Breaking News

Bannière ZCL Diner d'idées n°1

Inde. Alexis, un jeune guadeloupéen étudie les langues du nord du pays

14 Déc 2017
2860 fois

New Delhi. Vendredi 15 décembre 2017.CCN. Alexis  Bihary est tout juste âgé  de 20 ans, il est guadeloupéen. Il vit  depuis peu à NewDelhi    il est étudiant  à l’ université Jamia Millia Islamia, où d’ailleurs  le célèbre acteur showman  et  producteur de Bollywood , Shahrukh Khan (SRK)  a lui aussi étudié. C’est là , que Mina  Yenkamala  l’a rencontré  pour un entretien  CCN.

CCN : Quel a été  votre parcours scolaire de la  Guadeloupe jusqu’à l’Inde en passant par la France ?

Alexis Bihary. Après une terminale littéraire au lycée des Droits de l’homme de Petit-Bourg, j’ai poursuivi à Nice en première année de BTS (brevet de technicien supérieur) en management de l’hôtellerie de luxe.

Pendant une année, j’ai travaillé dans l’hôtel de luxe « Palais de la Méditerranée ».

Pourtant, les études littéraires restent ma véritable passion.

C’est pourquoi je suis inscrit en Licence à l’Institut  National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) à Paris.

Sachant que le diplôme de licence se déroule en trois années,  j’ai effectué la première année à Paris et pour la deuxième année, j’ai choisi d’étudier en Inde.

CCN : Que vous apporte cette expérience en Inde, en plus du fait d’apprendre une nouvelle langue comme l’ourdou ?

A.B. Mes études en Inde sont la suite de la formation que j’ai commencée à Paris.  En effet, c’est l’occasion pour moi d’approfondir la langue ourdou, mais aussi les autres cultures présentes à New-Delhi et de visiter les différentes régions comme le palais Taj Mahal à Agra et les plages de Goa.

« Je me sens comme un habitant de l’Inde, et pas comme quelqu’un qui vient de l’extérieur ».

CCN : Pouvez-vous nous en dire plus de l’ourdou ?

AB. L’ourdou est la langue jumelle de la langue hindi, et que l’on retrouve d’ailleurs dans les films Bollywood (industrie cinématographique basée à Bombay en Inde).

Grâce à ses études, je pourrais travailler  comme traducteur, par exemple pour communiquer avec les entreprises indo-pakistanaises localisées en France,  ou encore de travailler à l’ambassade du Pakistan et les alliances françaises d’Afghanistan.

Au terme de mes études, je souhaite proposer des conférences en Guadeloupe et surtout créer une méthode pour que les guadeloupéens apprennent l’ourdou.

Français Ourdou Prononciation

Bonjour / Bonsoir

سلام وعليکم

Assalamo aleikum

Bonne nuit

شب بخير

Shabb-bachär

Salut / Au revoir

خدا حافظ

Khuda hafiz

CCN : Quelles sont les démarches  à effectuer pour étudier en Inde ?

AB. L’Inde est l’un des pays où l’immigration est très compliquée après les Etats-Unis et la Chine.  Tout d’abord, l’INALCO avait signé un accord international avec l’université Jamia Millia Islamia.

Malgré la forte compétition,  j’ai été sélectionné dans la catégorie des langues de l’Asie du Sud et de l’Himalaya qui regroupe l’hindi, l’ourdou et le tamoul. C’est ainsi qu’il y avait une à deux places pour aller étudier  au Nord de l’Inde.

Ensuite, les services d’immigration m’ont demandé de bloquer 500 euros par mois durant les dix mois soit au total 5000 euros.

Une fois que toutes ces démarches ont été faites, l’université et le ministère de l’éducation m’ont envoyé au bout de quatre mois une lettre d’invitation. Après la demande à l’ambassade à Paris, j’ai attendu deux semaines pour récupérer le visa indien.

Lorsque je suis arrivé en septembre en Inde, j’ai effectué mon inscription par internet sur le registre des étrangers. Beaucoup de documents sont demandés pour être  autorisé à  vivre en Inde.  D’ailleurs, mon université en Inde a fourni d’autres justificatifs pour les services de l’immigration.

Pour trouver un logement, il est préférable de demander aux camarades de classe ou bien d’aller dans une résidence étudiante. Au total, il faut compter six mois de démarches avant le départ et deux mois de procédures d’immigration en Inde.

 

Évaluer cet élément
(10 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires