Breaking News

Guadeloupe. Météo. L’ouragan Irma sera-t-il le baptême du vent du nouveau préfet ?

05 Sep 2017
7355 fois
Eric Maire, Préfet de Guadeloupe, présente la trajectoire d'Irma Eric Maire, Préfet de Guadeloupe, présente la trajectoire d'Irma

Basse-Terre-Capitale. Mardi 5 septembre 2017. CCN. Face à la menace croissante de l’ouragan Irma, Eric Maire, le tout nouveau préfet a organisé lundi une conférence de presse à la préfecture de la Guadeloupe. Sans aucun doute, la dernière avant les grands vents. Eric Maire a aussi réuni des représentants des forces de l’ordre, des pompiers et de Météo France. Mais sommes-nous bien informés et surtout préparés pour l’arrivée d’Irma, cyclone majeur depuis Erika en 2015 ou encore Hugo en 1989 ?

Mardi après-midi - Un phénomène de forte houle débutera aujourd’hui dés l’après-midi. Des creux de vagues entre 5 et 6 mètres sont à prévoir. Météo France rappelle que l’ouragan Irma, actuellement de force 3, pourrait encore évoluer et se renforcer avant de toucher nos côtes. Les îles du Nord, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, également dans le ressort du Préfet de la Région Guadeloupe, sont particulièrement inquiets, en raison de la position de l’œil du cyclone, sur leur latitude, selon Météo France.

Irma lundi midi selon Meteo France

Nuit de mardi à mercredi - Un phénomène cyclonique débutera ensuite dans la nuit de mardi à mercredi, aux alentours de 22h, et jusqu’en milieu de matinée. Des rafales de 120 km/h toucheront la Guadeloupe. Pour Saint Martin, le Ministère de l’Intérieur a décidé de déployer 60 pompiers depuis la Métropole, qui sont arrivés hier après-midi sur place, pour parer aux premiers dégâts humains et matériels. « Les dégâts risquent d’être considérables », soutient Eric Maire. En Guadeloupe, les risques de submersions sur les zones inondables ainsi que d’érosions des falaises (portant des habitations), sont réels.

 Sachez également que les liaisons maritimes inter-îles sont d'ores et déjà coupées. Les compagnies d’aviations communiquent directement à leurs clients l’état du trafic aérien. Les établissements scolaires et les crèches de la Guadeloupe seront fermés mardi et mercredi. Les établissements publics seront fermés mercredi. « Je recommande aux établissements privés d’en faire autant », souligne Eric Maire.

Philippe Bleuse, chef du Service météorologique de Météo France, précise que l’œil du cyclone devrait passer à environ 250 à 300km des côtes guadeloupéennes. De la Pointe des Châteaux à Deshaies, en passant par le Moule, les probabilités de submersion sont hautes. Le gros du vent passera plutôt dans la soirée. Selon le météorologue, le phénomène cyclonique est bien ancré dans la mentalité guadeloupéenne. En plus d’une bonne communication, le relais de la part des médias fait que la Guadeloupe est selon le prévisionniste relativement prête pour affronter Irma.

Pour Gilles Bazir, contrôleur général de sapeurs-pompiers, « on essaie de se protéger au mieux ». Depuis Hugo, les habitations guadeloupéennes sont moins vulnérables, les réseaux routiers et téléphoniques plus aboutis. « On est mieux préparés », affirme-t-il. « Mais cela ne veut pas dire qu’il y aura moins de dégât », ponctue Gilles Bazir. Selon l’état des lieux mercredi matin, des renforts pourraient être demandés.

Il n’en demeure pas moins que les trajectoires sont difficiles à prévoir.  Toutes ces informations ne sont que des prévisions. « Plus ça se rapproche, plus c’est précis », rappelle Eric Maire, qui devrait donner des consignes plus précises aujourd’hui, à quelques heures de l’entrée du cyclone sur les Petites Antilles. Depuis lundi soir néanmoins, Irma semble avoir déjà évolué et être descendue vers nos latitudes.

Pour suivre la progression d’Irma en direct, rendez-vous sur https://www.windy.com

Irma lundi soir selon le site Internet Windy

Évaluer cet élément
(6 Votes)
Alexandra Giraud

Journaliste CCN

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires