Breaking News

Martinique. La vraie question : Pourquoi un territoire français a t-il eu besoin de recourir à des médecins cubains ?

15 Oct 2020
329 fois

Fort-de-France. Jeudi 15 octobre 2020. CCN/MontrayKréyol. Les élections territoriales approchant à grands pas, les responsables de nos différents partis et leurs affidés sur les réseaux dits "sociaux" se déchaînent.

N'importe quel sujet ou affaire sont bons pour égratigner le futur adversaire ou lui faire un croche-patte. C'est ainsi que la délégation de médecins cubains venue suppléer leurs collègues martiniquais en pleine crise du coronavirus en a fait les frais. Que n'a-t-on pas entendu ?

 
    . ces médecins cubains n'ont pas le niveau et ont à peine celui d'aide-soignants.
 
    . ils ne connaissent pas les appareils médicaux dernier cri dont nous disposons au CHUM.
 
    . ils ne parlent ni français ni créole et sont donc incapables de communiquer avec les malades.
 
    . la CTM a versé à l'Etat cubain une somme faramineuse pour leur venue.
 
    . ils sont encadrés par des commissaires politiques du Parti Communiste cubain qui veillent à ce qu'ils n'en profitent pas pour déserter.
 
Et blablaba !...
 
A la première critique, il suffira de répondre que la 8è puissance mondiale à savoir l'Italie a fait appel, elle aussi, à des médecins cubains et s'en est très officiellement félicitée. Sans même parler de la Chine, de l'Afrique du Sud et d'une trentaine d'autres pays beaucoup plus riches que l'île de Fidel. D'où une question aux aboyeurs des réseaux sociaux : les Cubains mépriseraient-ils les Caribéens que nous sommes au point de nous envoyer des incompétents alors qu'ils enverraient de vrais praticiens en Europe, Afrique ou Asie ? 
 
Abwayè réponn !
 
A la deuxième critique, on répondra que si nous disposons d'appareils dernier cri, ultrasophistiqués, pourquoi avions-nous besoin de faire appel à des personnes qui, si l'on en croit les réseaux sociaux, ne savent même pas ce qu'est une IREM ? Grâce à Maman la France et à Papa L'Europe, nous sommes au top de la médecine moderne et donc en bonne logique, nous n'avons pas besoin de rebouteux, n'est-ce pas ?
 
A la troisième critique, on objectera que tous ces médecins roumains, bulgares, arabes et autres qui sont en poste chez nous ne parlent souvent pas français ou le baragouinent à peine et ne connaissent évidemment pas un mot de créole. Cela a-t-il jamais dérangé quelqu'un ? Du reste, même les médecins "métros" sont parfois confrontés à la barrière de la langue quand ils ont affaire à des patients créolophones. Jusqu'à preuve du contraire, la médecine n'est pas une science exacte et tenir compte du ressenti du malade, de la façon avec laquelle il exprime son mal est important pour établir un bon diagnostic et pas seulement pour les maladies psychosomatiques. 
 
A la quatrième critique, on répondra très simplement que l'Etat cubain n'applique évidemment pas le même tarif pour les pays pauvres dits "sous-développés" et les pays riches. Ce serait, par exemple, pure scélératesse de demander la même somme à l'état haïtien qu'à l'état italien. N'importe quel idiot peut comprendre ça ! De plus, Cuba a une très longue tradition d'aide aux pays du Sud sans exiger de contrepartie. Sinon les mêmes qui dénoncent une soi-disant somme mirobolante versée par la CTM à l'Etat cubain, se sont-ils jamais émus des 300.000 euros que l'ex-Région et l'actuelle CTM versent régulièrement à la sélection de football de la Martinique pour participer à la Gold Cup ? 
 
Quant à la cinquième critique, il vaut mieux en rire : nos aboyeurs-Facebook et WhatsApp s'imaginent-ils que lesdits "commissaires politiques", pour peu qu'ils aient fait partie de la délégation médicale, ce qui reste à prouver, surveillaient nuit et jour les médecins cubains ? Deux pour surveiller une douzaine de gens, c'est un peu léger comme système, non ? Ou alors que chaque soir, ces commissaires politiques les enfermaient à double tour dans un dortoir ? Passant même la nuit devant la porte de ce dernier afin d'empêcher toute évasion ? Peut-être même suivaient-ils ces médecins aux W.C. lorsque ces derniers avaient un besoin pressant... 
 
Tout ça c'est des couillonnaderies, comme dirait Ti Sonson.
 
Car la vraie question, la seule question qui vaille, est celle-ci : la Martinique est française depuis bientôt 4 siècles, elle est partie intégrante de la République Une et Indivisible et la France est la 6è puissance mondiale : pourquoi avons-nous donc eu besoin de faire venir des médecins étrangers ?
 
D'un pays, Cuba, qui en plus se situe au 67è rang mondial s'agissant du PIB nominal. Ne pas répondre à cette question et se complaire dans les critiques imbéciles que nous avons listées plus haut révèle l'état de délabrement mental dans lequel beaucoup d'entre nous ont sombré. 
 
(NB. Au fait, la sénatrice ex-PPM, qui avait tenté en vain de faire venir des médecins cubains, s'imagine-t-elle que Cuba lui aurait fait une fleur, si sa demande avait marché, en nous envoyant des super-spécialistes et non des aide-soignants ? Abwayè réponn !)  
 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires