Breaking News

Guadeloupe. Élections à la CCI-IG : exit Nagapin, place à Vial-Collet !

20 Oct 2017
2065 fois
De gauche à droite, Patrick Vial-Collet, Président de la CCIG, Henri Nagapin De gauche à droite, Patrick Vial-Collet, Président de la CCIG, Henri Nagapin

Pointe-à-Pitre. CCI-IG. Vendredi 20 octobre 2017. CCN. C’est l’épilogue d’une longue bisbille commencée dès l’élection en novembre 2016 d’Henri Nagapin à la tête de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Iles de Guadeloupe (CCI-IG). Le 25 septembre dernier, Henri Nagapin recevait par acte d’huissier la démission de 5 membres du bureau avec effet immédiat. En application du Code de Commerce, l’assemblée générale a été convoquée jeudi afin de procéder au renouvellement intégral du bureau. À la sortie, Henri Nagapin est "déchouké" au profit de Patrick Vial-Collet. Ambiance.


C’est dans un coup de tonnerre qu’Henri Nagapin, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Iles de Guadeloupe depuis novembre 2016, a été débarqué et remplacé par Patrick Vial-Collet lors du scrutin de l’Assemblée générale, qui avait également pour but de renouveler intégralement le bureau. Résultat des courses : 26 voix pour Patrick Vial-Collet contre 17 pour Henri Nagapin et 1 vote blanc.

Bulletins et enveloppes pour le scrutin deu renouvellement integral du Bureau de la CCI IG

 

« J’ai été battu, battu, complètement battu, par des gens, par un groupe, par le Medef Guadeloupe, il faut le citer ! » a déclaré hier Henri Nagapin, après environ une heure de séance de l’assemblée générale, en poursuivant, « je souhaite à la Guadeloupe de poursuivre son chemin ». Quand on lui demande s’il s’y attendait, M. Nagapin acquiesce, « certainement, quelque part, parce que j’ai tellement entendu, j’ai tellement vu … vous allez me dire, c’est le rôle des campagnes électorales » et y voit une attaque ad hominem, « Il y a beaucoup de moyens qui ont été mis en place contre ma personne ».

Dès son élection en novembre dernier à la présidence de la CCI-IG, Henri Nagapin avait dû faire face à une vague de contestations de tous parts, aussi bien de ses adversaires que de son propre camp. Le tribunal administratif de la Guadeloupe avait été saisi de 3 requêtes tendant notamment à l’annulation des élections des membres de la CCI-IG et celles des délégués consulaires de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre. Par jugement du 14 février 2017, la juridiction administrative a annulé les opérations électorales en vue de la désignation des membres de la CCI-IG. M. Nagapin avait alors interjeté appel auprès de la cour d’appel de Bordeaux laquelle confirma l’élection du 10 novembre 2016.

LAssemblee generale de la CCI IG sest reunie jeudi pour renouveler integralement son Bureau et elir un nouveau President

Le calme avant la tempête

Dès la rentrée 2017, un audio faisait le buzz sur Whatsapp et les réseaux sociaux. On y entendait distinctement une voix masculine, supposée être celle d’ Henry Nagapin, insulter copieusement une de ses collaboratrices. De façon quasi-simultanée, 5 des 10 membres du bureau venaient de signifier par voie d’huissier leur démission au président, au directeur général par intérim de l’organisme consulaire et au préfet de région. Cette démission rendait impossible le fonctionnement de la chambre. Henri Nagapin était cette fois-ci au plus fort de la tempête. De nouvelles élections allaient être organisées...

 
« Les entreprises attendent que nous nous mettions au travail, pour que finalement elles puissent avoir des solutions à des problèmes qui sont récurrents » (P. Vial-Collet)

Le successeur de M. Nagapin à la présidence de la CCI-IG, Patrick Vial-Collet a accueilli son élection par ces mots : « au-delà de cette élection, il y a un vainqueur pour moi, c’est la Guadeloupe. Cette chambre de commerce des Iles de Guadeloupe malheureusement, ça fait un an qu’elle ne fonctionne pas, les commissions ne se réunissent pas, le bureau a fini par démissionner » et de mettre en exergue le rôle d’interlocuteur privilégié de l’organisme consulaire auprès des instances administratives, « au moment où je vous parle, la Guadeloupe a vraiment besoin d’un président, pour être un bon interlocuteur vis-à-vis des instances politiques, de l’Etat, de la Région, du Département … à un moment donné, vous savez, au vu du chômage qui est vraiment important, il fallait vraiment reprendre les choses en main ».

Commentant la défaite de son prédécesseur, M. Vial-Collet regrettera sa difficulté à rassembler : « je ne peux pas dire qu’il a perdu : il a eu du mal à réunir, à fédérer, parce que tout simplement, une chambre ça se préside ».

A. Giraud


 

Le nouveau bureau de la CCI-IG 

-       Michel Claverie-Castetnau (démissionnaire), reste 1er Vice-président

-       Franck Chaulet (démissionnaire), devient 2ème Vice-président

-       Thierry Romanos (démissionnaire), reste 3ème Vice-président

-       David Arnoux (démissionnaire), reste Trésorier

-       Tony Morvan devient Trésorier Adjoint

-       Jean-Yves Belaye (démissionnaire), reste Secrétaire

-       Ary Moulin devient Secrétaire Adjoint

-       Edith Hamot-Evrillus devient 4ème Vice-président

-       Eric Koury devient 5ème Vice-président

 
 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Alexandra Giraud

Journaliste CCN

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires