Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Guadeloupe. Sainte Rose : Un conseil municipal très normal

13 Juil 2017
739 fois
Claudine Bajazet, Maire de Sainte-Rose Claudine Bajazet, Maire de Sainte-Rose Alexandra Giraud

Sainte-Rose. Hôtel de Ville. Jeudi 13 juillet 2017. CCN. La Ville de Sainte-Rose a tenu jeudi dernier son Conseil Municipal. Cette nouvelle convocation faisait suite à un précédent Conseil  tenu  le 30 juin lequel  avait été suspendu à partir de la question n°11, le quorum n’étant plus atteint. Le quorum n’était plus exigé lors de cette seconde convocation. Reportage. 

POINT 1/ Rénovation et extension du hall des sports – adoption du plan de financement et demande de subvention

Directeur des sports (M. Courage) : la Mairie a commissionné un bureau d’études. Le plan des outre-mer est géré par le centre national du développement du sport, par la Région Guadeloupe et par des fonds propres communaux … Il convient donc d’autoriser le Maire, Claudine Bajazet, à effectuer toutes les recherches de subventions.

Le porteur de projet doit apporter 20% pour être éligible. Il y a une répartition des différents pourcentages. Le Président du Conseil de Région s’était déjà positionné sur ce montant. 10% seulement sont demandés au Conseil Départemental.

Il y a aussi la question de ce que le hall des sports rapporte à la ville, une question soulevée par M. Nestor. La réponse du Maire : une évaluation est à faire. Il y a nécessité de statuer, après les travaux, et de décider si le hall des sports n’accueillera que des manifestations sportives ou non.

Vote : adopté à l’unanimité

 DSC2599

 

POINT 2/ Prise en charge du TGVT 2017

Directeur des sports (M. Courage) : Ste Rose recevra une étape du TGVT, sur la Plage des Amandiers. Du 8 au 16 juillet 2017. Il s’agit de l’étape N°5. Il faut également organiser le départ du 14 juillet 2017. Pourquoi la ville accueille-t-elle le TGVT : Ste Rose est un bastion de marins pêcheurs, et de charpentiers très réputés, qui faisaient la gloire des barreurs. L’occasion pour tous les guadeloupéens de découvrir ou redécouvrir leur patrimoine matériel ou immatériel. Nos aïeux allaient à la pêche en barque, sans moteur : un métier, mais aussi un loisir. Ils s’affrontaient tous les weekends lors des fêtes communales : Ste Rose a toujours eu des manifestations autour de la voile traditionnelle. Il était donc important que la ville puisse accompagner toutes les manifestations qui se font autour de la voile traditionnelle. D’autant que la ville bénéficie d’une très belle façade maritime. C’est aussi l’alliance de l’économie, de la biodiversité, du patrimoine culturel … Avec un accent sur le nautisme, notamment le canoë-kayak. Les jeunes saint-rosiens apprennent à faire du kayak dés l’école primaire d’ailleurs.

M. Baron invite cependant le Conseil à mener une réflexion sur le développement du port de plaisance, à moindre coût.

Coût de l’opération organisationnel revenant à la commune pour le TGVT : 5000€. Le partenariat mis en place avec le Parc National exige que les politiques publiques soient évaluées. Le versement des pensions se fait à la signature des conventions, mais aussi au moment du bilan financier.

Vote : adopté à l’unanimité

POINT 3/ Vente de terrain à Cadet.

Il s’agit du lotissement Edward Marsole à Cadet. Un terrain de 390m² attribué initialement à Monsieur Barnabé. L’une de ses enfants, Mme Valerius Julienne Denise, doit bénéficier de cette parcelle.  Comme elle n’est pas sur la liste des attributaires initiaux, il s’agit pour le Conseil de se prononcer sur la vente ou non du terrain, et de fixer le prix du m². A l’époque de Monsieur Barnabé, le m² s’élevait à 9€. Mme Valerius a sollicité la régularisation d’un terrain communal, dans le cadre d’un droit d’acquisition successorale. Si le Conseil ne fixe pas de prix, on garde l’ancien prix. Il se révèle en général plus élevé. C’est pour cela qu’il faut fixer un prix.

M. Nestor relève que lorsque l’on vend un terrain à la commune, on vend cher. Il regrette que l’on baisse toujours les prix dans le sens inverse, pour faire plaisir aux particuliers. Il ne voit pas d’inconvénient pour garder le prix à 30€.

Vote : 2 abstentions. Adopté à la majorité pour la vente au prix de 15€ le m².

POINT 4/ Convention de transfert de maitrise d’ouvrage pour la restructuration du réseau d’eau potable de Ste Rose

La question porte sur le transfert de la maitrise d’ouvrage entre le Ville de Ste Rose et le Conseil Départemental, sur demande de l’Etat auprès du Conseil Départemental. Il y a en amont des opérations prioritaires à réaliser sur le réseau d’eau potable, opérations proposées par la Régie des Eaux de la Ville de Ste Rose au Conseil Départemental :

  1. Réhabilitation de l’Usine vieillissante de Sofaïa.
  2. Fiabilisation de la station de pompage de Ravine Bleue.
  3. Renforcement de la canalisation d’eau brute alimentant l’usine de cacao.
  4. Réhabilitation du surpresseur de Cacao.
  5. Réalisation de l’interconnexion Léotard/Sofaïa.

Le Maire : la problématique de l’eau reste la priorité de la ville. C’est une très belle opération financée à 100% pour la ville. « C’est tout bénéf pour nous, en Guadeloupe, ici à Ste Rose ». Depuis 2014, des efforts ont été menés pour pouvoir entretenir l’eau. Sans aides des collectivités, ni de l’Etat jusqu’ici. Il y a un gros patrimoine, mais aussi beaucoup de dépenses. Le Maire pense qu’il faut se soumettre au calendrier.

Vote : 1 abstention. Voté à la majorité. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Alexandra Giraud

Journaliste CCN

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires