Breaking News

Guadeloupe. Epidémie du Coronavirus (Covid-19)

22 Mar 2020
915 fois

Pointe-à-Pitre. Dimanche 22 mars 2020. CCN. La CGTG dénonce fermement la gestion de l'épidémie au sein des structures commerciales, en particulier à Milénis, hypermarché possédé par les Despointes. 

Depuis Mardi, une caissière avait signalé qu'elle avait été en contact avec une cliente soupçonnée d'être positive au coronavirus. Au lieu de prendre les mesures de protection qui s'imposaient et d'informer sa hiérarchie, la chef de caisse a laissé l'employée venir travailler le lendemain, mercredi 18 mars.

La direction prétend que la chef de caisse ne l'a pas informée. Toujours est-il que la salariée caissière a informé sa hiérarchie suite à un test effectué à l'hôpital qu'elle était positive au coronavirus covid-19. La direction de Milénis a fait preuve d'une inertie totale !

La CGTG salue l'action des employés qui n'ont pas hésité à exercer leur droit de retrait, soutenus par les délégués au CSE. Depuis le début de ce confinement, les délégués ont su imposer un certain nombre de mesures pour protéger les travailleurs. La direction avait décidé de stocker des séparations en plexiglas pour les caissières pour les installer le jeudi 19 de la mi-carême. 

L'action résolue des délégués l'a obligé à les installer dès mercredi. Ils ont aussi obtenu :

- que les caissières soient placées toutes seules par îlot 

- que la direction fournisse des produits nettoyants à chaque caissière

- que l'accueil du magasin, le rayon fruits et légumes, la salle de réunion, les lieux collectifs en général, soient délimités pour respecter une distance de sécurité entre les individus.

Ces actions ont permis la généralisation de ces mesures dans plusieurs structures commerciales de l'île ! Une nouvelle réunion des élus du CSE a eu lieu aujourd'hui vendredi 20 mars.

La CGTG estime que les mesures prises par la direction sont insuffisantes à ce jour. Plusieurs employés ont de nouveau exercé leur droit de retrait face au manque de protections supplémentaires.

Les autorités verbalisent à tour de bras le simple quidam qui se déplace en voiture avec un passager. Eles ont interdit la fréquentation des plages sans aucun discernement, elles interdisent la visite chez les proches et limitent le nombre de personnes présentes dans une enterrement, ce qui est tout à fiat compréhensible en période de crise sanitaire.

Mais pour protéger les bénéfices des plus gros capitalistes du commerce, la vie des employés est mise en danger par l'Etat aus service des capitalistes, tout comme celles des soignants et d'autres travailleurs, en autorisant sans aucune limite de nombre, les rassemblements dans les magasins et hypermarchés. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires