Breaking News

Guadeloupe. Marie-Galante a reçu les galettes du Président Chalus (1/3)

03 Aoû 2017
929 fois
À gauche, Ary Chalus, Président de Région Guadeloupe, à droite, Dr Maryse Etzol, Maire de Grand-Bourg de Marie-Galante À gauche, Ary Chalus, Président de Région Guadeloupe, à droite, Dr Maryse Etzol, Maire de Grand-Bourg de Marie-Galante Alexandra Giraud

Marie-Galante. Grand-Bourg. Mercredi 2 août 2017. CCN/IDSN. Pour la première fois en si grand nombre, la Région Guadeloupe s’est déplacée mercredi et jeudi derniers à Marie-Galante, emmenée par Ary Chalus, Président de Région, déterminé à prendre les problèmes à bras le corps. Examen des dossiers en cours et à venir, adoption de mesures concrètes avec exécution immédiate ou encore tenue d’une commission permanente à Capesterre. CCN/IDSN a suivi cette délégation, composée de conseillers et de techniciens régionaux, sur l’île aux 100 moulins. Reportage.

Les 3 communes de Marie-Galante, Grand-Bourg, Saint-Louis et Capesterre, ont mercredi et jeudi derniers vu la Région Guadeloupe fouler leurs sols et venir à la rencontre des élus locaux. Un déplacement en masse pour cette délégation du Conseil Régional, qui n’est pas dans son habitude lorsqu’il s’agit des « dépendances » de la Guadeloupe. Une surprise, très positive, qui se lisait dans les yeux des maires de communes. Un déplacement qui s’inscrit malgré tout dans une continuité de visites, après Basse-Terre, La Désirade, Port-Louis, Bouillante, Morne-à-l’Eau, Capesterre Belle-Eau, Sainte-Anne, Sainte-Rose et Baillif. Ary Chalus veut le « désenclavement maritime » de ces terres des îles du Sud, souvent oubliées, mises de côté, loin des priorités. 

Coup d’accélérateur sur les équipements publics 

Équipements sportifs et culturels, éclairage public, normes parasismiques et fibre optique, l’heure était au passage en revue de plusieurs dossiers, sur les tables des mairies et de la Région depuis parfois une décennie. Quand Maryse Etzol, maire de Grand-Bourg et présidente de la Communauté des Communes de Marie-Galante (CCMG), déplore qu’il n’y a « aucune infrastructure sportive aux normes » dans son bourg, il faut en venir au fait : tout est en Région depuis plus de 10 ans. À tout moment lors de cette visite régionale, quand la réalité frappe la délégation de plein fouet, Ary Chalus tempère toujours : « Marie-Galante a beaucoup à apporter à la Guadeloupe … ce que Marie-Galante a, la Guadeloupe ne l’a pas ». A l’issue d’une réunion de travail à huis clos à la mairie de Grand-Bourg, il a été confirmé que le stade, le gymnase et la façade maritime de la ville seront rénovés. 

Saint-Louis et sa baie dite « d’intérêt régional » qui doit être économiquement profitable à la ville, se mettra en marche également pour l’amélioration de son littoral. L’ addition pour la Région : 1,2 millions d’euros. Tout doit être terminé entre la fin de novembre et le début de décembre 2017. Jacques Cornano, le maire de la ville, appelle de son côté à ce que  « le gouvernement reconnaisse la continuité territoriale ». Selon lui, les Guadeloupéens ne voient pas la continuité territoriale dans les Iles du Sud. L’Europe peut financer cette continuité qui reste un problème strictement financier et non juridique.

 

Alexandra Giraud

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Alexandra Giraud

Journaliste CCN

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires