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le vol de la compagnie Conviasa qui devait ramener les migrants vénézuéliens d'Argentine devait partir à 9 heures pour l'aéroport international d'Ezeiza qui dessert la ville de Buenos Aires mais n'a pu partir qu'à 19 heures après que les autorités de l'aéroport aient changé arbitrairement la destination d'origine pour l'aéroport de Palomar, utilisé pour un usage militaire et pour des vols locaux.

Caracas. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Les 76 Vénézuéliens qui rentraient vendredi au Venezuela en provenance de Colombie dans le cadre du Plan Retour dans la Patrie mis en place par le Gouvernement ont été retenus arbitrairement près de la frontière pendant plus de 3 heures par les autorités du pays voisin.

Caracas. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Déclaration du Secrétariat Exécutif de l'ALBA-TCP sur les déclarations d'ingérence de Luis Almagro incitant à intervenir militairement au Venezuela.

Caracas. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfo/Françoise Lopez. 11 des 14 pays qui composent le Groupe de Lima ont exprimé samedi leur « inquiétude et leur condamnation de toute action ou déclaration qui implique une intervention militaire au Venezuela, » selon un communiqué signé par l'Argentine, le Brésil, le Costa Rica, le Chili, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Panamá, le Paraguay, le Pérou et Sainte Lucie.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires