Breaking News

Guadeloupe. Robert Ouamaou est parti rejoindre Kafé et Velo !

25 Sep 2018
1371 fois

Sainte-Rose. Gwoka mizik : Mardi 25 septembre 2018. CCN. Robert Oumaou, fondateur du groupe Gwakasonné est décédé d'une longue maladie. R. Oumaou avait, à ses débuts, joué avec Georges Troupé, Patrick Rinaldo, Edmond Krater ... et ensemble ils avaient monté Gwakasonné qui demeure une expérience originale de soft gwo ka. Gwakasonné est pourtant né dans les faubourgs miséreux et ô combien créatifs de Pointe-à-Pitre, à deux pas géographiquement et musicalement de Akiyo.

D'ailleurs, Oumaou a souvent eu l'occasion d'accompagner Akiyo. Tantôt à la guitare ou il excellait, tantôt au synthé. Musicien, d'une grande virtuosité, au-fil des albums de Gwakasonné, Robert Oumaou, avait pris la dimension d’un théoricien de ce soft gwo ka qu'il avait créé. On lui doit la publication d'un ouvrage sur le gwo ka et il continuait inlassablement ses recherches sur ce qui était sa vie : sa musique.

Ceux qui le côtoyait parfois dans les rues de Pointe-à-Pitre, ignoraient que Oumaou tout comme Vélo qu'il admirait, était un marginal qui avait choisi de l'être. Un jour    d'Avril 2004, Oumaou avec qui j'aimais à échanger sur sa musique, me confiait sans rire qu'il n'avait jamais eu de carte de sécurité sociale, ni même de compte en banque. C'était après l'époque assez heureuse, pendant laquelle, il avait quitté Pointe-à-Pitre et ses faubourgs et s'était installé à Basse-Terre. Je me souviens d'une rencontre à son domicile à deux pas de la Préfecture, il me fit un cours sur ses recherches musicalo-sociologiques ;

Vivant aux côtés d'un architecte, il s'était mis en devoir de théoriser sur la rencontre possible entre la ville, l'architecture et sa musique. Mais Robert Oumaou était surtout   un fin compositeur, l'un des succès les plus marquants de sa discographie, c'est sans aucun doute " Algérie 62 " sorti sur l'un des premiers CD de Gwakasonné. Une   chanson sans doute inspirée par la guerre d'Algérie. Peut-être que Oumaoun avait avec Gwakasonné inventé le Gwoka blues, car c’est peu dire que les rares konsè-   espèktak   de ce groupe étaient un petit évènement musical pour un public jamais nombreux mais très connaisseur. Oumaou laisse une œuvre importante pas assez connue, qu'il faudra étudier un jour. Robert Omaou avait 68 ans et comme Vélo, et Kafé, il meurt dans le dénuement le plus total.

 

 

Évaluer cet élément
(2 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires