Breaking News

Guadeloupe. Suspension de la grève au SIAEAG : Josette Borel Lincertin invite à se garder de tout triomphalisme

31 Juil 2020
227 fois

Pointe-à-Pitre. Vendredi 31 juillet 2020. CCN. La présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, a participé, ce mardi, à la réunion de travail qui a permis d’aboutir à un protocole d’accord signé avec l’intersyndicale du SIAEAG et ouvrant la voie à une suspension de la grève déclenchée au sein de ce syndicat intercommunal.

Ce protocole prévoit l’engagement des collectivités (Département, Région et EPCI) à contribuer au financement, jusqu’en décembre, des salaires des agents du SIAEAG, aujourd’hui inquiets pour leur avenir et celui de leur syndicat intercommunal.

La présidente du Département accueille favorablement cet accord qui se traduira par un nouvel engagement financier conséquent de la collectivité départementale au bénéfice du SIAEAG.

Elle rappelle que, depuis 2015, le Département est la collectivité qui a le plus accompagné le SIAEAG en ayant déjà mobilisé 3 millions d’euros pour lui permettre de poursuivre ses missions aussi bien en matière de production d’eau, qu’en matière de vente d’eau aux usagers et aux autres opérateurs.

Mais, à la lumière de cet accord qui permet de suspendre dans l’urgence un mouvement qui aurait pu sérieusement perturber la distribution d’eau en Guadeloupe dans un contexte de crise sanitaire, Josette BOREL-LINCERTIN souhaite se garder de tout triomphalisme dans un dossier où les questions de fond demeurent posées et, pour beaucoup, sans réponse.

« Bien sûr les agents du SIAEAG peuvent se réjouir d’avoir ainsi défendu leurs acquis et leurs emplois. Mais sommes-nous pour autant sortis de la crise ? », interroge la présidente du Département.

Le SIAEAG reste plus que jamais en sursis faute d’un engagement de l’Etat - dont les représentants étaient absents à la réunion de mardi - de ne pas procéder à sa liquidation qu’a déjà pourtant annoncée le 14 juillet l’ancien préfet de Région, aujourd’hui directeur de cabinet du ministre des Outre-mer.

La mise en oeuvre de l’accord signé mardi dépend en outre de la bonne volonté des débiteurs du SIAEAG de procéder, comme ils s’y sont engagés, au paiement d’une partie de leurs dettes. La présidente du Département formule le voeu que cet engagement déjà pris par le passé, soit cette fois tenu.

Enfin, et surtout, Josette BOREL-LINCERTIN fait le constat, au vu des échanges mardi et des positions exprimées par les différents présidents d’EPCI, que la perspective d’une autorité unique de gestion de l’eau et de l’assainissement en Guadeloupe s’est de nouveau éloignée.

Elle déplore une nouvelle fois le fait que l’unité guadeloupéenne apparait encore impossible sur cette question pourtant cruciale et qui suscite les attentes des usagers et, plus largement, de tous les citoyens de Guadeloupe. Elle fait le constat que la somme des intérêts particuliers des différents acteurs de ce dossier ne permet pas d’aller dans le sens de l’intérêt général de la Guadeloupe. En témoignent des prises de position qui défendent désormais de manière assumée des parties du territoire alors que l’enjeu est celui de la gestion d’un bien commun, l’eau, vitale pour tous et dont les sources ne devraient pas être considérées comme la propriété de communes ou de groupement de communes.

La présidente du Département ne peut qu’exprimer son inquiétude face à ce qu’elle analyse comme une tendance, sur ce dossier comme dans d’autres, à la fragmentation de notre territoire qui met en péril notre capacité à « penser Guadeloupe » et à envisager ensemble le développement du « Péyi Gwadloup ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires