Imprimer cette page

Célébration de la troisième révolte des ZENDJS du 7 septembre 869

29 Sep 2019
486 fois

Baie-Mahault. Dimanche 29 septembre 2019. CCN. Le Comité International des Peuples Noirs a décidé de célébrer désormais chaque année-au même titre que la lutte héroïque des haïtiens pour leur liberté acquise en 1804, au même titre que la lutte héroïque des guadeloupéens en 1802 contre le rétablissement de l’esclavage -l’insurrection victorieuse des ZENDJS ( Africains Réduits en Esclavage) en IRAK le 7 septembre 869…

La vérité historique et notre mission d’information et de transmission sur tout ce qui concerne la condition passée et actuelle du Monde Noir, nous font obligation de porter à la connaissance des nôtres et du Monde en général, le courage exceptionnel d’Hommes et de femmes Noirs qui en raison de la couleur de leur peau ont été réduits en esclavage 13 siècles durant (du 7 ème au 20 ème siècle) par les Arabo-Musulmans..

Nous avons tous connaissance de la Guerre d’Indépendance d’Haïti, menée par Toussaint LOUVERTURE puis par DESSALINES dont l’apogée fut la bataille de VERTIERES du 18 novembre 1803 qui consacra la débâcle de l’Armée française dirigée par le Général ROCHAMBEAU, et donc la défaite de l’esclavagiste Napoléon.

Nous avons tous connaissance des combats acharnés menés par IGNACE et DELGRES en mai 1802, contre les troupes liberticides françaises dirigées par le Général RICHEPANCE, envoyé du même Napoléon..

Mais le constat est réel, que nous ignorons à peu près tout du fait que déportés durant des siècles à des milliers de kilomètres de chez eux , des Africains Réduits en Esclavage (ou AFRES) en MESOPOTAMIE (actuel IRAK) n’ont jamais accepté la condition humiliante de sous-hommes qui leur était faite par les arabes esclavagistes..

Dans les Pays du Monde Arabe, dont l’IRAK, les Africains étaient affectés à l’assèchement des marais ou à la construction des villes, comme BAGDAD ou BASRA..Parqués comme des animaux sur le lieu même de travail dans des conditions indignes, ils ne percevaient comme nourriture que quelques poignées de semoule et des dattes..

Dès l’an 689, sous le gouvernement de KHALID IBN ABDALLAH, ils se soulevèrent, armés de simples gourdins et de houes, et se fortifièrent dans des camps inaccessibles depuis lesquels ils lançaient des raids..

Récupérant peu à peu des armes, ils réussirent à s’emparer de plusieurs grandes villes du Bas IRAK, comme BASRA,ABBADAN, DJUBBA…Mais les troupes Abbassides réussirent à reprendre ces villes qui avaient été pillées puis abandonnées. Vaincus, nombre d’entre eux vont être égorgés, décapités ou pendus, les autres étant remis en esclavage après avoir subi nombre d’atrocités..Les Abbassides étaient une dynastie arabe musulmane qui régnera jusqu’en 1258, année de la prise de BAGDAD par les Mongols..

Cette terrible répression ne les dissuadera pas de fomenter une deuxième révolte mieux organisée 5 ans plus tard, en 694..

Cette fois, les ZENDJS furent rejoints par d’autres Noirs Africains, par des Africains gardiens de troupeaux venus du SIND en INDE et par des déserteurs de l’Armée du Calife..Dans un premier temps, les insurgés infligèrent de lourdes défaites à l’Armée du Calife et les Arabes furent obligés de s’y reprendre à plusieurs fois pour les écraser..

La troisième révolte des ZENDJS (Ethnie BANTOUE, originaire de l’Afrique de l’Est..)est de loin la plus connue et la plus importante de toute l’Histoire. La mémoire Arabe la qualifie à travers ses écrits comme ‘’la terrible guerre des ZENDJS’’..

Elle secoué très fortement le Bas IRAK et le KHUDISTAN, causant des pertes matérielles considérables et des centaines de milliers de morts (certaines sources évoquent 2 millions de morts..).C’est sous le commandement d’un chef charismatique du nom de ALI BEN MOHAMMED que les Africains se révoltèrent par milliers le 7 septembre 869..

Une forte armée partie de BAGDAD, sous le commandement du Général ABU MANSUR fut taillée en pièces par les insurgés Africains..Ces derniers vont également battre et mettre en fuite les 4000 hommes de l’armée commandée par le Général Turc ABU NIDAL. Un millier de ses soldats seront massacrés, tandis que de nombreux prisonniers ramenés par les ZENDJS seront à leur tour mis à mort. Les révoltés africains s’empareront également de 24 navires de haute mer qui remontaient vers BASRA..

Après s’être affranchis, ils organisèrent un embryon d’ Etat, avec une Administration et des Tribunaux. Ils appliqueront la Loi du Talion vis-à-vis des Arabes vaincus et des soldats qui à leur tour furent réduits en esclavage..

Les ZENDJS attaqueront par surprise sur 3 fronts la Ville de BASRA, qu’ils feront tomber à l’heure de la prière le 7 septembre 871, deux ans jour pour jour après le début de l’insurrection du 7 septembre 869 !

Solidement installés, ils frappent leur propre monnaie, organisent leur Etat en nouant des relations diplomatiques avec d’autres communautés comme les KARMATES de HAMDAN KARMAT..

Les ZENDJS tiendront près de 14 années, avant d’être écrasés p ar une coalition de troupes envoyées par différents Califes de la région..

Cette histoire extraordinaire mérite d’être connue : Elle est celle d’Hommes et de Femmes Africains qui en dépit de conditions de dénuement extrêmes, ne se sont jamais résignés à vivre dans la condition de sous-hommes et ont réussi à vaincre des armées entières pourtant très aguerries.

L’Homme quelque soit sa couleur, ne renoncera jamais au bien le plus précieux que lui a légué la Nature : La LIBERTE..

Honneur aux combattants Africains du 7 septembre 869.. Nous leur rendons hommage ce jour et les restituons enfin à la mémoire collective..

Pour le C.I.P.N.

Luc REINETTE

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Dernier de CCN