Breaking News

Bannière ZCL Diner d'idées n°1

Caricom. Ouragans : Vers la création de la 1ère « zone intelligente pour les risques climatiques »

13 Déc 2017
752 fois

Paris. Mercredi 13 décembre 2017. CNN/CCN  Les récents ouragans ont crée  une dévastation sans précédent dans les Caraïbes et c'est un moment traumatisant pour tous ceux qui vivent dans la région. Des communautés et des villes entières ont été décimées et la communauté mondiale doit agir rapidement et généreusement pour soulager la souffrance et aider à reconstruire. Les dirigeants de la  Caricom  ont donc  pris une décision importante pour l’avenir il s’agit du  lancement d'une nouvelle coalition public-privéé pour créer la première «zone intelligente pour le climat» au monde.

La Caribbean Climate-Smart Coalition vise à trouver un moyen de surmonter les obstacles systémiques qui empêchent le financement d'investir pour  des solutions intelligentes face au climat. Avec les bonnes réformes nationales et internationales, le monde peut augmenter  et aider à libérer les moyens de catalyser un plan d'investissement ambitieux de 8 milliards de dollars pour apporter une plus grande résilience énergétique et d'infrastructure à 3,2 millions d’habitants  des Caraïbes.

Cela aiderait les îles des Caraïbes à éliminer leur dépendance coûteuse aux combustibles fossiles afin qu'elles puissent répondre à près de 100% de leurs besoins énergétiques à partir de sources renouvelables et à intégrer la résilience dans les communautés et les moyens de subsistance.

L'annonce a été faite lors du « One Planet Summit » organisé par le président français Emmanuel Macron à Paris pour faire le point sur les progrès réalisés par l'accord de Paris adopté par les gouvernements mondiaux il y a deux ans aujourd'hui.

Les dirigeants des Caraïbes ont réuni un panel  d'organisations mondiales telles que la Banque interaméricaine de développement, la Banque mondiale et la Banque de développement des Caraïbes, ainsi que des entreprises et des sympathisants des Caraïbes et de la communauté internationale.

La coalition vise à revigorer les îles qui ont été touchées par les récents ouragans Irma et Maria, et à aider à construire des infrastructures et des communautés plus résilientes dans la région à mesure que la probabilité de futurs phénomènes météorologiques extrêmes augmente.

Les membres de la Coalition aideront à établir des partenariats qui peuvent faire des affaires d'investissement. Ils apporteront également leurs capacités collectives ensemble pour faire tomber les barrières technologiques et financières qui représentent les derniers obstacles pour les peuples caribéens qui saisissent les opportunités transformationnelles qui sont à portée de main.

Plus précisément, le travail de la coalition visera à catalyser quatre priorités critiques initiales:

• Développer  le plus rapidement possible l'énergie renouvelable pour aider les pays des Caraïbes à éviter le coût élevé des combustibles fossiles importés et la grande vulnérabilité des systèmes de distribution centralisés.

• Construire une infrastructure sobre en carbone et résiliente, y compris  par des approches basées sur la nature, pour mieux résister aux futurs phénomènes météorologiques extrêmes.

• Créer des modèles de financement innovants tels qu'une initiative d'échange de dettes pour la résilience en échange de progrès démontrés en matière de réformes politiques et d'investissements pour renforcer la résilience et promouvoir des voies de croissance intelligentes face au climat. Construire des plates-formes pour aider et  faciliter les grands investissements publics et privés nécessaires.

• Renforcer la capacité des pays des Caraïbes et des principales institutions régionales à planifier une résilience à long terme et des stratégies de croissance intelligentes face au climat.

Le Premier ministre Keith Mitchell de la Grenade, président de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), a déclaré: «Les dirigeants des Caraïbes se sont rassemblés en un collectif puissant pour construire un avenir meilleur pour les Caraïbes. Nous nous félicitons des engagements financiers de nos partenaires - environ 1,3 milliard de dollars américains pour les efforts de relèvement et 2,8 milliards de dollars américains pour la vision partagée par tous les membres de la Coalition et d'autres. C'est un excellent premier pas. Maintenant, nous devons transformer cette possibilité en une série de réalités qui profitent à tous nos gens. Nous devons tous travailler ensemble pour changer les règles du jeu afin d'accélérer les flux financiers climat-intelligents pour les Caraïbes et les autres petits États insulaires en développement. Ensemble, nous pouvons construire des économies florissantes alimentées par l'énergie propre, la conception résiliente et l'innovation basées sur la nature. Le temps d'agir est maintenant."

Le Premier ministre Roosevelt Skerrit de la Dominique a déclaré: "Malgré l'immense souffrance humaine et les dommages économiques causés par les récents ouragans, les habitants des Caraïbes ne veulent pas être seulement des victimes passives du changement climatique. Au contraire, ils veulent participer activement à la conception et à la mise en œuvre de solutions et, pour leur région des Caraïbes, servir de phare d'espoir pour les nations insulaires du monde entier. "

Soutenu par le financement et les ressources du Groupe de la Banque interaméricaine de développement, du Groupe de la Banque mondiale et de la Banque de développement des Caraïbes, un accélérateur climat-climat des Caraïbes doté d'un budget estimé de 6 à 10 millions de dollars pour trois ans des milliards d'autres ressources publiques et privées.

Luis Alberto Moreno, président du Groupe de la Banque interaméricaine de développement, a déclaré: "Le Groupe de la BID réaffirme son engagement historique et continu envers les Caraïbes et travaillera avec les dirigeants de la région pour améliorer les vies en créant des économies intelligentes et dynamiques. Sûr, productif et heureux. Nous espérons qu'à travers cette Climate Smart Coalition, en plus d'offrir de nouveaux financements abordables, nous utiliserons notre large présence physique sur le terrain pour travailler en étroite collaboration avec les habitants de la région afin de concevoir leurs Caraïbes du futur, aujourd'hui. "

Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale, a déclaré: «Les Caraïbes sont dans l'œil de la tempête et nous avons besoin d'un soutien international coordonné pour reconstruire et mieux planifier l'avenir. Au Groupe de la Banque mondiale, nous saluons la Coalition des Caraïbes pour le climat intelligent et prévoyons de l'appuyer afin que les pays se redressent et soient mieux à même de faire face à la fréquence et à l'intensité croissantes des tempêtes et des ouragans.

Warren Smith, président de la Banque de développement des Caraïbes, a déclaré: «Les destructions subies par notre région au cours de la saison des ouragans de l'Atlantique en 2017 soulignent que nous ne pouvons pas nous permettre de faire face aux changements climatiques. La CDB se félicite donc de la création de la Caribbean Climate-Smart Coalition. La banque partage la vision de la coalition et nous sommes impatients de soutenir et d'investir dans des solutions pour accélérer les progrès vers la réalisation de cet objectif.

Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement, a déclaré: «La prochaine saison des ouragans ne se fera que dans six mois. Il est donc essentiel de parvenir à un développement résilient face au climat pour les Caraïbes. Les personnes touchées sont au centre du processus de relèvement de 5 milliards de dollars, mais cet effort ne sera couronné de succès que s'il implique le secteur privé, la société civile et les gouvernements à tous les niveaux travaillant ensemble pour une Caraïbe plus résiliente. Le mois dernier, près de 2,5 milliards de dollars ont été annoncés lors d'une conférence organisée par la CARICOM et le PNUD pour le rétablissement et la résilience dans les Caraïbes. Notre objectif est de faciliter les efforts conjoints avec la Coalition Climate-Smart des Caraïbes.

Allen Chastanet, Premier ministre de Sainte-Lucie, a déclaré: "En fin de compte, nous ne gagnerons la bataille sur le changement climatique que lorsque les investissements dans l'action climatique et la résilience plus large deviendront la décision économiquement raisonnable de faire chaque fois. Il ne s'agit pas seulement de protéger contre les impacts négatifs: l'action climatique doit viser à améliorer la compétitivité, à créer des emplois et à améliorer nos économies. Sinon, notre peuple ne peut pas faire les sacrifices nécessaires. Je suis heureux du niveau de soutien de nos partenaires de la Coalition et d'autres. Mais je suis enthousiasmé par la possibilité pour les Caraïbes d'incuber de nouvelles idées puissantes et d'accélérer leur mise en œuvre. "

Sir Richard Branson, fondateur de Virgin Group, a déclaré: «Une grande partie des Caraïbes a subi d'immenses souffrances humaines et des dommages économiques causés par les récents ouragans. Mais je n'ai jamais eu de doutes sur l'esprit et la résilience des peuples des Caraïbes. Ils se sont réunis et ont décidé de transformer les Caraïbes en une étincelle d'espoir pour le monde. Le travail de la Caribbean Climate-Smart Coalition aidera à faire tomber les barrières qui subsistent entre la vision et la réalité, et permettra à la région non seulement de se remettre des impacts catastrophiques d'Irma et de Maria. Il constituera un brillant exemple de reconstruction élastique et de transition énergétique propre. "

THE RISE Fund a déclaré: «Le fonds RISE s'engage à investir dans des entreprises qui créent un impact social et environnemental positif et mesurable, parallèlement à des rendements financiers compétitifs. Nous sommes enthousiasmés par le travail de la coalition pour aider à reconstruire l'infrastructure énergétique dans les Caraïbes afin de fournir une énergie plus rentable, résiliente et plus propre. Nous sommes impatients de travailler avec la coalition pour identifier les opportunités d'investissement qui généreront des résultats commerciaux positifs tout en aidant à reconstruire et à renforcer les communautés locales à travers les Caraïbes.

Mary Robinson, présidente de la Fondation Mary Robinson - Climate Justice, a déclaré: «La justice climatique relève de notre responsabilité. Nous devons être aux côtés de tous les peuples des petites nations insulaires qui seront le plus touchés par le changement climatique. Les récents ouragans dans les Caraïbes ont été dévastateurs à regarder, avec des personnes encore sans abri, sans électricité et sans moyens de subsistance. Nous devons fournir un soutien sous la forme d'une aide immédiate, et nous devons également commencer à travailler avec eux pour construire un avenir résilient où les habitants des Caraïbes pourront prospérer. Je suis ravi de voir la "Caribbean Climate Smart Coalition" annoncée à Paris. C'est merveilleux de voir des dirigeants des Caraïbes se réunir avec des partenaires du monde entier pour faire en sorte que les Caraïbes puissent servir de phare d'espoir pour d'autres nations insulaires. "

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires