Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Les brèves d'actualités du 11 février 2016.

Nécrologie. Le 11 Février 2016. CCN. Cesar DURCIN a beaucoup apporté au groupe  Kassav, qu'il avait rejoint dés la fin des années 70. Ce talentueux percusionniste était, on peut le dire, unique dans son style.

Les brèves d'actualités du 04 février 2016.

Turkeyen, Greater Georgetown. Mercredi 03 février 2016. CCN. Un atelier de sensibilisation de deux jours organisé par le Secrétariat de la Caricom sur la libre circulation au sein de la Caricom Marché et économie uniques (CSME) ouvre jeudi à Grenade...

La Havane. Mardi 02 février 2016. CCN. L'Institut Cubain d'Amitié avec les Peuples et son Agence de Voyage, Amistur Cuba S.A, vous invite à participer à l'XI édition de la Brigade Mondiale de Solidarité avec Cuba "Premier Mai", à l'occasion de la Journée Internationale des Travailleurs.

Paris. Mardi ​02 fevrier 2016. CCN/RHC. Le président français François Hollande a demandé la fin complète du blocus de Cuba lorsqu'il a signalé lors de la conférence de presse conjointe avec le président cubain, à l'Élysée au terme des conversations officielles.

 Fort-de-France. Mardi 02 février 2015. CCN. Chaque semaine, CCN vous propose un tour d’horizon de l’acte de la Martinique avec nos correspondants à Fort-de-France.

San Juan. Mercredi 13 janvier 2016. CCN. Depuis la fin du XIXe siècle, Porto Rico est une sorte de colonie des États-Unis qui ne dit pas son nom. Officiellement, les quelques îles qui la constituent sont un « territoire non incorporé » ayant un statut de Commonwealth, c’est-à-dire un statut d’État souverain mais au rayon d’action limité. Le système législatif portoricain est ainsi largement influencé par les États-Unis, qui l’ont remodelé à leur sauce. Et ce sont les tribunaux américains qui ont abrogé la loi sur la faillite de l’État, dont disposent pourtant toutes les économies dites développées, y compris les États-Unis. Pourtant, cette loi serait bien utile au gouverneur de ce territoire, qui déclare lui-même que « la dette de Puerto Rico est impayable ».

Port-au-Prince. ​O7 décembre 2015. ​CCN- (AHP). Le conseil électoral provisoire a rencontré mercredi,​ dernier​ le candidat à la présidence du PHTK (Parti Haïtien Tèt Kale) Jovenel Moïse. La rencontre a eu lieu au local de l'institution électorale à Pétion-Ville.

Les discussions ont notamment porté sur les fraudes électorales, les irrégularités, la question des mandataires, le traitement des procès-verbaux et le fonctionnement de la machine électorale.

Le candidat Jovenel Moïse dit espérer que  des corrections seront apportées avant la date du 27 décembre, retenue pour l'organisation du second tour de la présidentielle.

Les discussions on egalement sur l'administration des élections de manière à renforcer le processus électoral pour le rendre plus transparent.

Le candidat de la ligue alternative pour l'émancipation et le progrès, LAPEH, Jude Célestin, censé qualifié, selon le CEP, pour le second tour de la présidentiele, avait indiqué qu'il ne participerait pas à la rencontre de ce mercredi à laquelle il était invité.

Toutefois, il s'est dit prêt à prendre part à d'autres rencontres,  à une date ultérieure, après concertation et quand les conditions seront reunies.

Jude Célestin fait partie d'un Groupe de 8 candidats à la présidence  qui  dénonce  la collusion entre  le président  du CEP,  Pierre-Louis Opont et ses 8 collègues et le pouvoir en place.

Parallèlement, les organisations membres de la  Plateforme des organisations haïtiennes de défense des droits humains (POHDH) se désolidarisent du CEP, pour son refus d'entendre raison. Mais, elles estiment que c'est à leur représentant , Jacceeus Joseph, qu'il revient de decider  s'il veut rester ou non au sein de l'organisme élector

Port-au-Prince. ​07 décembre 2015. ​CCN/(AHP). La coalition des organismes d'observation composée notamment du CONAHNE, du RNDDH, du CNO et de la SOFA, continue d'exiger la mise sur pied d'une commission indépendante sur les élections du 25 octobre dernier.

Après les vérifications de Fanmi Lavalas ont dévoilé un fiasco életoral, le coordonnateur du conseil haïtien des acteurs non étatiques Edouard Paultre soutient que cette commission doit être formée de personnalités  intègres et compétentes et qui connaissent les questions relatives aux recherches et aux statistiques.

La coalition dénonce la décision de l'exécutif de procéder à la formation d'une commission interministérielle chargée de recueillir les points de vue de différents acteurs dans la perspective d'une amélioration du 2e tour de la présidentielle.

Elle dénonce également ce qu'elle appelle la position extrémiste de l'exécutif et du CEP qui veulent forcer les citoyens à accepter des élections déroulées de façon malsaine et  non transparente.

Pour lui, la commission de vérification devrait avoir des termes de références clairement définis.

Le ministre de la Communication, Mario Dupuy, soutient que la  commission gouvernementale créée sur la crise politique, n'a pas pour mission d'aplanir le terrain pour les prochaines élections, mais a pour objectif de fournir aux autorités les éléments nécessaire à une meilleure compréhension de la situation.

Pour sa part, la directrice de programme du RNDDH, Marie-Yolène Gilles, déplore l'attaque perpétrée dans la nuit de lundi et mardi aux locaux de radio télé KISKEYA.

Une attaque qui, dit-elle, arrive à un moment où des journalistes et des médias sont accusés de faire le jeu de l'opposition organisée.

Elle se prononce contre tout retour aux pratiques de bâillonnement de la presse et des journalistes et invite la police scientifique et la justice à mener une enquête en vue d'identifier les auteurs de cet acte, soulignant que les études balistique devraient les mettre sur de bonnes piste

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires