Breaking News

Guadeloupe .Musique : Le Festival de Trois Rivières rendez vous incontournable des Steel panners

17 Fév 2018
767 fois

Trois-Rivières. Samedi 17 février 2018. CCN. Le week-end dernier, une fois de plus au Théâtre de Verdure de Trois-Rivières s’est tenu le 4e Festival de Steelband de la Guadeloupe avec une nouveauté : une guest star, Andy Narell.

 

Tout ce que la Guadeloupe compte de steel bands se devait d’être présent à ce festival. Le comité n’a pas peut-être pas encore réussi à faire venir ou revenir des bands de Guadeloupe comme les Amazones, groupe féminin ou Harmonik Steel Quartet de Capesterre Belle Eau ou Le Steel Band de Port-Louis et bien sûr, les autres formations qui se mettent progressivement en place.

 

Cette année, pas de défilé carnavalesque à Trois-Rivières, mais deux groupes « Golden Star 114 » et « K Mawon, gwoup a po », ont mis la touche carnaval dans ce Festival qui entre dans la programmation du Carnaval de la Guadeloupe. La Municipalité, le Comité de Carnaval et la Fédération du Carnaval se sont bougés pour cette 4è édition du Festival. Un podium et … une communication très présente faite essentiellement autour du nom de Andy Narell. Même pas une photo des autres groupes sur le flyer !

 

La première formation à se produire venait de l’école de musique la Clé des Arts Henri Salvador de Baie-Mahault : une quinzaine de musiciens habillés tout de blanc de tous âges, formés en cinq mois par Yanis Roset ont très honorablement interprété le morceau « Leave me alone » de Calypso Rose. Ensuite « Karukera Steel Band », vêtu de tee-shirts prune et bas blanc, managé par Yanis Roset et Sébastien Capou ont déroulé un tout nouveau répertoire. « Tibou Steel Band » de Petit Bourg dirigé par Guillaume Kervel avec leurs tee shirts rouges, verts et jaunes, s’est exprimé comme d’habitude sur ses bidons à un seul fût. Le quartet de l’Etoile des Iles de Port-Louis avec un Fritz de Souza extraordinaire derrière son double tenor a interprété un répertoire aux trois-quart rétro pour la plus grande joie des seniors. Les « Gunslingers » de Saint Martin qui, l’an dernier, avaient marqué les esprits, n’ont pas déçu. Ils sont d’autant plus méritants qu’ils ont été sévèrement touchés par le cyclone Irma : panyard détruit et instruments partis dans les flots. Ils ont déjà participé à des panoramas à Trinidad.
La pluie a voulu s’inviter lorsque le Laborie Steel Band de Andi Narell a commencé à jouer son répertoire jazzy et soft avec un groupe de jeunes Saint-Luciens très doués. Le final prévu avec tous les groupes n’a pas vraiment eu lieu. La pluie menaçant, les autres groupes avaient déjà mis leurs instruments à l’abri. Seul Karukera Steel Band et le Laborie Steel pan étaient présents sur le podium pour interpréter Full Extreme, un morceau de soca de Ultimate Rejects. Saluons l’investissement sans compter depuis trois ans du jeune Yanis Roset, qui a proposé cette idée de Festival à la municipalité en 2015 qui l’a accompagné timidement au début.

 

Cette 4è édition du festival de steel band de la Guadeloupe a drainé un très nombreux public parmi lesquels de nombreux touristes, artistes et politiques venus certainement jauger la qualité des prestations.

 

Quel avenir pour ce Festival de Steel Band de Trois-Rivières ? Va-t- il se cantonner au Théâtre de Verdure à la merci des intempéries ? Va-t- il générer la création d’écoles de steel pan, d’échanges plus fréquents avec nos voisins caribéens débouchant sur des stages à visée linguistique et musicale ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires