Breaking News

Bannière ZCL Diner d'idées n°1

Guadeloupe. Elections : La FRAPP se met déjà en ordre de marche.

12 Mar 2018 Sarah Rinaldo
1576 fois

Abymes. Lundi 12 mars 2018. CCN. Le week-end dernier, sous l’impulsion d’Eric Jalton et deux ans avant les échéances électorales, la Force de Rassemblement Abymienne Pour le Progrès (FRAPP) a tenu son assemblée générale. Une salle comble pour cette AG, qui a pris parfois des airs de meeting de lancement d’une pré-campagne électorale. Reportage.

48 heures après la journée internationale des droits de la femme, la FRAPP, le mouvement abymien que préside Eric Jalton peut se targuer de compter en son sein un grand nombre de militantes et d’élues. La sénatrice Victoire Jasmin invitée pour la première fois a été ainsi été chaudement accueillie.  Ce fut aussi l’occasion de rappeler toutes les actions menées par l’équipe d'Eric Jalton.

Depuis les dernières élections du 22 juillet 2013, l’assemblée a renouvelé avec ferveur la candidature du maire Eric Jalton à la présidence.

Seul mot d’ordre : continuer à rassembler la population abymienne dans sa diversité et lancer de nouvelles dynamiques pour une participation plus active des militants et des élus.

La secrétaire  de la FRAPP Marie-Michèle Laubry a ouvert la séance avec son rapport d’activité.

Pour atteindre ses objectifs auprès des habitants, quinze commissions thématiques ont vu le jour dont :

-        La commission citoyenneté-solidarité gérée par Axel Marie-Joseph, la commission délégué de terrain cogérée par Eric Jalton et Christian Carvigan pour la mise en place de réunions de quartier et rencontrer les habitants dans l’ensemble des sections de la commune.

-        La commission Jeunes a particulièrement marqué ces cinq dernières années par sa mobilisation aux élections municipales, cantonales et régionales et ses conférences.

-        La commission études avec sa capacité à débattre sur des sujets d’actualité, la dernière conférence-débat sur le thème éco-citoyenneté et développement durable. L’organisation des états généraux de la FRAPP a récolté l’ensemble des doléances de la population dans le cadre de l’élaboration du programme des élections municipales 2014.

-        La commission militantisme pour aborder l’élément politique sur le terrain.

Cette mutualisation des atouts terrestres et numériques a offert à l’organisation des Abymes un rayonnement de plus grande envergure. Le mouvement phare de la commune décompte six conseillers départementaux sur six :

Au 1er canton : Chantal Lerus et Rosan Rauzduel l au 2ème canton : Eliane Guiogou et Fabert Michely et pour finir au 3ème canton Louis Galantine et Josette Borel Lincertin (JBL) qui est aussi l’actuelle présidente du Conseil Général.

La FRAPP est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs de la vie politique Guadeloupéenne grâce à sa grande représentativité au sein des  institutions. La nomination de Fabert Michely, à la  présidence du SDIS, de Chantal Lerus,  à la présidence du centre gérontologique de la Guadeloupe et présidente de la Commission des aînées au conseil départemental. Madame Eliane Guiogou est elle,  présidente de la commission de la famille  au sein du Conseil départemental, et Robert Barbin est président de la piscine intercommunale.

Toutes ces  personnalités de la FRAPP oeuvrent à des actions de développement, de solidarité et de rassemblement et le résultat parle de lui-même. La FRAPP par ses élus, est très présente à Cap excellence, 1ère communauté d’agglo qui dit-on est, la mieux gérée de la Guadeloupe et la Ville des Abymes, l’une des quatre villes la mieux régie avec la note de 17/20 attribuée par la chambre régionale des comptes.

Fabert Michely, 1er adjoint : souligne  «  Nous sommes conscients d’être très critiqués sur le sujet des routes aux Abymes. Ces deux dernières années près de 28 millions d’euros ont été investis dans les travaux des routes et d’éclairage. Notre enjeu était de financer la rénovation urbaine pour la fierté de notre commune et ne pas perdre les fonds européens. En 2017, nous avons été ralentis par la volonté de l’équipe de l’exécutif régional de ponctionner 19 millions d’euros au département. Le tribunal a tranché en notre faveur et en 2018 nous prévoyons la reprise des programmes : le développement rural durable des routes, l’extension de réseaux d’eau, les infrastructures de proximité, l’éclairage public. »

Le conseil d’administration ainsi que les élus de la Force de rassemblement Abymienne  pour le Progrès savent qu’ils sont attendus au tournant à la hauteur des promesses engagées. La  bataille pour les municipales de 2020 a donc bien débuté, la FRAPP en a conscience et se prépare activement.

SR

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires