Breaking News

Saint-Martin. Saison cyclonique 2018 : 9 abris, sécurisés et plus confortables

26 Juil 2018
711 fois

Marigot. Jeudi 26 juillet 2018. CCN. La capacité d'accueil des abris cycloniques passe de 500 à 1700 personnes cette année, avec des conditions de sécurité et de confort optimisées. Le 6 septembre 2017, Irma ravageait Saint-Martin et le retour à une vie normale, en sécurité sous un toit protecteur, est encore loin d'être une évidence pour nombre de familles. Des familles qui s'inquiètent de l'éventuel passage d'un phénomène cyclonique en 2018, tout comme les 11 000 personnes vivant aujourd'hui dans une zone identifiée comme submersible. Certains ont la chance de savoir qu'ils pourront être accueillis chez des proches en cas d'ouragan, mais d'autres n'auront pas cette possibilité.

Bien consciente de cette réalité, la Collectivité a complètement revu l'organisation des abris qu'elle ouvre au public pendant les alertes cycloniques et a plus que triplé leur capacité d'accueil, passant de 500 à 1 700 places, comme annoncé par le Président Gibbs, dans 9 abris disséminés sur le territoire. Cette mission a été confiée à Charlotte Terrac, en charge à la Collectivité de la gestion des risques majeurs, dont les cyclones.

"À l'annonce d'Irma, le BRGM (bureau de recherches géologiques et minières) de Guadeloupe nous a informés d'un risque de submersion et c'est alors que nous avons encouragé les personnes habitant une zone inondable à se réfugier chez des proches ou dans un abri et que nous avons ouvert la cité scolaire au public," nous confie-t-elle.

Les abris n'étaient pas plein pour autant, contrairement à ce qui est advenu entre Irma et José, où les abris ont dépassé leurs capacités d'accueil, en raison bien évidemment des destructions causées par Irma. La solution idéale serait de dédier une grande salle de sports et de l'équiper au mieux pour la transformer en immense abri sûr dès que nécessaire, mais on est aujourd'hui dans l'urgence et il a fallu travailler avec les moyens existants, en mettant l'accent toutefois sur leurs conditions de sécurité et d'accueil.

Priorité à la sécurité, mais aussi au confort

La liste des abris a été recensée, étudiée, et 9 abris sûrs ont été retenus. 8 sont des bâtiments appartenant à la Collectivité, dont 6 écoles, la cité scolaire et l'ancienne gendarmerie de Concordia, au carrefour de la rue de Hollande et de la route de Concordia. Ce dernier abri est en cours d'aménagement, pour une capacité de 200 personnes. Un diagnostic de ces 8 abris a été réalisé avec les ingénieurs et les architectes d'un bureau d'études, et il a été décidé d'y renforcer la sécurité afin de canaliser les craintes des réfugiés et qu'ils soient protégés au mieux et dans de meilleures conditions de confort. Ainsi, tous ces bâtiments disposent de charpentes en béton et toutes les ouvertures vitrées seront obturées. Également, ces abris disposent de groupes électrogènes, ce qui permettra qu'ils soient éclairés et que l'eau de leurs citernes puisse être pompée jusqu'aux robinets. Des lits de camp pliants seront disponibles pour les personnes les plus fragiles et les abris disposeront d'eau, de denrées de subsistance (biscuits, bananes...), d'une radio, de lampes torches et d'une trousse de premier secours. Le neuvième abri, dédié à 200 habitants de Cul-de-Sac et d'Anse Marcel, appartient à l'ASMT, à Anse Marcel. Toutefois, en attendant cet éventuel phénomène cyclonique qu'appréhende l'ensemble de la population de l'île, préparons dès maintenant nos domiciles et leurs environs afin d'en minimiser au mieux les conséquences. Bon courage !

 

 

Utilisation dun avri cyclonique Cite scolaire 2

+ Photo : A la Savane, la cité scolaire pourra accueillir 340 personnes en cas d’alerte cyclonique

Bien consciente de cette réalité, la Collectivité a complètement revu l'organisation des abris qu'elle ouvre au public pendant les alertes cycloniques et a plus que triplé leur capacité d'accueil, passant de 500 à 1 700 places, comme annoncé par le Président Gibbs, dans 9 abris disséminés sur le territoire. Cette mission a été confiée à Charlotte Terrac, en charge à la Collectivité de la gestion des risques majeurs, dont les cyclones.

"À l'annonce d'Irma, le BRGM (bureau de recherches géologiques et minières) de Guadeloupe nous a informés d'un risque de submersion et c'est alors que nous avons encouragé les personnes habitant une zone inondable à se réfugier chez des proches ou dans un abri et que nous avons ouvert la cité scolaire au public," nous confie-t-elle.

Les abris n'étaient pas plein pour autant, contrairement à ce qui est advenu entre Irma et José, où les abris ont dépassé leurs capacités d'accueil, en raison bien évidemment des destructions causées par Irma. La solution idéale serait de dédier une grande salle de sports et de l'équiper au mieux pour la transformer en immense abri sûr dès que nécessaire, mais on est aujourd'hui dans l'urgence et il a fallu travailler avec les moyens existants, en mettant l'accent toutefois sur leurs conditions de sécurité et d'accueil.

Priorité à la sécurité, mais aussi au confort

La liste des abris a été recensée, étudiée, et 9 abris sûrs ont été retenus. 8 sont des bâtiments appartenant à la Collectivité, dont 6 écoles, la cité scolaire et l'ancienne gendarmerie de Concordia, au carrefour de la rue de Hollande et de la route de Concordia. Ce dernier abri est en cours d'aménagement, pour une capacité de 200 personnes. Un diagnostic de ces 8 abris a été réalisé avec les ingénieurs et les architectes d'un bureau d'études, et il a été décidé d'y renforcer la sécurité afin de canaliser les craintes des réfugiés et qu'ils soient protégés au mieux et dans de meilleures conditions de confort. Ainsi, tous ces bâtiments disposent de charpentes en béton et toutes les ouvertures vitrées seront obturées. Également, ces abris disposent de groupes électrogènes, ce qui permettra qu'ils soient éclairés et que l'eau de leurs citernes puisse être pompée jusqu'aux robinets. Des lits de camp pliants seront disponibles pour les personnes les plus fragiles et les abris disposeront d'eau, de denrées de subsistance (biscuits, bananes...), d'une radio, de lampes torches et d'une trousse de premier secours. Le neuvième abri, dédié à 200 habitants de Cul-de-Sac et d'Anse Marcel, appartient à l'ASMT, à Anse Marcel. Toutefois, en attendant cet éventuel phénomène cyclonique qu'appréhende l'ensemble de la population de l'île, préparons dès maintenant nos domiciles et leurs environs afin d'en minimiser au mieux les conséquences. Bon courage !

Les abris ouvrent leurs portes au public au moment du passage en alerte ROUGE

Même avec de meilleures conditions d'accueil dans les abris, il est certain qu'il est toujours plus confortable d'être reçus chez des amis ou de la famille en cas d'alerte cyclonique. Également, les 1 700 places disponibles cette année ne suffiraient pas à recevoir l'ensemble des demandeurs. Le conseil : si vous devez quitter votre domicile en cas d'alerte cyclonique, rapprochez-vous dès aujourd'hui des personnes qui pourraient le cas échéant vous héberger.  

 

La liste des 9 abris cycloniques sûrs

École Émile Choisy - Concordia - 200 personnes

Évelina Halley - Marigot - 200 personnes

École Marie-Amélie Leydet - Concordia - 50 personnes

École Clair Saint-Maximin - Quartier d'Orléans - 260 personnes

École Hervé Williams - Concordia - 160 personnes

École Marie-Antoinette Richards - Rambaud - 90 personnes

Cité scolaire - La Savane - 340 personnes

Ancienne gendarmerie (route de Concordia) - 200 personnes

ASMT - Anse Marcel - 200 personnes

Consignes d'utilisation des abris sûrs

Les abris disposent d'eau et de denrées de subsistance (biscuits, bananes...), ainsi que de lits de camp pliants, mais pas en quantité suffisante pour leur capacité de 1700 personnes. Chacun reste responsable de son propre confort pendant son séjour dans l'abri.

Il est donc indispensable d'arriver dans l'abri avec des provisions prêtes à consommer : eau, briques de jus de fruit, briques ou tubes de lait, pain, biscottes, biscuits, barres énergétiques, barres de chocolat, compotes, sachets de cacahuètes...

Pour les enfants en bas âge, prévoir les biberons, le lait, les petits pots, ainsi que les couches et les produits de toilette, une cuvette en plastique et, éventuellement, le traitement médical en cours.

Il est nécessaire de préparer un sac avec ses effets personnels : couverts, nécessaire de toilette, lingettes, serviettes, draps ou couverture, oreiller, trousse de secours (pansements, désinfectant, compresses, médicaments régulièrement utilisés...), une lampe de poche et un transistor à piles. Les lits pliants ou gonflables personnels sont autorisés et même encouragés. Prévoir des bouchons d'oreilles est une bonne idée.

Ne pas oublier pièces d'identité, papiers importants, médicaments et ordonnance en cas de traitement médical en cours, ainsi que carnet de santé et / ou de vaccination.

Les personnes suivant un traitement médical lourd ou ayant des problèmes de santé importants devront se rapprocher à temps de leur médecin ou de l'hôpital, qui jugeront de la conduite à tenir.

Avant de quitter son domicile, il est important de prévenir ses voisins et ses proches de sa destination. Également, ne pas oublier de sécuriser son domicile en coupant l'eau et l'électricité et en rentrant à l'intérieur tous les objets mobiles, qui pourraient de transformer en projectile.

 LISTE DES ABRIS

+ Photo : Liste des Abris / Localisation des abris

 

Dans un abri sûr, les règles de vie en société sont de rigueur : civisme, hygiène, convivialité, respect de l'autre.

L'alcool et le tabac sont interdits.

L'usage de feu, d'armes ou d'objets tranchants est à proscrire.

Le confinement est obligatoire et s'applique à tous.

Les responsables désignés par la Collectivité sont les seuls interlocuteurs du poste de commandement.

La présence d'agents de police territoriale sera envisagée pour le bon ordre et la sécurité.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires