Breaking News

Guadeloupe. Expo. Les Amazones se dévoilent : Ce sont des femmes comme toutes les autres !

29 Oct 2019 Deborah Vey
467 fois

Gosier. Mardi 29 octobre 2019. CCN. Le week-end dernier en présence de leur marraine la sénatrice Victoire Jasmin, qui les soutient fortement dans leurs actions, les Amazones de Guadeloupe ont su susciter l’émotion du public, au travers du discours de Gerty Curier la trésorière, coordonnatrice de l'évènement, et du slam que l’une d’entre elles a déclamé pour parler de leurs parcours de combattantes, et de cette volonté de dédramatiser, voire briser le regard tabou qui entoure la maladie. Zoom sur l’expo photo de ces belles amazones.

2 AMAZONESOù puise-t-on la force pour se relever quand l’annonce de la maladie vous terrasse ?

Où trouve-t-on l’énergie pour se lever tous les jours et se dire qu’on est vivante et qu’il faut aller au combat ?

D’où émerge l’envie de rester Femme, dès lors que l’ablation vous prive de cette partie de votre corps que vous avez toujours pointée vers l’avant ?

Les amazones des Outre-mer, ces femmes qui ont eu le cancer du sein, ont su Elles, trouver tout cela.

L’association « Amazones » a vu le jour en Martinique en octobre 2017, et a pour vocation d’accompagner, et faire en sorte que la vie de ces femmes des Outre-Mer atteintes du cancer du sein soit meilleure.

Depuis des ramifications ont vu le jour sur plusieurs territoires et départements d’outre-mer dont la Guadeloupe.

Vendredi 25 Octobre 2019, en présence de leur marraine Victoire Jasmin sénatrice guadeloupéenne, qui les soutient fortement dans leurs actions, les Amazones de Guadeloupe ont su susciter l’émotion du public, au travers du discours de Gerty Curier la vice-présidente, et du slam que l’une d’entre elles a déclamé pour parler de leurs parcours de combattantes, et de cette volonté de dédramatiser, voire briser le regard tabou qui entoure la maladie.

Leur présidente, Carina Guillaume, pilier incontournable de l’association au vu de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé quand elle s’est exprimée, semble être une femme pleine de vie, et d’envies d’initier des projets pour améliorer la condition de nos femmes atteinte de la maladie.

Un peu comme une renaissance de l’âme, du corps et de l’esprit...

Être atteinte du cancer du sein, disent-elles, ce n’est pas être morte !

Bien au contraire c’est prendre conscience que la vie est belle !

C’est aussi prendre la posture d’une guerrière et se battre avec le soutien des siens.

C’est accepter la main tendue qui s’offre à vous pour recevoir l’amour dont vous aurez besoin pour traverser cette épreuve.

Si les Amazones nous ont réuni, c’était pour nous présenter le projet : « Blès by Amazones Guadeloupe ».

C’est une exposition photographique qui met en valeur le corps de ces femmes que la maladie n’a pas épargnée, avec une délicatesse absolument3. AMAZONES incroyable ! Tout se joue dans une légèreté vaporeuse, empreinte d’une fausse fragilité.

On a parfois le sentiment qu’Elles nous observent derrière ces clichés, un peu pour nous dire «  Pa pè, nou doubout’ é nou vivan toujou ».

Il est important de souligner le travail des artistes Yvan Cimadure-Mery et Wally Fall, respectivement photographe et réalisateur, qui ont usé sans aucun doute, de toute la psychologie nécessaire pour amener ces dames à poser devant leurs objectifs.

Ils ont réussi à nous dévoiler sans jamais ôter le voile, toute la tendresse et l’espoir qui résident dans le cœur de ces femmes.

La commissaire d’exposition n’est autre qu’Anaïs Verspan, artiste peintre qui a également mené ce combat Outre-Atlantique, au début de la maladie. Avec son franc-parler, elle souligne que la force de caractère de nos femmes guadeloupéennes lui ont permis de vivre les séances de chimiothérapie mieux armée mentalement.

Le rendu de cette exposition que vous pourrez découvrir jusqu’au 3 novembre 2019 au Fort fleur d’Épée met en exergue tant la sensibilité des artistes que celles de nos Amazones.

Contribuer à l’acquisition de ces œuvres, c’est aussi apporter notre soutien au combat des Amazones.

Merci pour cette leçon d’humilité que vous avez accepté de partager.

 

 

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires